Les voyages immobiles…

7 avril 2010

Lutte

Filed under: — Martine @ 19 h 35 min

D’une douceur de plume,

L’air embaume,

Capiteux,

Un bien-être que l’on hume,

En souriant, heureux.

Un printemps si timide,

Un jour gris,

Un jour bleu,

Que l’on soupire,

Languide,

Contre ce paresseux.

Il peut-être si charmant,

Délicieuses caresses;

Ou soudain si violent,

Nous griffe,

Nous agresse.

Mars est là,

Combattant

A coups de giboulées!

Mais Avril se défend,

Déchire les nuées!

Il arrive en dansant,

Sautille,

Fait des claquettes,

Et chasse le géant

Direct dans les pâq’rettes!

7 Comments »

  1. Leger, allegre, on sautille egalement en lisant ces vers au rythme rapide. Bravo! Gros bisous. Anne

    Commentaire by Anne K — 10 avril 2010 @ 22 h 09 min

  2. Un vrai printemps qui se dévoile. Très joli et photo qui va superbement avec. Bravo. Bisous

    Bonsoir Cath,
    Un printemps qui fait son timide, qui se fait désirer… Pour accompagner j’ai photographié le cerisier d’un voisin. Un arbre magnifique avec un petit air japonais.
    Merci pour ton petit coucou si amical. Cela réchauffe
    Bisous de bonne soirée

    Commentaire by Catherine Mascrès — 11 avril 2010 @ 7 h 16 min

  3. Un printemps plein d’allégresse !
    et hop dans les pâquerettes !!
    Bisous Martine

    Un poème qui date un peu mais il est d’actualité avec cet hiver qui renâcle, refuse de lâcher prise.
    Merci pour ton sourire chère Hauteclaire
    A très bientôt

    Bisous

    Commentaire by Hauteclaire — 13 avril 2010 @ 19 h 31 min

  4. Ton poeme ruiselle en cascades rapides vers la joie de vivre.Vers courts/coups de poings dans le vilain hiver.C’est ton epoque Valabraise qui ressurgit,eternelle jeunette!
    Gros bisous pleins de rosée printanieres

    Bonsoir Serge,
    Et oui, un gros coup dans les fesses de cet hiver qui refuse de laisser la place à ce joli printemps parfumé… L’écorce prend des rides mais à l’intérieur… ça danse la gigue, fait des pieds de nez comme une gamine malicieuse… Continuons à échanger nos souvenirs pour tenir le Temps à distance, hein?
    Gros bisous qui font des claquettes!

    Commentaire by Serge — 13 avril 2010 @ 21 h 20 min

  5. Il est comme un souffle léger, très beau ton poème.. il liasse des images vraiment belle dans la tête…
    Amitiés a toi 🙂

    Bonsoir Emy,
    Te voir sur mes lignes, dans mon petit monde, me fait grand plaisir. Je sais que tu aimes beaucoup mes images. Alors, reviens quand tu veux pour t’aérer la tête.
    A bientôt jolie Fleur
    Bisous

    Commentaire by emy — 13 avril 2010 @ 22 h 31 min

  6. Bonjour ma Douce Martine,

    Luth .. qui fredonne à tue tête .. que bientôt ce sera fête …
    Le Printemps évincera l’hiver avec ses pâquerettes .. et ce sera très chouette !
    Que du bonheur …
    Big bisous
    Odile

    Bonsoir ma chère Odile,
    Cette fois, on dirait que le printemps a enfin gagné la partie. Il fait un temps superbe. Les premiers iris fleurissent, les giroflées embaument et le merle est tout fou! Quel plaisir que de se balader dans le jardin.
    Je suis contente que ce texte t’ait plu. Merci pour tes mots
    Gros bisous!!
    !

    😉

    Commentaire by Odile — 18 avril 2010 @ 12 h 52 min

  7. une poeme doucereux que j’ai aimé parcourir.

    Merci pour cette envolée

    youyou

    Bonjour Youyou,
    Un peu de douceur, hein? On apprécie par les temps qui courent…. Merci pour tes mots toujours si agréables…
    A bientôt sur d’autres partages
    Amitiés

    Commentaire by Youyou — 23 mai 2010 @ 18 h 43 min

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Powered by WordPress