Les voyages immobiles…

17 mars 2017

Un long moment de solitude…

Filed under: l'herbier de poésie — Étiquettes : , , , — Martine @ 4 h 35 min

Pour l’Herbier de poésie, Adamante,  ICI , nous propose comme thème ce tableau de Berthe Morisot intitulé « Au bal »

Oh la!la! Ce qu’il fait chaud!  Où est-il passé? Je meurs de soif!   Il en avait soit disant pour une grosse minute.  …gros soupir… Tiens, elle est là celle-là? Vraiment, on accepte n’importe qui dans ce bal.

« Oh, bonjour Mlle Germaine, je ne vous avez pas vue. ( tu parles!)  Il faut dire qu’avec tout ce monde n’est-ce-pas…  Vous êtes très en beauté ce soir ( on dirait un gros sac rose et vert. Beurk!). Vous êtes venue avec votre frère? ( qui est bête à manger du foin soit dit en passant) très bien, très bien. Moi? Oh,non, je ne suis pas seule. Jean-Charles de Méricourt est mon cavalier. Il est allé chercher de quoi nous rafraîchir. Oui, merci. Très aimable. Bonne soirée à vous également…  »

Ouf! Bon débarras. Quel pot de colle! … gros soupir exaspéré… Cette  chaleur va me liquéfier.  Je n’en peux plus. Mais où est-il donc passé? Et ces gants qui n’arrangent rien. C’est peut-être le signe que l’on est une  dame de qualité mais question confort, tu repasseras. Voilà l’orchestre qui joue notre valse à présent.  C’est insupportable à la fin!  Ai-je une tête à tenir la chandelle? Ah il va m’entendre!  Doux Jésus, le vicomte de Trinqueville. Pourvu qu’il ne me voit pas… Aïe! aïe,  il va se retourner…

« Chérie, navrée pour le retard mais il y avait foule au buffet. Voici votre limonade bien fraîche. Vous ne m’en voulez pas trop? »

 » Mais pas du tout Jean-Charles.  On ne s’ennuie pas une seconde.  ( grrrrr)  Ce bal est fort divertissant. ( mis à part les parvenus et autres vieux fossiles)  »

 » Vous êtes un amour ma très tendre. Venez, je crois que c’est notre valse… »

Trali la la la …la la …..

MMR ( tous droits réservés)

22 Comments »

  1. Mais…tu y étais, c’est donc toi cette le débutante en robe mousseline !
    belle page Martine
    bisous

    Ah!ah! Je peux te dire que, moi, je n’aurais pas poireauté ainsi. Je me serais levé et j’aurais fait fait quelques pas en m’éventant nonchalamment. Pour rien au monde je n’aurais voulu rester assise toute seule.
    Merci Josette
    Bisous

    😉

    Commentaire by Josette — 17 mars 2017 @ 9 h 29 min

  2. 😀 😀 Merci pour le rire! J’adore entendre les pensees de la dame a l’eventail. La chaleur de ces bals devait etre etouffante en plus a l’epoque le deodorant n’existait pas… ce qui n’arrangeait pas les choses. 🙁 Merci pour ce bon moment! 😉 Gros bisous 🙂

    Merci Anne. J’ai mis un moment à trouver comment formuler ma pensée face à ce beau tableau. Et puis, j’ai cru entendre les rouages des pensées de cette jolie jeune femme à l’éventail
    Gros bisous

    🙂

    Commentaire by Anne K — 17 mars 2017 @ 12 h 03 min

  3. Entre politesse et pensées secrètes deux mondes bien à part !!!!

    Tout à fait
    Merci Annick
    Bises
    😉

    Commentaire by abécé — 17 mars 2017 @ 12 h 33 min

  4. Bête à manger du foin ????? lol Je ne connaissais pas 😉

    Oui, une très vieille expression. J’ai trouvé qu’elle pouvait avoir été utilisée par cette très  » aimable personne » . Tout comme le prénom Germaine qui était très utilisé au 19ème siècle.
    🙂

    Commentaire by Nath — 17 mars 2017 @ 21 h 53 min

  5. Bonjour Martine…au bal de la haute je lui préfère encore le bal populaire, sourire !! Merci, bises de jill

    Bonjour Jill,
    Et je suis bien d’accord avec toi. C’est certainement plus plaisant
    Bises

    😉

    Commentaire by jill bill — 18 mars 2017 @ 7 h 24 min

  6. J’ai aimé ce monologue ! Il faut avouer que son air boudeur n’augurais rien de bon ! Bravo pour ce texte Martine
    Je t’embrasse avec amitié

    Nous avons ressenti la même chose Marine, comme bien souvent d’ailleurs.
    Gros bisous
    😉

    Commentaire by marine D — 18 mars 2017 @ 7 h 39 min

  7. bonjour Martine, merci de ce petit conte que j’ai apprécié , mes amitiés

    Bonjour Véronique
    Merci pour ton sourire
    Douce journée

    😉

    Commentaire by iris-véronique henry — 18 mars 2017 @ 10 h 13 min

  8. Ah l’hypocrisie du beau monde ! Pauvre petite fille riche ! (c’est bien imaginé de votre part bravo )

    Oui Ulysse, exactement. C’est ce que m’a inspiré ce visage élégant et un peu boudeur
    😉

    Commentaire by ulysse — 18 mars 2017 @ 18 h 32 min

  9. Succulent! Les devoirs de la belle jeunesse, se montrer lors de la saison du bal, se faire remarquer, décrocher un mari…Elles étaient contentes quand ça commençait et aussi quand enfin cette corvée était terminée…

    Commentaire by Edmée De Xhavée — 19 mars 2017 @ 8 h 25 min

  10. Je n’ai pas eu cette newsletter… bizarre… Ah ces mecs, jamais là quand on aimerait qu’ils le soient. Mais bon, il est allé chercher une limonade, ça part d’un bon sentiment. De nos jours, c’est plutôt nous qui devons aller chercher la limonade tandis que ces messieurs font les beaux.

    Normal. je n’en ai pas envoyée. Pas eu le temps. En principe, c’est uniquement le dimanche.
    Tu as bien raison Marie. 🙂 les mœurs changent. Perso, mon cher et tendre va me chercher à boire, m’ouvre les portes…
    ;
    )

    Commentaire by S'envolent les mots — 19 mars 2017 @ 8 h 56 min

  11. Elle a l’air de vraiment s’ennuyer et tu as su joliment brodé autour de ce tableau. Bisous Martine

    C’est l’impression qu’elle m’a donnée.
    Merci pour ton compliment Brigitte
    Bisous

    😉

    Commentaire by écureuil bleu — 19 mars 2017 @ 10 h 59 min

  12. Un peu faux-jeton cette demoiselle, mais comme elle est jolie, on lui pardonne.
    Ton récit est très réussi Martine, on s’y croirait !
    Je ne sais pas si j’aurais eu la patience d’attendre si longtemps, mais à cette époque les jeunes femmes étaient très patientes, du moins en apparence !!!(°v°)!!!
    Je t’envoie mes meilleures bises bretonnes et te souhaite un bon après-midi dominical, ainsi qu’une bonne semaine sentant bon la peinture, en espérant que ton ouvre est presque finie ?
    Florence

    j’aurais pu mettre en sous titre  » où une hypocrisie bourgeoise ». 🙂
    Merci Florence. Je suis heureuse que cela t’ait plu. Ces derniers mois j’ai pris goût à écrire des dialogues.
    En tout cas, moi, je ne l’aurais pas eue. 🙂 Quelques pas en direction du buffet pour aller aux nouvelles, tout en regardant paresseusement autour de moi…
    Mon œuvre n’est pas terminée. mais j’avance. je te tiendrai au courant ma chère Florence. Merci de t’en inquiéter
    gros bisous
    😉

    Commentaire by Florence — 19 mars 2017 @ 12 h 09 min

  13. tu as bien su dire les pensées secrètes de la demoiselle. et j’ai beaucoup aimé son humour

    Merci Jeanne. Ton compliment me touche beaucoup
    Bises

    😉

    Commentaire by Jeanne Fadosi — 19 mars 2017 @ 18 h 18 min

  14. Que de pensées derrière un simple éventail ;))

    Et oui.
    Merci pour ta visite Adamante

    😉

    Commentaire by adamante — 19 mars 2017 @ 20 h 30 min

  15. Il y a des bals comme cela d’un rasoir infini… on se demande parfois pourquoi on s’y est rendue! J’aime beaucoup les apartés qui sont tout à fait amusants nous avons eu à peu près les mêmes… heureusement la grosse chaleur n’est pas encore arrivée.

    Grosses bises,

    Sûrement Chantal. Ce n’est pas trop ma tasse de thé que le bal, surtout s’il est collet monté.
    merci pour ton sourire qui fait très plaisir.
    gros bisous
    😉

    Commentaire by Livia — 19 mars 2017 @ 21 h 36 min

  16. Les modes changent : voyez la coiffure… Chris

    Vu sous cet angle
    😉

    Commentaire by Chris Bernard — 19 mars 2017 @ 23 h 10 min

  17. excellent !!!!!!!!!!!
    on s’y croirait…LOLLLLLLLLL
    super ton texte
    bisous
    patricia

    Merci Patricia
    Bisous
    😉

    Commentaire by chemindetables — 20 mars 2017 @ 15 h 31 min

  18. L’hypocrisie de la bourgeoisie en ces temps là….d’ailleurs on ne se mariait que très rarement par amour.
    Bises, Jean-Claude

    Tout à fait d’accord avec toi Jean-Claude
    Bises
    😉

    Commentaire by Jean-Claude — 20 mars 2017 @ 19 h 18 min

  19. Un sourire… je vous ai vus danser.
    Bisous et merci pour ce partage.

    Sourire également 🙂
    Merci Quichottine pour le tien ici
    Bisous
    😉

    Commentaire by Quichottine — 22 mars 2017 @ 12 h 22 min

  20. Ah la bourgeoisie se la jouait grande dame et beaux messieurs mais ils ne disaient jamais qu’ils étaient outrés…Rire!

    Sinon j’ai l’impression que tu étais présente pour savoir comment cela se passait autrefois. Tu t’es réincarné…Hi hi

    Je me sauve avant que tu ne me tapes…Rire!!!

    Bisous et bravo pour ton texte je l’ai bu et bien ri…C’est grandiose ce monologue…

    EvaJoe

    Merci Evajoe.
    Ah! Je n’avais pas pensé à ça. Qui peut savoir? Je n’ai aucun souvenir de mes vies antérieures.
    Ravie que tu aies aimé ce que m’a inspiré ce beau tableau de Berthe Morisot
    Bisous

    😉

    Commentaire by EvaJoe — 22 mars 2017 @ 12 h 56 min

  21. Zut alors maintenant qu’elle a sa limonade bien fraîche Jean-Charles « l’envoie valser », elle va avoir le hoquet!

    Ha! ha! ha! ha!
    Merci pour le rire Jamadrou

    😉

    Commentaire by jamadrou — 22 mars 2017 @ 19 h 01 min

  22. pas si gentille la demoiselle. j’espère quelle a pu boire sa limonade sinon elle sera chaude a son retour après avoir valsé
    bonne journée

    Drôle de milieu, c’est sûr.
    Merci pour ta visite Raymonde
    A bientôt
    Bises

    😉

    Commentaire by peintrefiguratif — 28 mars 2017 @ 9 h 23 min

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Powered by WordPress