Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

24 mai 2020

Les lavandes

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , — Martine @ 3 h 04 min

 

Regard perdu d’ailleurs

J’abandonne  à l’heure blonde

Mon envie de paresse.

Douceur du laisser vivre

Caresse ensoleillée

Sur mon hâle affamé.

Ensorcelantes

Les lavandes

Exagèrent leurs fragrances.

Un frêle papillon*

Succombant  à l’ivresse

Pompe l’affolant nectar.

Les yeux dans les yeux

Nous communions, discrets

Sur la saveur suave

Du parme liquoreux.

Ballet bourdonnant,

Abeilles et insectes

S’invitent sans façon

Aux agapes lilas.

.

.MMR ( tous droits réservés)

* ce papillon  Vanessa Cardui: la vanesse des chardons , nommé également Belle-Dame

16 août 2015

Aurore au teint fleuri

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 5 h 17 min

IMG_6960_v1IMG_7537_v1Aurore au teint fleuri

Or bruni  ciselant le froufrou des cosmos

Tramontane, épuisée par sa nuit rafales et tonnerre

Mollit

Ronronne comme chaton chatouillé.

Le jardin, étonné,  s’ouvre tout doucement aux minutes solaires

Il fait doux!

Il fait bon s’abandonner

Au souffle indolentIMG_7812_v1IMG_8325_v1

A ce goût acidulé orange  confite.

Là-haut,

Vrilles et arabesques

Les martinets saluent l’aménité du  jour.

Tout en bas

Au secret du massif

Accroché  à sa lavande

Blotti sur un coussin valérianeIMG_7336_v1IMG_8103_v1

Bourdon et Coco fébrile

Stoïques sous le déluge nocturne

Sèchent leur fourrure alourdie de diamants.

Aurore se fond au sourire azur et tournesol

Abeille, industrieuse

Promène de fleur en fleur

Ses couffins à pollen…

MMR ( tous droits réservés)

Pour agrandir , cliquez sur les photos svp, merci

19 février 2013

Ruines et maisons décrépies

Filed under: entre ombre et lumière — Étiquettes : , , , , , , , , , — Martine @ 6 h 51 min

Pour la communauté  « entre ombre et lumière  » , ICI , de Hauteclaire

Sur une idée de Anika :  » Ruines et maisons décrépies ». Un thème presque absent de mes albums. Voici une vieille bâtisse photographiée au fin fond de montagnes ariégeoises.

Griffures du Temps… imag0145_v1

Mémoire flottante, elle chauffait ses vieux os au soleil.  Emérantienne , bouche grande ouverte, laissait parfois échapper de petits bruits. De ceux qui ne font pas peur. Ou juste un peu les soirs de pleine lune. Mais au mitan du jour, détendue, alanguie, l’ancêtre poursuivait un rêve de jouvence. Celui où sa peau brillait , satin albâtre, indifférente aux morsures du vent; où ses paupières bistres dissimulaient un cœur grand comme le monde. Coiffée d’un reste rose thé, le cap branlant, la douairière restait accueillante, souriant aux oiseaux, grillons et sauterelles. Oubliée de tous, à l’instar de son prénom, la vieille dame s’enivrait d’héliotrope , jasmin et réséda. Lavandes et fenouils roulaient leurs fragrances en hommage à ses pieds.  Abeilles et papillons  dansaient leur chorégraphie bruissante  et chatoyante. Nichée, blottie, parmi églantiers et tilleuls, une aura de vieux contes l’enveloppait de douceur…

La vie avait encore du bon… pour… la maison au bout du chemin.

MMR ( tous droits réservés)

cliquez pour agrandir la photo svp, merci

Powered by WordPress