Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

7 juin 2020

La famille mésange bleue

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , — Martine @ 4 h 27 min

Ce matin là, le ciel est d’un bel émail éclatant. Les trilles du merle s’envolent à la rencontre du nouveau jour. Abeilles et insectes divers s’activent aux quatre coins du jardin. Tout semble se passer comme à l’accoutumée. Et pourtant, mon intuition me dit que c’est le jour J. Les jeunes mésanges bleues sont sur le point de sortir du nichoir.  Mon mari est prévenu. Cette année, pas question que je rate cet évènement.  Postée  dans l’ombre de l’arbousier,  l’APN à la main, je suis le va et vient des parents nourrissant leurs petits.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les jeunes voix aigües sont fermes, excitées, exigeantes.  Papa et Maman, décidément très méritants,  font la navette entre les  arbustes des alentours et leur bruyante descendance.  Ils enlèvent également consciencieusement les « couches culottes ».

Puis, j’aperçois une tache claire à la porte du nichoir. Ce n’est qu’une silhouette timide et prudente  dans l’ombre.  Elle apparaît, disparaît. Est-ce toujours le même jeune? Ou bien  est-ce la loi du  « hôte-toi de là que je m’y mette! » Peu à peu,  le plus hardi passe la tête. De leur côté, il me semble que les parents espacent les nourrissages. Perchés dans l’olivier, face au nichoir, ils appellent les petits. Que d’atermoiements , d’hésitations jusqu’à l’instant tant attendu où le premier prend son envol.

Une seconde petite frimousse se présente aussitôt.  Timoré,  l’oiselet  prend son temps; finit par vaincre sa peur  et rejoint son ainé.  Quelques minutes s’écoulent lentement.  A l’extérieur  la famille appelle à grands cris les retardataires. Un des parents  finit par  retourner au nid pour accélérer le mouvement.

Un troisième jeune, bridant son appréhension, quitte l’abri sécurisé, se pose brièvement sur la pergola en poussant un cri vainqueur.

Fébrile, je mitraille, surveille la batterie qui semble donner des signes de fatigue. Et zut! Je cours chercher le vieil APN. Au retour, le concert d’appels continue. Ouf!  je n’ai pas manqué la fin de l’histoire.  Un des parents va chercher le cadet , décidément, très peureux. Les minutes s’étirent, interminables avant le grand saut.

Toute la famille  est éparpillée dans les branches au dessus de ma tête.  On fait toilette. On se remet de ses émotions. Papa et maman chassent et nourrissent. Cet instant mémorable aura duré presque deux heures.

Chaque jour je les écoute et les observe de temps en temps  dans l’olivier, les arbousiers, le cerisier de ma voisine ou le vieux cyprès de l’autre côté de la rue.

 

. Ce couple de mésanges bleues nous a tenu compagnie depuis novembre en venant se nourrir à la mangeoire avec les autres oiseaux. En février, première inspection au nichoir. Vidé, nettoyé, désinfecté, celui-ci était prêt à recevoir une nouvelle couvée. Et il fût adopté sans problème. Quel bonheur que d’observer ces beautés de la nature.

MMR ( tous droits réservés)

20 Comments »

  1. Bonjour Martine, ah fidèles à votre jardin…. ,-) merci, bon dimanche, bises

    Bonjour Jill,
    Oui, fidèles. Tu as raison. Nourris tout l’hiver à la mangeoire. Puis, un nichoir bien propre et désinfecté, prêt pour la nouvelle saison. Une haie d’arbustes qui se densifie avec les années. Et enfin, une zone laissée « sauvage » pour favoriser la bio diversité. Nous faisons tout pour reconstituer une espace naturel.
    Merci Jill
    Bises
    😉

    Commentaire by jill bill — 7 juin 2020 @ 5 h 21 min

  2. En effet, un moment magique du monde animal qui ne déçoit jamais !
    Bravo d’avoir su le capter.
    Très bon dimanche.

    Tu as raison. La nature offre tant de joies à qui sait, ou a le temps, d’observer. Une joie réveillée par le partage.
    Merci Clara. Bon dimanche également
    😉

    Commentaire by Clara65 — 7 juin 2020 @ 5 h 25 min

  3. quelle patience tu as eu pour prendre toutes ces photos de ce joli petit oiseau….bravo et douce journée

    Patience, oui, c’est vrai. cela a duré presque deux heures. Mais quelle joie aussi!
    Merci Moqueplet
    😉

    Commentaire by moqueplet — 7 juin 2020 @ 6 h 18 min

  4. Quelle patience depuis le nid, l’incubation, le nourrissage permanent de ces bouches affamées, on devrait leur attribuer une médaille! Nous avons régulièrement des rouges-queues qui viennent nicher dans un nid d’hirondelles. La particularité des bébés rouges-queues est de ne pas savoir voler quand ils quittent leur nid aussi tous les ans nous observons l’abandon du nid avec angoisse. Cette année ils sont restés un peu sur les poutres du garage puis ils ont disparus et avec tous les chats errants je ne sais pas trop combien ont survécu! Merci pour ces photos pleines d’émotion et de tendresse. Chez nous les mésanges bleues sont juste de passage, elles doivent migrer jusque chez toi! Bises et bon dimanche

    Merci Azalaïs pour ton commentaire qui me réjouit fort. J’ignorais comment cela se passait pour la famille rouge-queue. C’est dur tout de même comme entrée dans la vie.
    Si les mésanges viennent s’installer chez nous, je suis contente de partager avec toi ces moments merveilleux.
    Bises de bon dimanche
    😉

    Commentaire by Azalaïs — 7 juin 2020 @ 7 h 25 min

  5. Merci Martine pour ces instantanés de bonheur.
    Lorsque je vivais en Bretagne il y a avait aussi
    beaucoup de mésanges, dont des adorables bleues.

    cela me fait très plaisir que tu aies aimé mon reportage Sylviane. C’était si beau, si attendrissant de les voir faire.
    Bises
    😉

    Commentaire by sylviane BLINEAU — 7 juin 2020 @ 7 h 31 min

  6. Beautés bleues de ce petit monde ailé saisies par votre regard aigu et patient en ce jour de Fête des Mères. Un joli cadeau !

    Ravie que vous ayez apprécié.
    Merci à vous Catheau pour votre réaction.
    😉

    Commentaire by Catheau — 7 juin 2020 @ 7 h 54 min

  7. Bonjour Martine,
    Merci pour le partage de ces moments uniques. Tes petits locataires ont bien travaillés. Réussir à élever les 4 petits c’est super. C’est toujours une surprise de voir combien de petits sortent du nichoir. Et maintenant vous allez encore les voir tourner autour de chez vous pendant quelques jours!
    Un de mes nichoirs est occupé depuis 2 ans par des geckos! Et ils défendent le territoire avec une certaine réussite!
    Bon dimanche!

    Bonjour Lucie,
    Oui, je les trouve très méritants. Quel travail! Tu as raison. L’an dernier ils avaient élevé deux petits. Cette fois, après le n°2, aussitôt s’est présenté une nouvelle tête. Puis une autre. j’étais aux anges!
    Chez nous aussi il y a des geckos partout: dans le garage, sous la maison, près du composteur, même dans l’hôtel à insectes.
    Merci Lucie
    Bon dimanche et à bientôt
    😉

    Commentaire by Lucie — 7 juin 2020 @ 8 h 51 min

  8. Un spectacle que je suis avec attention chez nous avec des mésanges charbonnières et une deuxième couvée est en route pour juin…
    Bon dimanche

    C’est un vrai bonheur que d’observer toutes ces petites vies. Chez nous, apparemment, il n’y aura pas de seconde couvée chez les mésanges bleues. Par contre, il y en a eu deux chez la famille merle.
    Bises de bon dimanche
    😉

    Commentaire by ABC — 7 juin 2020 @ 9 h 13 min

  9. Bonjour Martine

    Cultiver au long des jours l’Art de changer son regard…
    Nous évoluons chaque jour entourés de petites merveilles. Il est pourtant bien simple, en prenant le temps, ce que vous avez fait avec Paul, de contempler le cycle de ces petits acteurs de la vie sauvage. Il est indispensable aujourd’hui de rappeler que ça existe tout ça, que ces petites bestioles, ces petites plantes sauvages (Non, pas des mauvaises herbes car ça n’existe pas !)étaient là bien avant que l’humanité vienne perturber leur tranquillité et bousculer leur mission au sein de la nature. Tous ces petits Oiseaux sont bien fragiles. Un virus, encore un autre, sévit en Europe et décime dans certains pays, y compris en France, les populations de Mésanges. Les insectes disparaissent et avec eux les protéines indispensables pour nourrir les oisillons d’espèces qui voient leurs populations s’effondrer dans les campagnes.
    Ces petites Mésanges bleues ont tellement à nous dire, et ça tu l’as bien compris. Merci d’avoir ouvert une petite lucarne dans nos regards. Une façon bien simple et gratuite de s’émerveiller.
    Amicalement Thierry

    Bonjour Thierry,
    Merci pour ton long commentaire qui me fait tant plaisir. Oui, depuis toutes années observations quotidiennes, plus ou moins longues, on voit une évolution inquiétante. Je suis en train de trier et jeter des centaines de photos pour libérer de la place sur mon disque dur. C’est l’occasion de redécouvrir de jolies prises tant sur la flore que sur la micro faune. Mais aussi de constater, hélas, beaucoup de disparitions chez les insectes. Quelle tristesse! J’ai l’impression d’avoir créé un petit Musée virtuel avec tous ces clichés pris sur 10 années.
    au plaisir sur d’autres échanges
    Bien amicalement
    😉

    Commentaire by Thierry Rutkowski — 7 juin 2020 @ 9 h 15 min

  10. Merci Martine pour cet émouvant et réconfortant reportage

    Très contente que tu aies apprécié Ulysse
    😉

    Commentaire by Ulysse — 7 juin 2020 @ 9 h 15 min

  11. Beau reportage photographique sur cette famille mésange.
    Le cycle de la vie est parfois si ressemblant à celui de l’homme mais sur une échelle de temps terriblement plus courte.
    Merci pour ce moment
    Michel

    C’est vrai. En les observant, on remarque des réactions très proches des nôtres.
    Merci à vous de m’avoir lue et d’avoir laissé un commentaire. Cela touche et encourage.
    Au plaisir sur d’autres partages
    😉

    Commentaire by Reglisse09 — 7 juin 2020 @ 9 h 20 min

  12. Encore un petit miracle en ton jardin!
    Merci d’avoir partagé cet envol avec nous avec tes jolies photos.
    Beau dimanche de fêtes des mères

    Oui, le hasard a fait que cette sortie des jeunes mésanges a précédé de peu la fête des mères.
    Merci Chantal
    😉

    Commentaire by Livia — 7 juin 2020 @ 10 h 00 min

  13. Bien joli cadeau que tu nous offre en ce jour de fêtes des mères.
    Famille Mésanges Bleues à l’honneur !
    Merci pour ce reportage exceptionnel

    Chère Jeanne,
    Merci pour ce compliment qui me va droit au cœur. J’ai voulu partager toute cette joie offerte par ces ravissantes mésanges bleues
    😉

    Commentaire by M'moiselle Jeanne — 7 juin 2020 @ 10 h 46 min

  14. Un joli reportage plein de tendresse que tu nous offre là.
    Ton attente aux fils des saisons à été bien récompensée.

    Merci Philippe pour ton commentaire très encourageant.
    A bientôt chez toi.
    😉

    Commentaire by koukou42 — 7 juin 2020 @ 14 h 02 min

  15. Merci beaucoup pour ce reportage emouvant, superbement illustre, comme il se doit, par tes superbes photos. 😉 Gros bisous 🙂

    Merci Anne pour ton compliment qui me touche beaucoup
    Gros bisous
    😉

    Commentaire by Anne K — 7 juin 2020 @ 14 h 27 min

  16. Oh ! Martine, quelle belle histoire vécue !!!
    Comme elle est bien racontée par toi !
    Merci !!!
    Bonne soirée de ce dimanche et douce semaine !
    Bisous♥

    Ah ça! C’était un moment merveilleux. Quelle joie! Quelle excitation aussi. Quels jolie famille!
    Merci pour ton sourire Colette
    Bises
    😉

    Commentaire by colettedc — 7 juin 2020 @ 20 h 46 min

  17. Quelle belle série pleine de tendresse ! C’est que du bonheur et un beau cadeau de la nature, de voir ces petits sortir du nid et maintenant les voilà obligés d’affronter la vraie vie avec ses dangers…Bises et une douce semaine

    C’est vrai que c’est un magnifique cadeau de la nature.
    Merci Manou. Je te souhaite la même chose
    Bises
    😉

    Commentaire by manou — 8 juin 2020 @ 6 h 24 min

  18. J’adore ta jolie petite famille, ici j’ai manqué les épisodes de reproduction des merles, rouge-queues et mésanges…
    Gros bisous Martine

    Merci Marine.
    J’ai raté la sortie des jeunes étourneaux. J’ai aperçu un jeune merle. La famille mésange charbonnière ( qui avait niché dans le vieux cyprès d’un voisin) m’a réjouie elle aussi avec ses trois jeunes.
    Gros bisous
    😉

    Commentaire by marine D — 8 juin 2020 @ 11 h 18 min

  19. Quel bonheur de ressentir la même joie que toi en te lisant..j’imagine que ce fut une belle aventure! bravo pour avoir capter le moment fatidique. Merci pour ce merveilleux partage Martine. Je te souhaite une douce semaine et t’envoie plein de bisous
    chatou

    Je suis heureuse de le revivre en vous racontant ces moments privilégiés avec cette jolie famille mésange bleue.
    Effectivement Chatou: pas question de rater la sortie des jeunes comme l’année précédente. J’étais si frustrée. Là, quel bonheur pendant une grande partie de la matinée à observer leurs hésitations puis la plongée dans la vie.
    Gros bisous
    😉

    Commentaire by chatou11 — 8 juin 2020 @ 12 h 12 min

  20. Bonsoir Martine, quels magnifiques moments tu as vécu avec cette jolie petite famille de mésanges. Ce devait être magique. Je n’ai jamais eu cette chance mais tant mieux pour toi, que du bonheur et merci pour ce merveilleux partage.
    Bisous et douce soirée

    Bonjour Denise,
    Oui, ces oiseaux nous ont offert de beaux moments. Beaucoup de joie. j’ai entendu l’appel d’un des jeunes hier matin. Sa voix est presque adulte maintenant.
    ravie que tu aies aimé mon petit reportage
    Bisous
    😉

    Commentaire by Denise — 8 juin 2020 @ 19 h 28 min

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Powered by WordPress