Les voyages immobiles…

31 août 2011

Spiranthe d’automne

Filed under: Orchidées indigènes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 18 h 18 min

L’an dernier j’avais eu la surprise de découvrir une jolie petite discrète… trop discrète.  Elle avait manqué être confondue avec les herbes blanchies par la sécheresse.

Hier, j’ai voulu tondre à la main la petite zone de la pelouse qui les abrite. Mais, malheur, j’ai coupé une tige fleurie. Une fois de plus, leur timide beauté m’a joué un tour. Du coup, j’ai commencé à regarder attentivement, à quatre pattes ( quelle allure). Ouf! Il y en avait une autre ( voir photo). Puis une autre encore, et une autre, une autre encore. Toutes en boutons.  La colonie s’étend. ( seulement trois pieds repérés en 2010). Un mois d’avance! Et j’ai failli , peut-être, les détruire. D’habitude, elles émergent d’une rosette de feuilles vert foncé . Et le parfum! Lorsque toutes  seront épanouies, j’espère sentir leurs fragrances vanille.

La dernière orchidée indigène à fleurir est un enchantement!

Voici quelques photos  prises  les 8 et 12 / 10/ 2010

Pelouse bohème-

Les ciseaux sont à l’ouvrage

Spiranthes en danger

.

MMR ( tous droits réservés)

30 août 2011

Tes bleus

Filed under: entre ombre et lumière,Poèmes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 7 h 08 min

Ce mardi, le thème pour la communauté de Hauteclaire « entre ombre et lumière », ici , est bleu! Chic: c’est ma couleur préférée! 🙂

Bleu nuit: un poème posté  il y a quelques temps déjà: lien

Mots bleus: plusieurs photos pour illustrer cette jolie couleur: lien

TES BLEUS

.

Mon âme les recherche

Ces nuances d’agates,

Ces eaux mouvante et tièdes

Où le temps s’évapore.

.

Turquoise

Ou saphir,

Tout le ciel de Provence

Brille dans ton regard.

.

Indigo,

Ardoise,

Dressent un mur de glace,

M’exilent en Sibérie.

.

La chaleur de juillet,

Une aigue-marine,

Ta Méditerranée

Dansent un slow langoureux.

.

Ces multiples nuances,

Langages polychromes,

Miroirs de rêves vagues,

Mon cœur cherche tes codes…

.

MMR ( tous droits réservés)


26 août 2011

Le liseron

Filed under: mini poèmes, Haïkus, tanka, haïbuns... — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 19 h 28 min

Pour le coucou du haïku en vacances, ici , sur une photo de Mamylilou, voici ma participation:

……….

Tanka:

Cassette pénombre-

Élégance virginale

Liseron à l’aube

Il s’élance vers le ciel

En étouffant son tuteur

……….

Haïku:

Midi éclatant-

Liseron taché de sang

Sieste araignée rouge

……….

.Tanka:

Surprise au levant-

Laisser-aller liseron

Tutu perforé

Admiration escargot

« Belle à croquer cette fleur! »

.………

Lianes en tapinois-

Liserons, volubilis

Trompettes à l’assaut.

Sur les fleurs, haies ou clôtures

Hanaps de luxe pour élytres

.

MMR( tous droits réservés)

25 août 2011

La passerelle des rêves ( acrostiche)

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon,Poèmes — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 8 h 25 min

L‘eau, fines arabesques,

Aux reflets nacre ciel,

.

Passerelle rêve fluide,

Amour ombre et soleil,

Se love au creux du cœur.

Silence vie marine

En distendant le Temps,

Ressasse et ondule,

Écho bleu féérique,

Langage alevin,

Les bulles désincarnées

En croche hippocampe.

.

Descente au paradis

En rappel ineffable

Sans chaîne ni boulet.

.

Rêvasser, plume floue,

Être absout de son corps,

Vaguelettes mirages,

Endormir ses alarmes

Se fondre à la chimère…

.

MMR ( tous droits réservés)

23 août 2011

Les arbres en couleur

Filed under: entre ombre et lumière — Étiquettes : , , , , , , , , — Martine @ 7 h 26 min

Ce mardi, nouveau thème pour la communauté « entre ombre et lumière »  de Hauteclaire, ici,: la couleur des arbres.

Vaste sujet, magnifique, pris au petit bonheur la chance…

haïku

.

Couleurs de printemps-

Soies légères et agressives

Arbres séducteurs

.

Certains ont une floraison discrète comme le saule pleureur

.Tanka

.

Au soleil alpin-

Nonchalance languissante

Les voiles du saule

Toge rouge imperator

Érable dominateur

.

La beauté d’une floraison est émouvante au possible, ainsi que les feuillages d’automne. Mais il ne faut pas oublier les troncs.

Tanka

A l’heure de la sieste-

Berceuse du peuplier

Contes argentés

Les pins au pied de la dune

Las! Grandeur et décadence.

.

MMR ( tous droits réservés)

21 août 2011

St Jean de Luz- suite

Ce joli petit port a séduit et accueilli dans ses murs un évènement de taille.

A la suite du traité des Pyrénées ( 7 novembre 1659) entre la France et l’Espagne, Louis XIV va épouser l’infante Marie-Thérèse le 9 juin 166o. En attendant les noces, celle-ci résidera en compagnie de Anne d’Autriche, reine mère, dans une belle maison de style vénitien.

.

Soleil de juin-

Une princesse au cœur lourd

Mariage royal

.

Le oui sera échangé dans l’église St Jean Baptiste ( nom du patron de la ville). La porte, par où sortiront les jeunes mariés, sera condamnée quelques années après.

Soleil éclipsé-

Drap d’or et dentelle noire

Louis ,mégalomane

.

Des raz de marée n’épargnent pas la ville. Napoléon III, en 1864, ordonne la construction des digues de Socoa, de Ste Barbe et de l’Artha. ( en 1789, une terrible tempête ravagea le port, balayant près de 200 maisons , submergeant le couvent des Ursulines. La population dût quitter la ville: renseignements wikipédia). ici, une vidéo impressionnante. Ses travaux colossaux ont permis à St Jean de Luz de se développer en sécurité..

Errance Océane-

Le port, la plage et les rues

Souvenirs à l’ancre

.

MMr ( tous droits réservés)

17 août 2011

St Jean de Luz- 1ère partie

Sur la côte basque, le port de St Jean de Luz est encore très pittoresque bien que sa flotte de chalutiers ait fondu comme neige au soleil. Lorsque nous étions mômes, toute cette vie, cette activité bruyante sur les quais, les mouettes qui ennuageaient les bateaux., ce va et vient coloré et parfumé… nous ravissaient, nous impressionnaient…

La plage immense, au sable si doux, était un magnifique théâtre joyeux, éclaboussé de nos facéties et bonheur à vivre…

.

Ciel émail rieur-

Sur la plage aux coquillages

Bonheur en famille

.

Cette ville au charme pittoresque mérite que l’on prenne son temps pour la parcourir, la découvrir… Haut lieu historique, le Passé est là, à chaque coin de rue. Les pêcheurs de ce beau Pays Basque partiront bien loin… jusque sur les bancs de Terre Neuve capturer la morue. Puis, pendant plusieurs siècles, ce port devient un nid de corsaires au service du roi de France. Petit rappel du propriétaire de cette maison , à droite, avec ses canons « terrifiants ». 😉

.

Nez levé au ciel-

Le passant suit des yeux

Le vol d’une mouette

L’esprit file sur le vent

Vers les grands bancs de Terre neuve…

.

MMr ( tous droits réservés)

16 août 2011

Dans la brume

Filed under: entre ombre et lumière,Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , — Martine @ 0 h 10 min

Le soleil joue à cache-cache aujourd’hui pour le nouveau thème de la communauté  « entre ombre et lumière » de Hauteclaire,

ici

Ce matin là, j’avais hâte d’assister au lever du soleil sur le Bassin . Tout était préparé sur une chaise de la cuisine: jogging, parka, chaussures et surtout l’appareil photo. J’ouvris le plus silencieusement possible la porte et… déception. La brume mangeait le ciel. Je l’apercevais enroulant et déroulant ses voiles tristounets.  Et zut! Pas de soleil ce matin? J’hésitai un instant puis décidai d’aller faire tout de même ma petite balade  habituelle.

La marée était basse. Le cri assourdi d’une mouette se heurtait aux rideaux blanchâtres . Silhouette fantomatique, l’île au oiseaux jouait au bateau fantôme.

Les aiguilles de pin  gommaient l’écho de mes pas. Une cinquantaine de mètres à peine me séparaient du portail en bois.  Et là…surprise extraordinaire,  blanches dans tout ce coton humide… une bonne trentaine d’aigrettes garzettes vaquaient, tranquilles,  à leurs affaires.

Je sortis très lentement mon engin et clic-clac, les mitraillai sans trop d’illusions. Pas assez de lumière, pas de zoom performant. Mais tant pis, l’occasion était trop belle pour ne pas la saisir. Il en restera un souvenir de nacre fondante, parfois d’une netteté de carton pâte, parfois diffus et éthéré… Je tentai d’ouvrir le portail en  douceur pour m’approcher mais… pffft! Un grand vol d’ailes virginales… et… ne resta qu’une solitaire acariâtre disputant   un délice invisible à la mouette hargneuse. Les belles ballerines s’en étaient allé vers Arès, peut-être ,ou Andernos ,qui sait. Le soleil commença à déchirer les drapés mouvants.

Timide clapot-

Le temps semble englué

Écharpes de brume

.

MMr ( tous droits réservés)

14 août 2011

Promesses au jardin

Le thème cette semaine pour la communauté « entre ombre et lumière », ici,  de Hauteclaire était : les fruits et légumes. Bien qu’en retard ( c’était mardi), voici ma participation

Au jardin des délices on trouve de très belles poires. Celles que guettent les étourneaux, les guêpes, et les grands yeux gourmands des petits et des grands…

Il est un jardin où j’ai pu admirer des merveilles. Fleurs, papillons mais aussi tant de variétés anciennes de légumes. Il s’agit du domaine de  « Terre vivante » près de Mens. Suivre le lien au pays du savoir bien vivre.

Cucurbitacées de toutes sortes telles que ce joli pâtisson.

Un goût aussi fin que sa peau qui devient blanche à maturité.  En lamelles sautées à la poêle ou bien farcis, un vieux légume qui change de l’ordinaire.

Et puis entre les coucourdes , coloquintes et grosses citrouilles , n’oublions pas l’or délicat de ces courgettes. Plus douces que les vertes, elles enrichissent de leur beau doré la plus simple des ratatouilles.

Pour terminer car le sujet est si vaste que l’on pourrait  y passer des heures…

Quelques groseilles capturées sous un éclat de rire dans le jardin de ma sœur Hélène la céramiste, ici.

Ces petits fruits  me font chavirer lorsque je les déguste en gelée sur du pain de mie à peine beurré et un thé léger.

.

Jardin des senteurs-

Loin des griffes de l’hiver

Rêveries gourmandes

.

.MMR ( tous droits réservés)

11 août 2011

Au bout des doigts …le monde

Filed under: Poèmes — Martine @ 7 h 27 min

Au plus profond de la nuit

Lorsque les souffles s’épousent,

Mon pinceau swingue la chimère,

Ma plume déchire son blues .

.

Au bout des doigts, le monde…

.

Aquarelle lumière,

Giclée vert pâturage,

Stridulations arpèges,

Sauterelle sur la toile.

.

Emphase azurite,

Plumetis fine aurore,

Mon humeur recompose

Un jour couleur sourire.

.

Zébrures mots en lapis

Où  flottent des voyages,

Horizon s’évadant

En orbes concentriques.

.

Au bout des doigts, un monde…

.

Celui de mes envies,

Phantasme goéland,

Laisser-aller iodé

Où se diluent mes peines…

.

MMR ( tous droits réservés)

Older Posts »

Powered by WordPress