Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

12 février 2017

Au château

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , , , , , , , , , , — Martine @ 7 h 54 min

Au château

Le soir

Dans le noir

Un chat fait le gros dos

Car….

Les souris dansent la carmagnole

En se moquant de sa fiole,

Les araignées tissent filets

Où le roi se prend les pieds

Les fantômes grondent hou!hou!hou!

A la reine trop grippe-sous

Les pages affolés glissent

Sur embûches et maléfices

Au château

Le soir

Dans le noir

Un vampire joue du banjo

En se pourléchant les crocs

Au fond des douves barbote

L’effarant comptant les fautes

Dans les tours est et ouest

Les gardes pestent après le funeste

Au château

Le soir

Dans le noir

Tout le monde rase les couloirs…

.

MMR ( tous droits réservés)

ci-dessous: le château de  la Charce en Drôme provençale.

Pour en savoir plus:   https://www.lamottechalancon.com/decouverte/histoire/histoire-philis-charce.html

Merci à toutes et à tous pour vos commentaires et cadeaux ( qui seront  bientôt mis en lumière).

Et puis, c’est la première fois que cela m’arrive je crois, un merci très particulier à deux enfants.  Voici les réactions

de leur grand-mère: Bonsoir Martine,

Je viens de me régaler à la lecture de ton joli poème, léger et plein d’humour.Je vais le lire à mes.petits enfants avant d’aller au lit…….
Bises du dimanche soir
Puis  celle des petits:
Mission accomplie!!!!!

Vincent 7 ans m’a dit : c rigolo!!!et Denis, 10 ans a remarqué que ça rimait.
Il leur a beaucoup plu !!!
Bonne nuit

2 octobre 2016

En rouge et noir!

Après vous avoir parlé du jaune associé au noir, voici le rouge .IMG_2441_v1

« En rouge et noir!  » Cela me fait penser à la chanson de Jeanne Mas.

Une livrée qui est portée par beaucoup d’insectes. Ci- contre, la punaise arlequin est bien représentée par cinq ou six individus, certains très occupés à assurer leur descendance.

.

Noir et feu-

Incendie dans le fenouil

Punaises en réunion

.IMG_1913_v1

Je l’ai souvent dit et je le redirai encore. La Nature me fascine et je ne me lasse pas de l’observer chaque fois que possible. L’ hyménoptère ci-dessus, est incroyable avec sa longue tarière. Un gasteruption ( si je ne fais pas erreur). Adulte se gorgeant de nectar mais pondant ses œufs sur des larves vivantes, des chenilles…

IMG_2372_v1

.IMG_1787_v1

Deux inconnus que je soumets à celles ou ceux qui savent. Un hyménoptère, guêpe ou abeille, mais l’autre, à droite ??? C’est la première fois que je le rencontre.

.

Midi au soleil-

Une énigme est posée

sur le fenouil

.

Nouvelle, pour moi en tout cas, cette mouche.IMG_2535_v1

Après recherche, il me semble que ce serait Gymnosoma rotundatum. A vérifier. N’est-elle pas amusante avec son gros popotin tout rond. On croirait qu’elle a abusé de jus d’orange.

Et pour terminer, tout le monde la connaît : la ravissante coccinelle.

Tout feu, tout flamme, pleine d’énergie, elle monte et descend le long des tiges et ombelles à la recherche de minuscules proies.

A l’image de la coccinelle, tous les insectes de cette page ( mis à part peut-être l’inconnu), sont des aides précieux pour le jardinier.

.

Fragrances fenouil-

L’été lumineux caresse

un insecte en chasse

.

MMR ( tous droits réservés)

Blog en roue libre. Merci pour tous vos commentaires que je découvre avec un immense plaisir

😉

IMG_2428_v1

2 septembre 2016

Du jaune! Du noir!

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , , , — Martine @ 2 h 53 min

Août en espadrillesIMG_2527_v1

Promène sa langueur

Sur mon jardin brûlé

.

Ah sacré soleil, appelé de tous mes vœux lorsque l’hiver froid et humide s’éternise. Ce cher Phébus est si généreux cette année qu’il arrose le jardin de toute sa chaleur du matin au soir. Pas une goutte d’eau en août et si peu en juillet. Et ailleurs , c’est tout le contraire. Trop d’abondance aqueuse. Là-haut, le Maître des pluies fait bien mal son travail! 🙁

Celui qui semble ne pas souffrir de cette météo aride , c’est mon gigantesque fenouil sauvage. Pour la satisfaction de toute une mini faune.

IMG_2109_v1IMG_2212_v1

Énorme pour la fleur, une scolie, peut-être hirta, arrive en vrombissant, effrayant un bref instant, de microscopiques abeilles. Tout près, un drôle d’hyménoptère frémit de son long, si long abdomen. Un gastéruption?

Des guêpes de toutes sortes IMG_2404_v1

se refilent le mot et affluent à la bonne adresse.  Ci-dessous une eumène de petite taille.

La plus commune des guêpesIMG_1915_v1

est largement représentée par Polistes dominulus. Mais, celle-ci a un abdomen  inhabituel. On croirait qu’un indiscret a soulevé sa jupe. Après recherche, j’ai trouvé l’explication et appris quelque chose d’étonnant. Le responsable est un parasite.  Cliquez  ICI   svp pour en savoir plus.

Une visite très surprenante et très bruyante. IMG_1896_v1Ma photo n’est pas terrible car la bébête n’a fait que passer.  Après recherche, je pense avoir trouvé qu’il s’agit de la plus grosse mouche d’Europe. La Tachina grossa: tête jaune soufre, corps énorme, noir, velu. Comparez avec la taille des ombelles du fenouil et des autres butineurs.

Puis, quel contraste,  IMG_2503_v1admirez le mignon petit syrphe, une mouche aussi, mais, contrairement à la précédente, si gracieuse, si délicate.. Et pour terminer,  une toute petite guêpe, ( ou une abeille sauvage? ) que je n’ai pas identifiée.

.IMG_2447_v1

Ombelles anisées

Affriolant comptoir

Où la fièvre gouverne

Une danse jaune et noire

.

MMR ( tous droits réservés)

Blog en roue libre. Merci pour vos visites et vos commentaires qui me font très plaisir

😉

Powered by WordPress