Les voyages immobiles…

29 mars 2016

La nuit

Filed under: l'herbier de poésie — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 3 h 27 min

Pour l’Herbier de poésie n°39 d’Adamante, ICI,  sur sa récréanote, voici ma participation:

Nuit meurtrie
Nuit fracassée
Nuit du fantôme ténébreux
Gobant la lune rousse.

Esprit sélénite
Vapeur irréelle
Tu flottes
Impavide
Sur le hors Temps froissé
Le rêve outremer
De mon insomnie…

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci! Merci  pour tous vos commentaires auxquels je répondrai dès que possible.

😉

27 mars 2016

L’ÂNE

Filed under: animaux, insectes...,Les Passeurs de mots — Étiquettes : , — Martine @ 1 h 10 min

Pour la communauté des Passeurs de mots d’Evajoe, le thème ce mois-ci est l’âne sur une photo de Clara,IMG_20150517_143405-224x300

Les portraits de l’âne gris sont de moi.

.

L’âne

Oreilles sur roulement à billes

Écoute

Tendant le cou

Vers nos jeux enfantins.

Un peu trop seul

Sur son carré herbeuxIMG_1846_v1

L’âne

Mélancolique

A faim de compagnie.

Un couple de caprins

Campé dans la luzerne

Regard un peu vague

Mâchouille l’indifférence

Comme d’autres la menthe.

L’âneIMG_1845_v1

Lui

N’a d’yeux que pour nous

Aspirant à l’invite

De nos folles poursuites.

Mouches et moucherons

Inlassablement

VrombissentIMG_1843_v2

Harcelant sa frange

De mille chatouillis.

Mais l’âne

Lui

Abstrait à leur manège

S’emplit le regard

De nos courses bronzées.

Au secret du grand chêne

Les trilles d’un oiseau

Jaillissent vers l’azur

Puis, cascatelle cristal

Se joignent à nos rires.

L’âne

Lui

Gagné par le tempo

De ce jour turbulent

Dévale le talus

Brayant haut et fort

Sa joie à danser

Parmi nos fantaisies.

.

MMR ( tous droits réservés)

22 mars 2016

Billes de loto

Filed under: l'herbier de poésie — Étiquettes : , — Martine @ 6 h 26 min

Ce jour, chez Adamante,  écrire sur ce tableau de Paul Klee

.

Deux billes

Au carré

Ça fait?

Un rébus

Pour l’enfant au tableau

Billes de loto

Pour une question

Sur la fuite des secondes

Du jeu à la marelle

Qui piaffe d’impatience

Dans la cour de récréation

.

MMR

20 mars 2016

Fuite

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 6 h 26 min

Pensées sombres et bleuâtresIMG_7838_v1

Pour un printemps de pluie.

*

Tourbillon d’eau saumâtre

De sentiments diffus,

Que fait naître le gris

Sur un cœur mis à nu.

Déchirure dans le ciel.

Soleil chasse les nuées.

Mille verts étincellentIMG_6168_v1

De diamants, de rosée.

Le cri d’une hirondelle,

Éclair noir, vif et gai,

Chante les déserts cannelle,

Les voyages sur le Nil,

La chaleur éternelle d’horizons infinis.

*

Pensées roses et bleutées

Pour un printemps doré.

.

MMR ( tous droits réservés)

Il s’agit d’un très vieux poème dormant dans un cahier

IMG_0218_v1

15 mars 2016

Toc! Toc!

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , — Martine @ 18 h 34 min

IMG_2032_v1IMG_2023_v1IMG_2037_v1IMG_2011_v1

Toc! Toc!IMG_2048_v1

Oui, c’est moi Printemps!

Cela fait un temps

Que je soliloque

Mon discours loufoque

Sous tes contrevents.

Toc! Toc!

Regard flamboyant

Pollen tournoyant

Fini l’équivoque

De la froide époque

De l’hiver mordant.

Toc!Toc!

Entends ton Adam

Ses soupirs brûlants

Son cœur bat la breloque

Ça le rend sinoque IMG_1840_v2IMG_4130_v1

Tes atermoiements.

Toc!Toc!

Bois le gouleyant

Le miel des amants

Puis, un rien provoc

Jette ta défroque

Danse l’incandescent.

.

MMR ( tous droits réservés)

Fleurs photographiées ce matin, 15 /03/2016

Les mâles anthophores sont excités comme des puces!

1- Sur giroflée: anthophora  albigena

2- Sur sa tige sèche d’iris; anthophora plumipes épuisé par ses incessantes allées venues

Si je fais erreur, n’hésitez pas à me le signaler svp, merci.

13 mars 2016

Sauvée!

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , — Martine @ 6 h 19 min

Cela s’est passé il y a quinze jours. IMG_1676_v1

Mon mari m’appelle depuis la salle de bain. « Dis! Viens voir! Il y a une de tes copines ici! »

Intriguée, je le rejoins et découvre une petite chose noire et rousse recroquevillée, inerte. A l’aide d’un petit carton pub ( je me méfie toujours, on ne sait jamais si ça pique ou pas) je recueille l’insecte. Oh! il s’agit d’une  abeille sauvage: l’osmie bicolore.*

Sous l’effet de la manipulation, elle tend mollement une patte. Bon, elle n’est pas morte mais seulement à demi endormie par le froid.. Je la descends dans la salle de séjour et la dépose dans une flaque de soleil. Pas de réaction. Je me souviens alors d’un conseil lu sur le blog d’un blogueur passionnant, ICI.  Je décide d’offrir à boire un peu de miel dilué d’un soupçon d’eau à ma petite protégée. En fait, renseignement pris, la belle touffe blanche sur sa face indique que c’est un mâle. IMG_1678_v3IMG_1680_v2IMG_1684_v2IMG_1692_v2IMG_1696_v2

.

.

.

.

Mon mari se « pique » au jeu et participe à l’histoire. Il découpe le bord d’un bouchon pour que le bol ne soit pas trop profond.  Je guide mon osmie sur la margelle de son somptueux hanap, mais, pas de réaction. Alors, je caresse de mon doigt à peine humecté le bas de sa face. Par deux fois. Et, enfin, elle comprend. IMG_1697_v2

Elle allonge une langue d’une longueur! Fichtre! Penchée sur ma bestiole, en gros plan, cela m’a surprise. L’abeille a l’air d’apprécier le menu de la maison. Par trois fois elle revient au plat, entrecoupant par des pauses, comme pour laisser le temps à l’estomac de s’adapter à ce festin soudain.

Puis, repue, elle recule et se positionne sur le rebord. J’assiste alors à une grande séance de toilettage.   Une patte, puis l’autre, une aile également… C’est du sérieux. IMG_1710_v2

IMG_1706_v1

IMG_1708_v1.

.

.

.

.

.

.

Au bout d’un long moment,  la voici qui s’envole vers la fenêtre, vers la lumière. L’heure est venue de lui ouvrir en grand la porte-fenêtre vers la liberté, vers ce soleil qui entre-temps a réchauffé l’atmosphère. Monsieur Osmie peut filer retrouver ce drôle d’hiver printanier.

Le lendemain et les jours suivants, j’ai observé deux osmies butinant dans la haie. J’aime imaginer que l’une des deux est mon rescapé. Ma tendre moitié a réalisé un hôtel à osmies pour éviter à l’avenir qu’elles s’installent dans le trou d’évacuation d’eau de la fenêtre.IMG_1854_v1

MMR ( tous droits réservés)

*   l’osmie bicolore est un insecte du genre osmia, appartenant à l’ordre des Hyménoptères, famille des Megachilidae.  Il paraît qu’elle apprécie nicher dans les coquilles vides d’escargot; mais ne dédaigne pas les trous dans le bois si j’en juge par la mésaventure de ce petit mâle.

C’est une abeille de 9 à 10 mm d’un grand intérêt pour la pollinisation.

Plus de renseignements ICI , chez Wikipedia

Si l’Hôtel les attire, je vous en reparlerai.

Désolée: Commentaires fermés , car, le 51 ème effacerait  tous les précédents.

IMG_1817_v1

Powered by WordPress