Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

11 novembre 2018

Un après-midi automnal

Filed under: Promenades ici et ailleurs... — Martine @ 1 h 21 min

Sous une sérénité bleu ciel un train siffle au loin

abandonnant la vallée aux mains chaudes de l’automne

Plus de girondes anémones

Encore moins d’iris jaunes

Lentement l’arbre déboutonne son pourpoint en cretonne

A son pied, sur le sainfoin desséché

La microfaune ronchonne

Papillonne,

Tâtonne,

En quête d’un brin d’aumône

Néanmoins, sourds au vent qui tourbillonne

Dans leur coin

Les coings

Prennent de l’embonpoint.

Contrepoint à l’hiver qui sournoisement résonne

Mésange lâche gaiement ses consonnes

Coucou,  à la mémoire brouillonne,  se croyant au printemps, ponctue les notes de l’oiseau  de son écho monotone.

La-haut Phébus rayonne

Ici, je talonne une colonne de fourmis que la rapacité aiguillonne vers des fruits à leur maximum.  Heureuse de les devancer, je fredonne mon baragouin en contrepoint au gramophone grippé de Dame Pie sur son trône.

Ce recoin du jardin dominant la vallée, comme  à l’abri du cyclone de la vie,  est un havre où je fusionne  au sein d’une nature sauvageonne.

.

MMR (tous droits réservés)

Ces coings si dodus,  que depuis plusieurs jours je cuisine, embaument la maison.

Pâte, gelée, confiture,  chutney, tarte, compotes salées ou sucrées,  en purée ou en lamelles natures à  congeler cuites.  J’ai glané  71 recettes sur  internet que nous testerons petit à petit.

38 Comments »

  1. Magnifique page saisonnière, Martine. Excellent texte et superbes photos !
    71 recettes !!! À tester petit à petit, en effet ! 😀
    Bon dimanche et agréable semaine !
    Bisous♥

    Commentaire par colettedc — 11 novembre 2018 @ 3 h 19 min

  2. Tu crois que c’est l’hiver Martine ?
    Belle page automnale .
    Ici (Marignane) 17 degrés à 4 h du matin et ciel nuageux.
    Bises
    Pierre-Jean

    Commentaire par BERNARD — 11 novembre 2018 @ 3 h 46 min

  3. Un automne doux comme la caresse d’un printemps à son réveil, faut-il s’interroger sur le phénomène, l’hiver sera t’il lui au rendez-vous en habit de givre et de neige… je l’ignore, mais prenons le jour comme il vient, avec un sourire au coing… ,-) merci, bise

    Commentaire par jill bill — 11 novembre 2018 @ 3 h 56 min

  4. Bravo Martine. Toute la magie et la beauté de l’automne dans tes mots et photos. Un de tes plus beaux poèmes. Bisous

    Commentaire par Martine Martin — 11 novembre 2018 @ 4 h 54 min

  5. Un automne comme on les aime, au plus prés de la nature et de tout ce qu’elle nous donne !
    Cependant, même ici, dans une vallée des Pyrénées, il n’a pas encore gelé alors qu’on est le 11 novembre. Le monde change dans tous les sens.
    Bon dimanche et amicalement.

    Commentaire par Clara — 11 novembre 2018 @ 6 h 04 min

  6. Voyelles et consonnes disent ici harmonieusement l’automne. Un poème à déguster comme les coings délicieux !

    Commentaire par Catheau — 11 novembre 2018 @ 7 h 55 min

  7. Coucou Martine,
    tout change de couleurs et c’est le moment de récolter les arbouses et les fruits d’automne et surtout la castagnade: le mariage de la châtaigne avec le vin nouveau.

    J’aime tant respirer de mon pays l’automne,
    Cueillir tous ces instants faits de petits bonheurs,
    Et croquer la moisson promise par les fleurs
    Même quand notre ciel en novembre détonne!
    Bises
    YVES

    Coucou Yves,

    Merci pour ce magnifique quatrain. Belle saison que celle de l’automne
    Bisous
    😉

    Commentaire par MUR YVES — 11 novembre 2018 @ 8 h 06 min

  8. « nature sauvageonne » comme tu dis
    C’est l’automne
    Dans toute sa splendeur
    Il détonne …
    Arbres nus
    Squelettes fiers
    De l’être
    Pour mieux se rhabiller
    Au printemps prochain
    Mais avant
    Braver les intempéries
    Les regards attendris
    L’automne j’adore !

    Oui, tes jolis mots sont en totale communion avec cette belle saison. Merci Rose
    😉

    Commentaire par Rose63 — 11 novembre 2018 @ 8 h 41 min

  9. L’automne resplendit partout et ton regard rend hommage des paysages à la cuisine. Merci pour ta belle confidence qui me réconforte. Le Berry où je vis depuis plus de trois ans livre à ma poésie ses forêts immenses et ses rivières aux murmures de sagesse.

    Commentaire par Suzâme — 11 novembre 2018 @ 8 h 43 min

  10. Une très belle ode à l’automne, à ses couleurs, ses odeurs et ses fruits. Une saison si riche! bises et bon dimanche

    Commentaire par Azalaïs — 11 novembre 2018 @ 8 h 57 min

  11. Un jardin qui s’ouvre au regard pour f

    Commentaire par ABC — 11 novembre 2018 @ 9 h 26 min

  12. Un jardin qui s’ouvre au regard pour nourrir les âmes poètes et les esprits créatifs !

    Commentaire par ABC — 11 novembre 2018 @ 9 h 27 min

  13. un si bel automne…
    je n’aurai plus l’occasion de cueillir les coings suite à un déménagement je pleure leur parfum !

    Commentaire par Josette — 11 novembre 2018 @ 10 h 16 min

  14. Très joli texte, j’ai aimé te lire, et de jolies photos aux couleurs de saison.
    Et puis, plein de bonnes choses pour se régaler les papilles 😉
    Bises et bonne journée Martine

    Commentaire par Pascale MD — 11 novembre 2018 @ 10 h 17 min

  15. Bel automne de rouge et d’or,
    parfum violent des coings,
    que de petits bonheurs !
    Merci Martine, ici sur Narbonne beaucoup de platanes et de pins,
    beaucoup moins colorés.

    Bonjour Sylviane,

    Merci pour tes mots sous les miens chaque dimanche
    Bisous
    ;
    )

    Commentaire par bllineau Sylviane — 11 novembre 2018 @ 10 h 40 min

  16. Bonjour chère Martine,
    Je suis ravie de retrouver ton article dominical aux images chargées de beauté et de douceur de vivre … Je crois même que je vais m’inviter à ta table !
    Bon dimanche, quant à nous sous des trombes d’eau, il fallait bien que ça arrive !
    Gros bisous.
    Annie

    Commentaire par annie — 11 novembre 2018 @ 10 h 52 min

  17. Bonjour
    Un beau texte nostalgique!
    Tu nous diras si les recettes sont bonnes!
    Bisous

    Commentaire par wolfe — 11 novembre 2018 @ 11 h 02 min

  18. J’ai bien aimé « les coings prennent de l’embonpoint »!
    Aujourd’hui aussi je pense aussi à nos grands- parents morts pour nous, voici mon poème en songeant aux morts de cette terrible guerre :
    Craquent les coeurs ,
    Cogne la vie ,
    La fleur ténèbres
    Aveuglément voyage .
    Le soleil crucifié ,
    Saigne sous l’incurable blessure .
    Dans un orage de silence ,
    Sur le plateau de Craonne
    Les arbres de fer rouillé
    Grincent parmi les morts .

    Merci Hélène pour ce beau poème,très émouvant. Je ne sais pas écrire dans ce registre.
    Bisous
    🙂

    Commentaire par hélène — 11 novembre 2018 @ 11 h 19 min

  19. Une belle douceur automnale ! Je te souhaite un bon dimanche, bisous

    Commentaire par VéroniqueBM — 11 novembre 2018 @ 11 h 25 min

  20. Cet après midi automnal au goût de coings mûrs est un vrai délice que j’ai dégusté sans me presser, en promenade dans ton jardin magique…
    Bises

    Commentaire par Livia — 11 novembre 2018 @ 13 h 00 min

  21. Rien ne detonne dans de chant de mots rebondissant de l’un a l’autre sans fausse note. Un portrait tout en couleurs de l’automne et d’une de ses gourmandises du coin, le coing. Bravo et bonne cuisine! 😉 Gros bisous 🙂

    Commentaire par Anne K — 11 novembre 2018 @ 15 h 54 min

  22. La douceur et les couleurs automnales….Je reviendrais…

    Bisous

    EvaJoe

    Commentaire par EvaJoe — 11 novembre 2018 @ 18 h 41 min

  23. Pour moi l’automne est la plus belle saison de l’année.

    Commentaire par Solange — 11 novembre 2018 @ 20 h 51 min

  24. Quelle belle et odorante célébration de cette riche saison. J’ai aimé le pourpoint de cretonne, et l’odeur des coings. Je suis devenue citadine, par hasard et sans doute choix pratique aussi, et j’ai donc perdu beaucoup de ces sensations, que j’aime retrouver quand on me les tend!

    Commentaire par Edmée De Xhavée — 12 novembre 2018 @ 8 h 52 min

  25. Heureuse d’apprendre que tu es à l’abri dans ton jardin et surtout à l’abri des cyclones….J’ai beaucoup pensé à toi pendant les intempéries, mais je me suis pensé « elle téléphonera à une amie si elle n’est pas à l’abri dans son nid ». Je t’embrasse bien fort !

    Commentaire par Delmas Yvette — 12 novembre 2018 @ 10 h 49 min

  26. L’automne nous émerveille avec ses couleurs si chaleureuses, j’adore le cognassier à défaut d’en faire de la gelée ou des pâtes de fruits, mais aussi tous ces arbres et arbustes qui rivalisent de beauté !
    Merci pour tout cela et ton texte bien joyeux !

    Commentaire par marine D — 12 novembre 2018 @ 12 h 50 min

  27. l’automne t’inspire de superbe poème
    une belle récolte de coin que tu vas pouvoir déguster
    bises

    Commentaire par peintrefiguratif — 12 novembre 2018 @ 14 h 03 min

  28. Coucou Martine, deux superbes photos et la deuxième promet de bonnes gelées de coing… Ta poésie m’a transportée et j’ai particulièrement retenu ces mots « lentement l’arbre déboutonne son pourpoint de cretonne »… bravo pour cette belle imagination poétique.
    Belle semaine et des bisous tout plein
    chatou

    Commentaire par chatou11 — 12 novembre 2018 @ 14 h 10 min

  29. Les couleurs de l’automne se montrent tout de même, on croyait l’été coincé à jamais.
    Quelques tomates rosissent encore au jardin..
    Bises, Jean-Claude

    Commentaire par Jean-Claude — 12 novembre 2018 @ 17 h 57 min

  30. Bonsoir Martine,
    On y est et c’est bien agréable, sauf quand il pleut trop.
    Merci pour cette balade automnale.
    Bises Martine

    Commentaire par Nath — 12 novembre 2018 @ 19 h 45 min

  31. Quel beau poème ! vraiment magnifique ode à la Nature… j’aime !!!

    Dommage pour moi, mon corps refuse les coings ! quelle idée ! en compote ou pâtes de fruits c’est si bon….

    Merci Martine, tu es une vraie magicienne des mots…. et un fin cordon bleu !

    Bonne soirée inspirée
    Bisous

    Commentaire par luciole 83 — 12 novembre 2018 @ 22 h 18 min

  32. oh vraiment quels jolis mots !!!!!!!!!!!!!
    et de belles photos j’adore les coings ainsi photographiés
    j’en ai fait aussi qu’un copain m’a offert, en pâte de coings et gelée
    hummm
    j’ai fait moi aussi un petit hommage à l’automne hier dans un billet mais je n’ai pas une once de ton talent des mots alors je me tait vite LOL……
    belle soirée à toi
    bisous
    patricia

    Commentaire par chemindetables — 13 novembre 2018 @ 17 h 21 min

  33. hum, la gelée de coings, j’adore!
    un très beau billet automnal coloré d’un tourbillon de mots appropriés.
    Bonne soirée Martine, muxu

    Commentaire par eki eder — 13 novembre 2018 @ 19 h 38 min

  34. L’automne et son petit orchestre n’ont plus de secret pour toi!

    Commentaire par mansfield — 14 novembre 2018 @ 21 h 45 min

  35. Bonsoir Martine. Ton poème automnal est bien joli. Bisous

    Commentaire par écureuil bleu — 15 novembre 2018 @ 21 h 29 min

  36. Grâce au coucou nous avons le printemps en automne !

    En ce moment, nous entendons aussi la mésange poussant son cri du nid. La météo complètement folle perturbe la faune et la flore. Il y aussi des pâquerettes qui fleurissent

    Commentaire par Ulysse — 16 novembre 2018 @ 16 h 05 min

  37. Ma saison préférée joliment déclinée ici, tant en images que par les mots…

    Commentaire par Joëlle — 17 novembre 2018 @ 7 h 30 min

  38. L’automne est bien joli chez toi.
    Bises et douce journée Martine.

    Commentaire par Quichottine — 19 novembre 2018 @ 12 h 05 min

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Powered by WordPress