Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

31 janvier 2015

Au zénith

Filed under: Les Passeurs de mots — Étiquettes : , — Martine @ 8 h 38 min

Liberté est le thème en janvier  pour les Passeurs de mots d’Evajoe

La liberté d’aimer, de penser, d’écrire, de créer…. j’ai choisi une autre liberté

.

A l’abri des indiscretsIMG_7446_v1

Entre les bras de la dune

Me voici

Nue

Un peu gênée

Avec pour féroces gardiens

Quelques mouettes et crabes anisés.

Ah ! Liberté!

Gambader, plonger, nagerIMG_7605_v1

Sans entraves ni filets!

Sauvageonne au Paradis

Livrée ainsi à ton envie

Océan, jouons ensemble

Comme aux tous premiers ages.

Liberté!

Plus de tabous ni d’artificesIMG_7778_v1

Dents aiguisées par l’appétit

Je jouis de tout avec délice

Retour aux sources de la vie

.

MMR tous droits réservés)

71 Comments »

  1. Coucou Martine
    News arrivé .
    L’essentiel est d’être libre dans sa tête .
    Et pour ce qui est d’être nue … j’attendrais cet été !!
    Bisous
    Nadine

    Coucou Nadine,
    Libre dans sa tête, parfois, n’est pas suffisant.
    Attendre l’été, mais bien sûr. 🙂
    Bisous

    😉

    Commentaire par nadine — 2 février 2015 @ 15 h 54 min

  2. je te remercie et j’ai bien reçu ta news – être libre dans l’océan, un beau rêve – j’aime bien tes photos – bises

    Rien sur la peau, c’est si agréable. Dommage qu’il n’y ait pas davantage de petits coins discrets. Trop d’humains partout sur nos plages.
    Merci Andrée
    Bises

    😉

    Commentaire par durgalola — 2 février 2015 @ 21 h 00 min

  3. Ton divin bain en tenue d’Eve m’a inspiré ce bref conte : Quand Eve qui prenait sa première douche demanda à Adam le savon , cela lui piqua les yeux et la fit pleurer . Dieu voyant qu’Eve pleurait et se méprenant sur la cause chassa alors Adam du paradis. Eve qui l’aimait le suivit et c’est ainsi qu’à cause d’une savonnette l’humanité fut chassée du paradis

    Oh le joli cadeau!
    Merci Ulysse

    🙂

    Commentaire par ulysse — 2 février 2015 @ 23 h 33 min

  4. Chère Martine, la liberté sans fard…où tes mots sensibles et tendres nous emportent toujours vers un ailleurs…à découvrir. Très beau poème accompagné de photos où rêve et réalité ne font plus qu’un. Bien reçu ta newsletter. Bises.

    Chère Brigitte,
    Merci pour ta visite sur mon blog. J’ai plus l’habitude de te voir dans la vie. Aussi , tes mots ici sont des bijoux qui me touchent beaucoup..
    A une prochaine rencontre ici ou là
    Bises

    😉

    Commentaire par Brigitte Botsen — 3 février 2015 @ 11 h 38 min

  5. bonjour, avant que j’oublie, j’ai bien reçu ta news; je n’aime pas me balader à oilpé, même chez moi ! je te souhaite une bonne journée bisous

    Merci Francine,
    C’est ton droit le plus strict
    Bises

    😉

    Commentaire par francine — 3 février 2015 @ 15 h 58 min

  6. Merci pour ton long passage chez moi ce matin. Je vais un peu mieux mais la grippe m’a fait passer une très mauvaise semaine.
    Cette liberté que tu évoques, tu y as droit, bien sûr, à condition de ne choquer personne.
    Si c’est dans un endroit prévu pour le naturisme, pas de problème.
    Etre proche de la nature ainsi doit procurer un grand bien-être.
    Bien amicalement.

    Beaucoup de gens sont malades: la grippe, la gastro, le rhume s’en donnent à cœur joie.
    Exactement. Il y a des plages pour naturistes. Mais, le long des plages du littoral aquitain, si vastes, on peut également se baigner dans le plus simple appareil loin des regards. Il ne faut pas avoir peur de marcher pour trouver cette tranquillité.
    Retrouver le plaisir des petits enfants riant dans les embrassades de l’eau.
    Je te souhaite de vite retrouver la forme
    Merci Clara
    Amitié

    😉

    Commentaire par clara65 — 4 février 2015 @ 8 h 58 min

  7. En fait, j’aurais dû te préciser que j’ai bien reçu ta newsletter, mais comme j’étais en retard pour les ouvrir dans ma messagerie, je ne l’ai lue qu’aujourd’hui.
    Bisous et douce journée.

    Pas grave. J’ai bien compris , à l’afflux de vos réponses, que cette fois ça avait bien marché.
    merci Quichottine
    Bisous

    😉

    Commentaire par Quichottine — 4 février 2015 @ 9 h 15 min

  8. Bien que je t’aie devinée à travers ces images et ces mots délicieux, on pourrait également croire que tu parles d’une algue, ou de la brise et ………c’est encore plus délicieux !
    Par ce fait, tu entres un peu dans leur peau ……..

    J’ai toujours envié certains peuples indigènes qui vivent avec trois fois rien sur le dos, à « fleur de tout » …!!!

    Nous mettons bien trop de faste en tout, oubliant notre propre bien-être intérieur !

    Merveilleux message que le tien ici, source de TANT de puretés …IMMENSE BISOU : sabine.

    Tu es presque dans le vrai car , dans un autre poème, je me suis déjà comparée à une algue. 🙂
    Nous vivons avec le carcan de notre éducation. Il est très difficile de passer outre. je regrette donc cette liberté du corps des premiers ages, ou, comme tu le mentionnes, de ces peuples indigènes d’Afrique, d’Australie ou d’Amazonie. Mais je suis comme tout le monde: j’aime la discrétion, ne pas choquer ceux qui ne partagent pas ce point de vue. La liberté des uns s’arrête là où commence celle des autres.

    gros bisous chère sabine

    😉

    Commentaire par Sabine la pèlerine — 4 février 2015 @ 11 h 05 min

  9. J’avoue que je ne suis pas trop pour la nudité dehors….Et par ce temps brrrrr….:)
    Amicalement.

    J’ai bien précisé « à l’abri des indiscrets »
    Et il va s’en dire que c’est en été.
    Amitiés chère Hécate

    🙂

    Commentaire par Hécate — 4 février 2015 @ 17 h 11 min

  10. un joli texte mais ce n’est pas moi qui me mettrait nue sur une plage.

    Lorsque l’on est tout seul, sans regards indiscrets, c’est vraiment une étrange sensation que de retrouver cette liberté perdue par des siècles de formatage social et religieux.
    Merci pour ton compliment Flipperine

    😉

    Commentaire par flipperine — 4 février 2015 @ 23 h 09 min

  11. Bonjour Martine

    Une belle façon de se libérer et d’être en accord avec soi et la nature..
    Je te souhaite une très belle journée
    Gros bisous
    Chronique

    Coucou Chronique,
    Lorsque c’est possible, oui.
    Merci pour tes mots
    gros bisous

    😉

    Commentaire par Chronique — 5 février 2015 @ 15 h 23 min

  12. Ah me voici … engourdie par le froid, donc loin d’être libre ! qu’elle est tentante cette liberté … il me faudra attendre encore quelques mois pour renouer avec moi-même dans le secret de mon jardin …
    Merci Martine, bisous,
    Plume

    Coucou Plume,
    On peut rêver, n’est-ce-pas? Les beaux jours reviendront.. déjà, le jardin entrebâille ses dessous
    Bises

    😉

    Commentaire par Plume — 6 février 2015 @ 18 h 18 min

  13. de bien jolis mots pour la liberté!
    merci pour ton passage à Cayenne…qui mérite une visite…ainsi que la Guyane!
    amicalement.

    Bonjour annick,

    Oui, c’est un lieu qui a l’air extraordinaire. Il passe de très beaux reportages à la tv. Mais y aller… ça… c’est plus compliqué
    Merci pour ta visite
    A bientôt

    😉

    Commentaire par Annick — 6 février 2015 @ 23 h 23 min

  14. Passe une douce journée Martine.
    Je t’embrasse fort.

    Même souhait pour toi ma chère Quichottine
    gros bisous

    😉

    Commentaire par Quichottine — 7 février 2015 @ 7 h 36 min

  15. Une Martine qui robinsonne en toute liberté et, dans le froid de l’hiver, nous fait songer à l’été. Merci!

    Pour vous surprendre chère Catheau

    🙂

    Commentaire par Catheau — 7 février 2015 @ 9 h 08 min

  16. un peu trop frais en ce moment pour être nue sur le sable et profiter des rayons de soleil
    bises

    C’est bien vrai. Aussi, je décris une journée estivale! Parce que vois-tu, je Suis très frileuse
    Bises

    🙂

    Commentaire par peintrefiguratif — 7 février 2015 @ 23 h 12 min

  17. […]                        MARTINE                               Au Zénith     […]

    Ping par Liberté si on en parlait.... | Un jour, une plume — 8 février 2015 @ 16 h 19 min

  18. Je voulais laisser un commentaire sur le poème suivant, mais les commentaires sont fermés, alors me voilà ici !
    Je voulais dire que février sous la pluie, la neige et le froid dévoile délicieusement, par tes mots, ses promesses futures.
    Mon fils, à Boston, a eu beaucoup de neige durant ce mois et une tempête de neige est prévue dimanche. Nous partageons nos vécus grâce aux photos.
    À bientôt Martine.
    Carmen

    Bonjour Carmen,
    Les commentaires sont fermés , seulement dans Bienvenue, justement car beaucoup se trompaient.
    j’ai vu, oui, toute cette neige tombées là-bas.Impressionnant
    Merci pour ton compliment
    A bientôt Carmen

    😉

    Commentaire par Erin — 14 février 2015 @ 0 h 03 min

  19. Un bel hymne au naturisme, en été bien entendu ! Quoique : aujourd’hui il faisait 15° à Arès. Bisous

    Merci Brigitte.
    Naturisme… loin des autres ( naturistes ou pas). ressentir et vivre cette liberté en tête à tête avec la nature, comme aux premiers âges…
    Bisous

    😉

    Commentaire par écureuil bleu — 15 février 2015 @ 20 h 48 min

  20. Bonjour Martine
    J’ai bien reçu ta newletter.
    Une bien belle Liberté que de se mettre à nu(e) de temps à autre et de profiter de Dame NAture.

    Bise.

    Philippe.

    Bonjour Philippe,
    Merci pour ta réponse.
    Et oui. Une liberté, en saison bien sûr, pas toujours évidente à prendre.
    Bise

    😉

    Commentaire par koukou42 — 26 février 2015 @ 9 h 42 min

  21. […]                        MARTINE                               Au Zénith     […]

    Ping par Liberté si on en parlait…. | Un jour, une plume ! — 27 janvier 2016 @ 1 h 30 min

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Powered by WordPress