Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

3 mai 2019

Le Printemps ici et… là…

Pour l’Herbier de poésies, Adamante, ICI , nous propose d’écrire sur cet arbre remarquable:

Le ciel est gris.

Le printemps tarde à venir. Pas un bruit dans les cimes, sous les branches. Où sont donc passés les oiseaux?

 

Sur le gazon tendre-

Chat, queue interrogative

La faim pour compagne

 

Le vieux sage pense et pense encore. D’ailleurs il passe son temps à ça. Que faire d’autre lorsque l’on est arbre? Et vieux, si vieux que sa mémoire se dilue dans la course des nuages et du vent.

 

Parfum menthe fraîche-

Le vol d’un bourdon errant

Meuble le silence

 

L’ancêtre en a tant vu qu’il en aurait des histoires à raconter. Mais qui passe encore dans ce coin reculé du parc, mis à part le jardinier? Le platane tend ses bras comme pour serrer une main amie.  Son tronc se penche à l’écoute d’une musique intérieure connue de lui seul. Ses racines enjambent la barrière délimitant la pelouse.

 

Le temps d’un soupir

Et le rêve s’envole

Au pays des légendes.

.

*******************************************

« Où sont donc passés les oiseaux? » Ce n’est pas compliqué. Ils sont dans mon jardin!

Monsieur Mésange est amoureux. Il va et vient aux quatre coins. Chenilles et pucerons, araignées et limaçons n’ont qu’à bien se tenir. Monsieur Mésange fait le ménage pour nourrir sa dulcinée..

Depuis que nous avons cessé d’approvisionner la mangeoire, nous pensions que les chardonnerets iraient voir ailleurs si la table est meilleure.  Mais pas du tout. Ils sont encore dans le secteur à se nourrir de graines de fleurs.

Au bord du toit, L’étourneau sansonnet met les bouchées doubles pour nourrir sa nichée.  Il s’octroie parfois une pause pour chanter comme un pinson ou imiter un klaxon. Ses trilles et cliquetis, ses gazouillis et grincements claironnent à tout le pays « Je suis là!. Admirez ma belle voix, la richesse de mon répertoire! »

Indifférent à ses vocalises, Monsieur Merle, quant à lui, a pour priorité de se faire respecter. Sur son territoire, pas question qu’un autre vienne conter fleurette à sa jolie merlette. Coups de griffes et coups de bec sont distribués avec vigueur. Malheur à l’imprudent qui s’en prend plein « les dents »!

Tandis que tout le monde s’agite, Monsieur Verdier, au sommet de son cyprès, chante à s’en brûler le gosier. Il déroule chaque note sur la page du Printemps comme si celui-ci était permanent. Silhouette jaune anis, ce soliste inspire le poète griffonnant fiévreusement  un conte de plumes et d’amourettes…

MMR ( tous droits réservés)

42 Comments »

  1. Quelle belle page que celle de l’herbier ce matin …je te suis au pays des légendes Martine !

    Merci chère Josette d’être passée ici. Bien d’accord avec toi. De très belles lectures sur la page de l’Herbier.
    Bises
    😉

    Commentaire par Josette — 3 mai 2019 @ 12 h 56 min

  2. Comme c’est beau ! Un plaisir de te lire et voir tes photos : Merci pour ce premier petit bonheur du jour. Bon dimanche. Bisous

    Commentaire par Martine Martin — 5 mai 2019 @ 4 h 27 min

  3. j’aimerais qu’il se penche vers moi et me dise ces choses qui lui trottent par la tête à ce grand gardien du temps ! et des oiseaux

    Commentaire par marine D — 5 mai 2019 @ 6 h 32 min

  4. Bonjour Martine,
    Jolis récits de la vie de nos amis ailés au jardin.
    Nos résidents adaptent leur comportement à la nouvelle saison. Chez nous Tarins et Etourneaux sont retournés vers des cieux plus nordiques. Mais le Merle me suit quand je retourne la terre, les jolis Mésanges à longue queues se sont établies dans le sapin voisin et les Tourterelles ont tentés de nicher sur la terrasse, ce qui leur fut refusé, les arbres leur convenant bien mieux!
    Bon dimanche!

    Commentaire par lucie — 5 mai 2019 @ 6 h 35 min

  5. Bravo les mots bravo les images, tu as décidément un jardin très fréquenté !
    En ce moment je loge quelques insectes pollinisateurs, dont j’ignore l’identité :
    http://souliervoyageur.canalblog.com/archives/2019/05/04/37309298.html

    Bises, Jean-claude

    Commentaire par Jean-Claude — 5 mai 2019 @ 8 h 01 min

  6. Bonjour Martine,
    Mon Dieu c’est toujours aussi beau chez toi ! Je me fais oiseau et……………j’arrive !
    Gros bisous et bon dimanche.
    Annie

    Commentaire par annie — 5 mai 2019 @ 8 h 21 min

  7. Moi qui n’ai plus de jardin, ton blog m’y conduit délicieusement. Je vois tes oiseaux batailleurs ou bel-canteurs, et je me souviens de tous ceux qui mettaient la mangeoire en désarroi chez moi, se menaçaient, se disaient d’immondes grossièretés (des noms d’oiseaux…).

    Tes photos sont superbes comme toujours. Monsieur Vieux Platane doit être ravi…

    Commentaire par Edmée De Xhavée — 5 mai 2019 @ 8 h 30 min

  8. Magnifique page !
    L’arbre proposé par Adamante a donné naissance à de très beaux poèmes, j’ai adoré la page de l’Herbier.
    Ici, les oiseaux avaient aussi beaucoup à dire… merci pour ce superbe partage.
    Bisous et douce journée.

    Commentaire par Quichottine — 5 mai 2019 @ 8 h 45 min

  9. Très belle harmonie poétique ….
    Bisous

    Commentaire par Pierre — 5 mai 2019 @ 8 h 49 min

  10. Ah, il s’en passe bien dans ton jardin ! c’est un peu pareil ici, le nichoir bientôt déserté, mais grace à la caméra, on voit bien les petits s’agiter et venir au trou de sortie mais pas encore d’envol, peut-être plus tard aujourd’hui ou demain matin ! bisous

    Commentaire par VéroniqueBM — 5 mai 2019 @ 8 h 50 min

  11. un orchestre symphonique offert par ta gente ailée en ce matin dit printanier (au bord du gel par chez nous !)
    merci pour ton ramage Martine
    bon dimanche

    Commentaire par Josette — 5 mai 2019 @ 8 h 54 min

  12. Bonjour Martine, ton jardin est joliment peuplé. Je ne me lassa jamais de regarder les oiseaux. Que du bonheur! L’arbre est magnifique et il aurait beaucoup à raconter sur les saisons qui défilent.
    Je te souhaite un tout bon dimanche.
    Bisous ♥

    Commentaire par Denise — 5 mai 2019 @ 9 h 21 min

  13. Ton jardin, c’est l’Eden pour les oiseaux, et pour te remercier, ils donnent des concerts.
    Bises et belle journée

    Commentaire par Livia — 5 mai 2019 @ 9 h 34 min

  14. Quel spectacle vibrant et plein de surprise, on se croirait au théâtre! C’est merveilleux! bises et bon dimanche

    Commentaire par Azalaïs — 5 mai 2019 @ 10 h 10 min

  15. A chaque visite c’est un enchantement de mots, d’images et de photos. Les poemes, l’histoire de l’arbre centenaire tendant les bras pour une embrassade chaleureuse et les oiseaux amoureux, nourriciers, batailleurs jaloux de leur territoire ainsi que chanteurs rejouissent pendant la lecture. Bravo! Bonne fin de Dimanche et au prochain recit dominical. 😉 Gros bisous 🙂

    Commentaire par Anne K — 5 mai 2019 @ 11 h 56 min

  16. Bonjour Martine,
    Je fais un test aujourd’hui : regarder mes blogs amis avec mon téléphone. Et surtout les commenter… Moins pratique qu’avec mon ordi mais possible. Ça fait du bien cette nature quand on est dans le métro … j’ai beaucoup aimé les textes sur l’arbre et de voir de quelle façon chacun met des mots sur une même image. Et je reste une grande fan des haïkus. Et puis aussi l’histoire vraie des oiseaux de ton jardin.
    Dalva

    Commentaire par Dalva123 — 5 mai 2019 @ 13 h 04 min

  17. Wouah je me suis régalée, comme c’est agréable à lire, c’est une vraie histoire que tu nous contes là. Que de mots enchantés qui nous racontent la vie des oiseaux dans ton jardin, tu les connais tous, ils ne leur manquent qu’un prénom….

    Les plantes et l’arbre qui ouvre les bras nous laisse présager de biens jolis moments grâce à ta plume délicate.

    Beau dimanche et bisous

    EvaJoe

    Commentaire par EvaJoe — 5 mai 2019 @ 13 h 07 min

  18. Enfin un endroit où le printemps ne fait pas semblant, chez toi ça grouille et ne demande qu’à renaitre!

    Commentaire par mansfield — 5 mai 2019 @ 13 h 39 min

  19. Coucou Martine, comme j’ai aimé tes jolis mots et la photo de ton arbre est vraiment remarquable. Oh que j’aime les arbres!
    Dans ton jardin les gazouillis vont bon train et le nichoir est bien occupé. Tu nous décris tout cela d’une plume si exquise.
    Merci à toi pour ce beau billet.
    Tout plein de bisous de chatou

    Commentaire par chatou11 — 5 mai 2019 @ 13 h 56 min

  20. Coucou, Martine

    J’ai bien aimé ton haïbun sur le vénérable platane agrémenté de ton ajout sur les oiseaux…Quelle riche idée! Quelles belles photos si pittoresques! J’adore! Tu dois en passer du temps avant de faire de si jolies prises..mais, cela vaut le coup! Bravo pour ce billet fort joli et vivant!

    Bon dimanche et gros bisous

    Claudie

    Commentaire par claudie — 5 mai 2019 @ 14 h 36 min

  21. Un monde sans fantaisie et sans chant d’oiseau serait bien triste !
    Merci Marine

    Commentaire par Jam — 5 mai 2019 @ 14 h 50 min

  22. Oups! Martine…
    Tu m’excuseras?

    Commentaire par Jama — 5 mai 2019 @ 14 h 52 min

  23. Quel beau billet si joliment tourné ! un régal à te lire Martine… Merci bcp … Bisous

    Commentaire par luciole 83 — 5 mai 2019 @ 17 h 04 min

  24. merci pour tes poèmes, le fond et la forme aussi.
    Et chut pas trop de bruit, à l’étage au dessus où nous avions mis les volets entrebaillés… un couple de pigeons installe son nid depuis hier …
    Bises

    Commentaire par durgalola — 5 mai 2019 @ 18 h 40 min

  25. Superbe billet, Martine ! Magnifique en tout et si agréable de parcours !
    Bonne semaine,
    Bisous♥

    Commentaire par colettedc — 6 mai 2019 @ 1 h 04 min

  26. Oh si seulement c’était vrai que les oiseaux sont ailleurs juste ailleurs et bravo pour ton jardin accueillant. Un très beau texte pour les brins d’Herbier et de bien belles photos.

    Commentaire par Jeanne Fadosi — 6 mai 2019 @ 8 h 34 min

  27. la nature est belle mais le temps chez moi ne se prête pas a mes sortie croquis dehors i pleut chaque jeudi
    pas drôle
    bises

    Commentaire par peintrefiguratif — 6 mai 2019 @ 9 h 21 min

  28. Quel enchantement tous ces,oiseaux martine, et tu sais bien les observer…
    Bisous et bonne journée

    Commentaire par marine D — 7 mai 2019 @ 7 h 40 min

  29. Ah que faire quand on est un arbre, sédentaire, bien sûr, vivre avec son milieu, le plus vieux possible, comme une cathédrale, avec les oiseaux de passage ;-)au fil des saisons… Merci Martine, belle journée, bises, JB

    Commentaire par jill bill — 7 mai 2019 @ 8 h 20 min

  30. Le printemps existe vraiment alors. J’entends les oiseaux d’ici. Chez moi c’est le retour de l’hiver. Les saints de glace, peut-être
    Bisous

    Commentaire par Olivier — 7 mai 2019 @ 16 h 55 min

  31. Bonjour Martine,

    J’aime ces vieux arbres qui on vu défilé l’Histoire et qui aurait tant à nous dire.

    La vie de la gente ailée en ton jardin est bien occupée à diverses occupations en ce printemps naissant.

    Bise.

    Philippe.

    Commentaire par koukou42 — 8 mai 2019 @ 11 h 29 min

  32. bonjour marine, c’ est magnifique , mes amitiés

    Commentaire par véronique henry — 8 mai 2019 @ 11 h 34 min

  33. Dans les bras du vieux sage
    ou au cœur de ton jardin
    niche la gente ailée
    chantant leurs espoirs printaniers

    Commentaire par ABC — 8 mai 2019 @ 17 h 07 min

  34. vive le printemps et toutes ces belles visites accompagnées de jolis mots
    bonne soirée Martine, muxu

    Commentaire par eki eder — 8 mai 2019 @ 20 h 08 min

  35. Bonjour Martine

    Un tel arbre ne peut qu’inspirer! Il en a vu des gens défiler, il en entendu des secrets! S’il avait la possibilité de parler, je resterais bien des heures à l’écouter, appuyée contre son tronc majestueux…
    Merci pour cette jolie promenade au coeur de ton jardin…
    bisous

    Commentaire par Aliselle — 9 mai 2019 @ 7 h 39 min

  36. Bonjour et merci pour tes passages chez moi.
    J’adore les arbres et apparemment celui que tu as mis en photo sur ton joli texte, n’est pas un platane mais un cèdre du Liban.
    Nous en avons par ici dans des parcs qui ont plus de 400 ans !
    Pour les oiseaux, bravo pour tes belles photos et explications.
    A bientôt, amicalement.

    Commentaire par Clara65 — 9 mai 2019 @ 10 h 11 min

  37. J’ai aimé cette page pleine de joie et de renouveau. Une belle promenade. Merci Martine.

    Commentaire par adamante — 9 mai 2019 @ 10 h 25 min

  38. Bonjour Martine,
    Tout le monde est bien occupé ! Très jolie photo du chardonneret, j’aime bcp.
    Bises

    Commentaire par Nath — 9 mai 2019 @ 11 h 08 min

  39. Ou sont passés les oiseaux, la question ne se pose plus à présent, malheureusement…
    Ici aussi, le nombre a considérablement baissé, et pourtant la région est propice, avec assez peu d’agriculture malgré tout et encore beaucoup d’espaces sauvages.
    Merci pour ces photos, il faut profiter tant que c’est encore possible.
    Bises et bonne journée

    Commentaire par Pascale MD — 9 mai 2019 @ 11 h 48 min

  40. Qui a dit , je voudrais peindre , comme chante l’oiseau ?
    Lancer des trilles ♫ là-haut dans les arbres
    s’égosiller sur les toits
    Faire du charme à une belle emplumée
    en lui adressant sa plus belle sérénade

    J’aime ces petites boules de plumes colorées
    si fière d’être admirées , d’être imitées
    et surtout libres dans le ciel !
    Je t’embrasse

    Commentaire par alcina — 9 mai 2019 @ 19 h 16 min

  41. pas de printemps sur Paris il fait frais et il pleut depuis une semaine
    bises

    Commentaire par peintrefiguratif — 11 mai 2019 @ 10 h 52 min

  42. Que de beaux oiseaux dans ton jardin ! Il ne manque plus que la « flèche bleue », le martin-pêcheur… Bisous

    Deux oiseaux qui ne viendront certainement pas chez moi. Par contre, il arrive qu’un héron cendré passe au dessus de la maison.
    Bisous
    😉

    Commentaire par écureuil bleu — 13 mai 2019 @ 19 h 01 min

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Powered by WordPress