Les voyages immobiles…

8 avril 2017

Plaidoyer pour une fleur

Laissez fleurir le poireau sauvage!

.

En avril

Brusqué par Tramontane

Lanières en éventail

Corsé poireau sauvage

Tu adresses à Printemps

L’ombre céruléum

De ta danse immobile.

.

Porcelaine fragile

La dame de onze heures*

Vient mêler son aillé

A ta rigueur bleu-vert.

.

Juin euphorique

Ouvre tout grand son ciel

Aux graffitis obscurs

Signés Hirondelles.

.

A tous les vents résonne

L’appel du baragane

Ce joyeux carillon

Guetté de mille bouches.

.

Effluves miel doré

Évadés des clochettes

Séduisent de leur sucre

Maints visiteurs ailés.

.

Laissez fleurir le poireau sauvage

.

MMR ( tous droits réservés)

Nom latin: allium polyanthum- famille des alliacées.

Nom occitan : Por sarvadje, Pòrre fól.

Autres noms: barraganes ou baraganes, pouraganes, aillets ( dans le sud de la France), poireaux des vignes.

*  La dame de onze heures: ornithogalum umbellatum

Avec de haut en bas, de gauche à droite:

1: andrena thoracica?  2: mâle megasolia maculata? 3: ornithogale  4:  xylocopa ou abeille charpentière  5:  autre abeille sauvage 6: lepture porte-coeur ( coleoptère) 7: punaise ( syromastes rhombeus? ) 8: scolie des jardins 9: l’eumène  unguiculé ( le plus grand eumène  de France). Il y a encore les araignées saltiques, les guêpes, les escargots qui affectionnent cette plante. .

2 septembre 2016

Du jaune! Du noir!

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , , , — Martine @ 2 h 53 min

Août en espadrillesIMG_2527_v1

Promène sa langueur

Sur mon jardin brûlé

.

Ah sacré soleil, appelé de tous mes vœux lorsque l’hiver froid et humide s’éternise. Ce cher Phébus est si généreux cette année qu’il arrose le jardin de toute sa chaleur du matin au soir. Pas une goutte d’eau en août et si peu en juillet. Et ailleurs , c’est tout le contraire. Trop d’abondance aqueuse. Là-haut, le Maître des pluies fait bien mal son travail! 🙁

Celui qui semble ne pas souffrir de cette météo aride , c’est mon gigantesque fenouil sauvage. Pour la satisfaction de toute une mini faune.

IMG_2109_v1IMG_2212_v1

Énorme pour la fleur, une scolie, peut-être hirta, arrive en vrombissant, effrayant un bref instant, de microscopiques abeilles. Tout près, un drôle d’hyménoptère frémit de son long, si long abdomen. Un gastéruption?

Des guêpes de toutes sortes IMG_2404_v1

se refilent le mot et affluent à la bonne adresse.  Ci-dessous une eumène de petite taille.

La plus commune des guêpesIMG_1915_v1

est largement représentée par Polistes dominulus. Mais, celle-ci a un abdomen  inhabituel. On croirait qu’un indiscret a soulevé sa jupe. Après recherche, j’ai trouvé l’explication et appris quelque chose d’étonnant. Le responsable est un parasite.  Cliquez  ICI   svp pour en savoir plus.

Une visite très surprenante et très bruyante. IMG_1896_v1Ma photo n’est pas terrible car la bébête n’a fait que passer.  Après recherche, je pense avoir trouvé qu’il s’agit de la plus grosse mouche d’Europe. La Tachina grossa: tête jaune soufre, corps énorme, noir, velu. Comparez avec la taille des ombelles du fenouil et des autres butineurs.

Puis, quel contraste,  IMG_2503_v1admirez le mignon petit syrphe, une mouche aussi, mais, contrairement à la précédente, si gracieuse, si délicate.. Et pour terminer,  une toute petite guêpe, ( ou une abeille sauvage? ) que je n’ai pas identifiée.

.IMG_2447_v1

Ombelles anisées

Affriolant comptoir

Où la fièvre gouverne

Une danse jaune et noire

.

MMR ( tous droits réservés)

Blog en roue libre. Merci pour vos visites et vos commentaires qui me font très plaisir

😉

Powered by WordPress