Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

17 janvier 2016

« Le poisson nébuleux » …. suivi de « Euphorie rose et or »

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon,Poèmes — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 6 h 58 min

IMG_9366_v1

 

 

Enfant des profondeurs,

L’incertain translucide,

Aime l’apesanteur

De l’invention graphique.IMG_4559_v1

.

Ce poisson nébuleux,

Affamé de couleurs,

Gobe tout songe-creux

Évadé des plages…

******IMG_0677_v1

Paupières occultant

L’indiscrétion solaire

Elle

Sa chair pain d’épice

Ses lèvres cerise

Bercée par les mots bleus

D’ Océan caressant

Elle

AbandonneIMG_7754_v1

Béate

Son euphorie rose et or

A l’ondulation vague

Du Temps séraphique…

.

MMR ( tous droits réservés)

Le premier poème fait partie des 40 écrits cet été pour une exposition de photos. J’ai recherché dans mes albums un cliché pouvant l’illustrer.

Ce « Poisson nébuleux » a donné naissance au second poème.

Suite à une mise à jour sauvage, beaucoup de commentaires ont disparu . Merci pour toutes vos réactions que j’apprécie fort à chacune de vos visites. Elles sont toutes là, mais côté Admin.

Voici trois poèmes/cadeaux nés de ce de poisson nébuleux. 😉

Que j'aime que j'aime que J'AIME ...cet "incertain translucide" .....................
et ELLE, sa chair pain d'épice et cette bouche que colore à sa guise le soleil ....
ELLE et LUI, la plus belle histoire d'amour graphique !

Je fais voler vers toi quelques étoiles cueillies de ses paupières
 et un baiser-coquillage au poisson nébuleux....
A l'intérieur, aucun songe creux, 
que des mots bleus qui chanteront l'infini à son oreille ...............
Sabine.
*
Création sous-marine
entre algues et ineffable
rêve doux d'opaline
de menthe et de sable
Aquarelle vert d'eau
safran et séraphique
Ouvre donc ton cerceau
de fils énigmatiques!
Claudie
*
La "chair pain d'épice"
en édredon de coton
dans la brume grise
d'un hiver qui s'amorce
glisse sur l'océan
des vagues du temps
ABC
*

57 Comments »

  1. C’est toujours apaisant de venir ici, tout est beau.

    Je m’efforce de créer une bulle paisible où chacun peut oublier, l’espace d’un instant, ses problèmes de tous ordres.
    Merci Solange
    😉

    Commentaire par Solange — 22 janvier 2016 @ 21 h 22 min

  2. j’aime ce troisième cliché avec ce sable qui est comme de l’or

    Merci l’angevine
    😉

    Commentaire par l'angevine — 23 janvier 2016 @ 11 h 35 min

  3. Bonjour Martine ,

    Venu en curieux , des profondeurs
    ce poisson diaphane , vient crever
    la surface de l’eau pour découvrir
    un monde …aérien
    Croisera-t-il un crabe malicieux ?
    Un pêcheur coriace ?
    Ou une aéde à la plume (ou écaille)
    glissant sur le sable… si facilement .

    Je t’embrasse

    Bonjour Barberine,
    Ça, qui peut savoir… à part peut-être le poète qui est à l’écoute du mystère
    Bisous
    😉

    Commentaire par barberine — 23 janvier 2016 @ 18 h 23 min

  4. Bonjour Martine. Nous sommes bloqués dans le Nevada ou il fait très beau tous les départs pour la C N sont annulés ,nous rentrerons quand nous pourrons . Bon week-end . Bisous

    Bonjour Nicole
    ben dis donc! C’est la grosse perturbation météo chez vous!
    Merci pour les nouvelles.
    Fais provision de soleil au Nevada en attendant le retour.
    Bisous
    ;
    )

    Commentaire par Loneci — 23 janvier 2016 @ 22 h 15 min

  5. Elle est très étonnante cette première photo. Les autres sont très belles, mais celle là est intrigante.

    la première, se sont des reflets photographiés dans le petit port d’Audenge, au bord du Bassin d’Arcachon.
    Merci Dalva
    ;
    )

    Commentaire par Dalva — 24 janvier 2016 @ 21 h 33 min

  6. Joli photo, et mots délicats !

    Merci beaucoup
    A bientôt sur d’autres partages
    😉

    Commentaire par saravati — 27 janvier 2016 @ 9 h 07 min

  7. Coucou, Martine

    J’ai bien aimé ton billet, j’y avais même écrit quelques vers, mais je ne les retrouve pas…

    Je m’en vais retrouver mes préoccupations du jour.

    je t’embrasse

    Claudie

    Bonjour Claudie,
    tes vers ne sont pas perdus. Ils sont sous mon texte, en pleine lumière.
    Merci pour tes mots toujours hautement appréciés, tu le sais
    je t’embrasse bien fort
    😉

    Commentaire par claudie — 30 janvier 2016 @ 16 h 05 min

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Leave a comment

Powered by WordPress