Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

20 décembre 2015

Soleil Coréopsis

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 7 h 03 min

IMG_3839_v1

Sur les ailes du vent

Ils viennent tous vers toi!IMG_3765_v1

Soleil Coréopsis,

Coupe miel enivrant

Offerte  à tous les vents ,

Ta lumière

Brûle le Temps

Son ombre  lavande

A la langueur suave,

IMG_3757_v1IMG_3759_v1IMG_3758_v1

Exotisme lascifIMG_3731_v1

Où se cache

Sournoise

Imprévue

Une faim déguisée en or incandescent.

Mais

Grâce dorée

Instant safrané

L’heure

Est un cadeau sucré pour l’abeille vagabonde.

Thomise à l’affût

Contemple

Fort marri

La fuite insouciante

De  son déjeuner.

Coréopsis

Pépite mexicaine

Parmi tes dentelles

Se croisent

S’entremêlent

Cent destins voraces

De ton trésor pollen.

.

MMR ( tous droits réservés)

avec

1- Papillon argus  Brun  ( merci à Pierre-Jean BERNARD ,   ICI ,pour l’identification)

2- mouche- volucelle zonée- famille des syrphidés

3- abeille sauvage et Thomise ( appelée aussi araignée- crabe, mimétisme absolu jaune sur jaune)

4-  abeille sauvage et cétoine doré

 

BLOG EN PAUSE

A bientôt

😉

22 mai 2012

Mai fait ce qu’il lui plaît!

Et oui, Mai fait ce qu’il lui plaît. Bien que j’ai grande envie de soleil, le jardin , lui, ne partage pas mon avis. Deux ou trois jours de bienfaisante chaleur , hélas accompagnée par un vent d’enfer, et voilà que réapparaissent les premières fentes dans la pelouse. Les nuages ont caché à grand coup de Tramontane, puis de vent marin, ce délicieux astre d’or et de vacances.

La pluie chantonne en notes cristal,

Glisse,

Cascade ,

Roule

Sème ses diamants liquides…

Le côté « à l’état de nature » du jardin se réjouit. De petits glaïeuls sauvages ( lesquels, je n’ai pu le déterminer) s’épanouissent, moins paresseux que les iris de collection. Un seul pied d’iridacée ( pour quatre couleurs) a fleuri dans ce coin de massif.

Les orchidacées émaillent l’herbe de taches roses fuchsia ou rose pâle (orchis pyramidalis), sang de bœuf  ( sérapias), blanc verdâtre ( orchis bouc  en boutons), jaune ( orchis lutea). Ce printemps je vais peut-être , enfin, découvrir qui est cette belle inconnue qui me tient en haleine depuis quatre longues années. Un orchis bouc? Pourtant ses feuilles très longues et arrondies à leur extrémité ne correspondent pas vraiment. L’épi est beaucoup moins dense en boutons. Une hybridation ? Je sais que c’est assez courant chez les orchidées. Chaque jour, coup d’œil  d’espionite sous les branches protectrices de la spirée. 🙂

.

Rideau brouillasseux-

C’est la soupe à la grimace

Escargots en liesse

 Il fallait de l’eau car l’hiver, sur une grande partie du pays a été trop avare de cet élixir de vie. Mais….. on se lasse plus vite des averses que du soleil. Aussi, pour clore ce billet  voici des images lumineuse!

.

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour les agrandir, merci

Powered by WordPress