Les voyages immobiles…

19 mars 2017

Le courant d’Huchet

Filed under: Promenades ici et ailleurs... — Étiquettes : , , , , — Martine @ 7 h 42 min

Une chape de plomb

Pèse son poids brûlant

Sur la terre assoiffée.

La route des vacances

Étire son racorni

Entre  landes  recuites

Et pins poussiéreux.

Puis, soudain,

Caresse satin fraîcheur

Sous le couvert gris vert

De chênes vénérables.

Sous l’arceau de leurs bras

S’écoule en babillant

L’eau vive du Courant. *

Ses mots au goût de tourbe

Ricochent sur ma peau

Crochent puis abandonnent

Un long ruban herbeux.

Emperlée d’allégresse

Mon regard s’invite

Au jeu bleu et gracieux

De frêles demoiselles.

.

MMR ( tous droits réservés)

*Le courant d’Huchet: pour en savoir plus,  voir ICI

Powered by WordPress