Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

30 avril 2014

Sous l’horloge

Filed under: Les Passeurs de mots — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 8 h 12 min

« Que vous inspire cette image » est le thème d’avril pour la communauté des passeurs de mots d‘Evajoe.. Photo d’Evajoe

. P1000102

Une douceur brumeuse caresse ma mémoire

En contemplant le teint de la vieille maison.

Entre ses yeux mi clos affleure  un  sourire

La rose bonhomie d’un ange  tutélaire.

L’horloge  bout de nez

Lâche toutes les heures

La course du progrès

Les saisons en roue libre…

Mes pensées déambulent au cœur des colombages

Conjuguent à l’imparfait un déroutant verbiage.

Chapeautée de voiles

Le bois de mes semelles

Scandant mon impatience

Je guette mon promis.

Jabot, guêtres en lin blanc

Chapeau de feutre noir

Fredel , les yeux gourmands

Surgit à mon côté,

M’entraîne au jardin

Où les lilas, complices,

Masqueront nos baisers…

.

MMR ( tous droits réservés)

 

27 Comments »

  1. […]         La suite ICI […]

    Ping par Sous l'horloge | Les Passeurs de motsLes Passeurs de mots — 30 avril 2014 @ 12 h 04 min

  2. Bonjour Martine,

    Et bien il s’en passe des choses sous un horloge, rien qu’en la contemplant je vois que l’inspiration est venue te donner des ailes. J’aime beaucoup tes pensées qui déambulent dans les colombages.

    Merci d’avoir répondu une nouvelle fois et d’avoir participé au thème d’Avril pour la communauté des Passeurs de mots.

    Gros bisous

    EvaJoe

    Commentaire par EvaJoe — 30 avril 2014 @ 12 h 35 min

  3. J’aime ce jeu d’imaginer à partir d’une photo toute une histoire…
    celle ci un peu rétro et nostalgique me plait beaucoup
    bonne journée Martine

    Commentaire par josette — 30 avril 2014 @ 15 h 59 min

  4. Une autre approche pour cette horloge, plus axée sue les colombages.

    Philippe.

    Commentaire par koukou42 — 30 avril 2014 @ 18 h 51 min

  5. Une jolie histoire que cette photo t’a inspiré.

    Commentaire par Solange — 30 avril 2014 @ 20 h 35 min

  6. Tout le charme d’une autre époque ressuscité par la mémoire.
    De l’horloge à la maison, les fantômes semblent suinter du décor pour vivre encore quelques étreintes.(et par le prénom, le promis semble encore plus matérialisé)
    Bravo !

    Commentaire par Erin — 30 avril 2014 @ 21 h 56 min

  7. un beau texte avec cette horloge

    Commentaire par flipperine — 1 mai 2014 @ 9 h 13 min

  8. Comme il est joli ton texte romantique qui illustre parfaitement bien la photo de cette vieille maison qui donne l’heure d’autrefois !
    Ce devait être bon l’attente récompensée par les tendres baisés parfumés au lilas !
    A demain je l’espère pour notre rendez-vous dominical !
    Mes meilleurs bisous amicaux Martine à la voix si douce et à l’accent adorable (pour moi la fille de Nantes)
    Florence

    Commentaire par Florence — 3 mai 2014 @ 15 h 43 min

  9. C’est si beau, gai et tendre, et on voit les sabots, les gros pavés au sol avec de la paille et de la boue, et on sent l’odeur du printemps qui court…

    Commentaire par Edmée — 4 mai 2014 @ 9 h 32 min

  10. La saison se prête aux belles cérémonies et tes vers le chantent bien!

    Commentaire par mansfield — 4 mai 2014 @ 14 h 40 min

  11. Bonsoir Martine,
    Cette douceur brumeuse caressant des souvenirs, en baguenaudant dans les entrelacs de la vielle maison, est un vrai plaisir.
    C’est léger, et l’on aimerait tant être sur un balconnet et attendre le Prince de nos rêves!
    Bises du dimanche
    Chantal

    Commentaire par Chantal Defraisen — 4 mai 2014 @ 20 h 32 min

  12. Bonjour Martine
    Texte romantique avec bruit de sabots et tintement d’horloge

    Commentaire par rouergat — 5 mai 2014 @ 6 h 57 min

  13. Coucou amie Martine !
    Cette fois-ci c’est toi qui m’a posé un lapin ! Pas de rendez-vous dominical !
    J’espère que tu vas bien ?
    Gros gros bisous Martine bonne semaine et à bientôt !
    Florence

    Commentaire par Florence — 5 mai 2014 @ 8 h 14 min

  14. bonjour, un baiser sous le lilas est plus romantique que sous les palétuviers !!!! bonne soirée bisous

    Commentaire par francine — 6 mai 2014 @ 17 h 04 min

  15. C’est joli comme tout. J’ai eu plein d’images à la lecture de ce texte.

    Commentaire par dalva — 7 mai 2014 @ 8 h 59 min

  16. bonsoir mlle tu me semble bien occupée et je n’ose déranger ton doux rêve qui ressemble comme deux gouttes d’eau à notre dame de paris 🙂
    comment marche ta galerie?
    bisous un peu tardifs je me perds dans les méandres de la nouvelle plate forme mais bon c’est pas grave.:))

    Commentaire par vénusia — 8 mai 2014 @ 1 h 03 min

  17. L’horloge
    Cette silencieuse meurtrière
    Qui en douce
    Qui nous pousse
    Vers le cimetière…..

    Commentaire par ulysse — 9 mai 2014 @ 14 h 06 min

  18. Quelle délicatesse sous l’horloge qui bat sans se lasser et efface les heures, j’aime beaucoup le bruit de ton horloge Martine, même si elle bat parfois trop vite !
    Tu ne le croiras pas mais à l’instant même j’allais chez toi pour prendre des nouvelles. Alors c’était bien la montagne ? C’était où ?
    Gros bisous Martine

    Commentaire par marineLou — 11 mai 2014 @ 8 h 43 min

  19. Un joli lieu pour attendre son bien-aimé !
    C’est très romantique.
    Bon dimanche.

    Commentaire par clara65 — 11 mai 2014 @ 9 h 22 min

  20. de jolis mots s’écoulent comme le temps sur l’horloge … belle journée à toi !

    Commentaire par Véronique — 11 mai 2014 @ 10 h 06 min

  21. J’aime bien les histoires d’autrefois…et cette horloge se prête bien à remonter jusqu’au temps d’un rendez-vous qui fait battre le coeur …
    Amitiés. Et bon dimanche.

    Commentaire par Hécate — 11 mai 2014 @ 11 h 02 min

  22. Chère Martine, j’ai reçu une News pour venir à notre rendez-vous dominical, et il n’y a rien !
    Il doit y avoir un ptit problème ?
    Je ne suis pas la seule à avoir des problèmes informatiques (°v°)
    Gros bisous en attendant l’explication et de pouvoir te retrouver ce dimanche !
    Florence

    Commentaire par Florence — 11 mai 2014 @ 11 h 51 min

  23. Chère Martine

    Tes jolis mots font voyager l’imaginaire….

    Sous l’horloge impatiente
    le temps attend les amants
    leurs baisers filant à l’anglaise
    leurs attentes bien enrubannées
    de lilas et d’espoir!

    Bises de bon dimanche

    Claudie

    Commentaire par Claudie — 11 mai 2014 @ 12 h 49 min

  24. le temps paraît long quand on attend et après c’est le contraire. Bel écrit. Muxu

    Commentaire par Eki eder — 11 mai 2014 @ 14 h 59 min

  25. une vraie complice cette horloge, pour moi c’est pas forcément la course au progrès, mais la course après le temps
    bisous

    Commentaire par chevrete 13 — 11 mai 2014 @ 16 h 12 min

  26. En Alsace, le temps s’est-il arrêté ?

    Ce jour-là, peut-être

    🙂

    Commentaire par Catheau — 16 mai 2014 @ 14 h 00 min

  27. Belle rencontre avec ce Fredel attendu patiemment. Bisous

    Merci Brigitte. j’ai laissé parler mon imagination
    Bisous


    😉

    Commentaire par écureuil bleu — 6 juin 2014 @ 13 h 58 min

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Powered by WordPress