Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

27 novembre 2022

Le port de Biganos

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 5 h 47 min

Biganos se situe en Gironde, au sud du Bassin d’Arcachon, près du parc ornithologique du Teich.  A chacune de nos visites, c’est toujours la même  émotion. Nous ressentons le charme bucolique d’une nature calme et sereine.

Les cabanons de pêcheurs sont d’un pittoresque!  Cela me donne envie de me poser là, quelque part et de  peindre  avec mes pastels soyeux si colorés. Une ou deux fois dans un restaurant sur la presqu’île du Cap-Ferret, j’ai pu admirer des peintures acryliques dont le sujet exclusif était ces cabanes.

Ce port, composé de plusieurs bras, est  dans le delta de l’Eyre ( petite rivière qui vient se fondre dans les eaux du Bassin d’Arcachon). Ici, pas de restaurants, de pizzérias et autres discothèques. Cela ne rebute pourtant pas le tourisme et la navigation de plaisance.

.

.

.

.

.

.

.

L’originalité de ce havre marin est sa situation en forêt. C’est ainsi que l’on peut voir le rouge-gorge, le rouge-queue et la mésange à deux pas de cette eau où évoluent canards et mouettes. J’ai même vu un écureuil  sauter de branches en branches au cœur d’un chêne plus que vénérable.

Un saule pleureur gigantesque abandonne mollement à zéphyr ses multiples bras  vert gazon. La finesse délicate de ceux-ci dentellent nonchalamment la lumière. Qu’il est facile de se laisser séduire et emporter sur les chemins de la rêverie…

.

 

MMR ( tous droits réservés)

 

Pour en savoir plus sur les origines du port de Biganos, cliquez  svp ICI

20 novembre 2022

Une visite inattendue!

Près de l’arbousier, le 2 novembre, un mouvement vif , un peu sombre, attira mon regard. En me rapprochant, je vis que c’était un grand papillon. Le plus grand d’Europe  je crois. Enfin, parmi ses copains diurnes: Le nymphale de l’arbousier. Répondant également au joli nom de Charaxe Jasius ou Pacha à deux queues.

 

J’avais déjà eu le grand bonheur de le photographier lors de mes vacances au bord du Bassin d’Arcachon l’an dernier.

Suivre ce lien pour lire ou relire mon billet à son sujet  ICI

Cette beauté, ce joyau vivant, voletait ici et là, tantôt côté jardin, tantôt côté rue, parfois faisant du sur place

Manifestement il s’agissait d’une femelle pondant un œuf à la fois  sur les feuilles joliment vernies. J’étais ravie de la voir. Cela faisait plusieurs années que je ne pouvais que deviner ses visites en découvrant les feuilles grignotées par ses chenilles.  A vrai dire peu de dégâts grâce au travail efficace des oiseaux extrêmement présents dans ma closerie.

Mais il est temps de vous parler de cette visite inattendue. C’était le 13 novembre dernier. Le nez en l’air je me demandais si ce léger brouillard allait se dissiper ou tourner à la pluie. Lorsque soudain, dans mon dos, résonna un minuscule cri aigu. Semblable à celui émis par la femelle mésange bleue « tsi! tsi! tsi! ! ».  Petite boule de plumes à la longue queue étroite. Ooooh! Quelle joie! Une orite. Appelée le plus souvent Mésange à longue queue.  C’est la première fois que je constate la présence de cet oiseau dans mon jardin, ou aux alentours.

.

Extrêmement rapide,  ne tenant pas en place, ce passereau n’est pas évident à photographier. Cette année j’ai souvent eu l’occasion de l’observer près de notre mobilhome au bord du Bassin. Mais il me fût impossible de réussir ne serait-ce qu’un cliché.  Ces deux photos ci-dessus ont été prises en 2021. Et ce sont les seules!

.

MMR ( tous droits réservés)

6 novembre 2022

P’tit Roux

Filed under: animaux, insectes...,Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , — Martine @ 7 h 44 min

Fruutttt! Il est là! Fruutttt! Déjà là-bas! P’tit Roux court le long des troncs, vers le haut, vers le bas, de ses routes aériennes.

.

 

.

Hop! Le voici sur la branche tendant la main vers le fruit du chêne centenaire.

.

.

Installé posément, il décortique sa prise. Ce gland chauffé au soleil estival est un délice dont il ne se lasse pas.

.

.

Quel joli tableau! Mais le poids de mon regard le gêne, l’embarrasse. Alors, courroucé, il me jette un coup œil, puis jaillit sans crier gare dans la lumière ambrée! Son trésor dans la gueule, l’écureuil se fond parmi les ombres aux senteurs d’iode et de résine. Ce sauvageon me laisse plantée là, sous le charme.

.

 

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MMR ( tous droits réservés)

30 octobre 2022

Reflets

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon,Poèmes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 6 h 41 min

 

Au miroir scintillant

Oublié par la pluie,

L’écho du jour renvoie

Une image inversée.

.

Zéphyr, facétieux,

Brise sa ligne dure,

Crée l’œuvre éphémère,

Un mirage ondin.

.

.

MMR ( tous droits réservés)

 

23 octobre 2022

Ah! Un bon bain!

Ah! Un bon bain ! Y’a que ça d’vrai! N’est-ce-pas le chien? Qui ne s’est pas laissé aller à contempler un  brave toutou jouant avec les vagues? Ou appréciant une baignade prolongée , sourd aux rappels de son maître.

Plus banal, une mouette se baignant et se lavant avec grande application au soleil matinal.

Faire trempette encore et encore à l’image de ce rouge-queue photographié dans le joli petit port de Biganos (Bassin d’Arcachon)

Pas d’eau à disposition? Qu’à cela ne tienne. N’oubliant pas l’excellent bain de poussière pratiqué un peu partout sur la planète.

Pour terminer, voici une scène qui sur le moment m’a fort intriguée. Un oiseau  battait des ailes, se frottait, puis recommençait son manège au cœur d’un tamaris. Tilt! Soudain je compris. Il se lavait  tout contre les feuilles chargées de rosée. Une ou deux minutes après il fût rejoint par trois autres  compagnons.  Un spectacle étonnant et fort divertissant.

.

MMR ( tous droits réservés)

Je vous remercie bien fort pour tous vos commentaires et messages d’amitié qui font vivre ce blog

🙂

16 octobre 2022

Poisson

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon,Poèmes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 3 h 49 min

La lumière chante
Bulles tropicales
Composées par Sirène
La lumière danse
Ballet ondes jaspées
Pastichant l’arc en ciel
Tandis que
En bas
Tout en bas
Poisson bouche cousue
Mime l’ombre bleu nuit
D’un rêve à inventer…

.

MMR( tous droits réservés)

Merci beaucoup pour tous vos commentaires et passages silencieux. Merci! Merci! 🙂

28 août 2022

Être ou ne pas être…

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 7 h 27 min

IMG_0005_v1Être ou ne pas être… beau : telle est la question.

En contemplant quelques représentants du monde animal, c’est une réflexion qui me trotte dans un coin de la tête. Pardon à Mr. William  Shakespeare d’avoir détourné son vers si célèbre.

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci.

IMG_0006_v1.

-Ma chère, que penses-tu de « Col étriqué »?

– Il fait le malin, se donne en spectacle. C’est qu’il est amoureux!

– A ton avis, qui est l’heureuse élue?

–  Tu me poses une colle. Car toutes ces dames font toilette.

–  Moi, je parie sur la  rousse aux yeux surlignés. Elle a du chien cette petite.

–  Huummm….Elle cancane trop, à mon goût.

.IMG_0027_v1IMG_0022_v1

– Et les cygnes?

– Et bien quoi les cygnes?

– Vois comme ils se font beaux. Et que je  te lisse les plumes. Et que je t’ébouriffe le jabot. Y aurait-il de l’amour dans l’air là aussi?

–  Pas sûr. On peut se parer juste pour le plaisir de se sentir bien, d’être agréable à voir. D’autre part, les oiseaux doivent prendre soin de leur vêture.  Ils aèrent, graissent pour se préserver du froid humide.

– Quel travail!

– Bah, question d’habitude.

– Moi, j’aimerais être chat-huant.

– Tiens donc! Que reproches-tu à ta condition de canard?

– Je n’aime pas l’eau. Elle m’oblige à passer un temps fou sur chaque plume pour les imperméabiliser. Et puis,  la séduction de la nuit riche de mystère frissonnant; ce troublant domaine de la hulotte. .. Son cri si intrigant, autrement plus distingué que notre coin-coin nasillard .

–  Notre « coin-coin » comme tu dis, est riche de personnalité.

– Quel clairon!

– Hé! hé! Un instrument très apprécié du voisinage lorsqu’on aperçoit les moustaches affamées de Renard.

– Il est vrai que pour ça, nous sommes pourvus d’un bel organe.

– Ah, je suis heureux que tu le reconnaisses. Tiens, tu as une plume rebelle là, près du cou.

– Où?

-Attends, laisse-moi faire. Voiiiilà! C’est réparé.  Tu es éblouissant, à tomber. Elle est pas belle la vie?

.

MMR ( tous droits réservés)

  • « être ou ne pas être: telle est la question » vers que déclame  Hamlet

Les oiseaux passent une grande partie de leur temps à se faire beau. IMG_0042_v1En passant et repassant inlassablement leur bec dans leur plumage.

à droite: le héron cendré saisi en pleine opération lustrage.

 

Une petite fantaisie écrite en novembre 2014 .

A cette époque j’avais encore l’option d’agrandir les photos sur le blog. Alors, n’hésitez pas à cliquer sur chacune.

Merci pour tous vos commentaires que je découvre semaine après semaine avec curiosité et joie.

14 août 2022

Héron au crépuscule

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , — Martine @ 4 h 26 min

 

Crépuscule sirupeux

Orange et garance

Délayant le Présent

Aux remous du Futur.

 

Perché sur sa patience,

Maître Héron désespère

Voler à l’ombre mouvante

Un poisson négligeant.

.

MMR ( tous droits réservés)

Je vous remercie du fond du cœur pour tous vos commentaires et messages hors blog.

5 juin 2022

La lune ronde

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , , , — Martine @ 7 h 23 min

Le vent froisse à peine les feuilles du vieux chêne dominant notre toit.  C’est une nuit estivale chaude et parfumée. La fenêtre entrebâillée laisse pénétrer un léger souffle rafraîchissant.

Sur mon somme évanoui

Criquet violoncelle

Deux notes, juste deux

Tee-shirt, short et espadrilles, vite, me voici dehors.  Quelle douceur! Capiteuses, les fragrances sucrées des eleagnus m’enjôlent et me grisent. J’aurais presque envie de rester là, assise sur les marches, à boire cet obscur enivrant.

Sur le souffle du vent bohème

Flottent les rimes d’antan

Que dorlote la lune ronde

Pourtant, comme tirée par une laisse, je réponds à l’appel du Bassin . Sur le sable de sa page, mes pieds écrivent un message  silencieux et heureux.  L’eau clapote doucement sa bienvenue à la lève-tôt. Au dessus de ma tête l’espace est  un velours constellé de diamants. A l’horizon,  les lumières d’Arès, et plus loin encore,  quelques unes d’Andernos, clignotent  comme un enfant qui se réveille.

Fin de nuit

Sur le murmure de l’eau

Un poisson sauteur

.

MMR ( tous droits réservés)

16 janvier 2022

La lune rouge

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 5 h 17 min

C’est une nuit  douce et tiède au bord du Bassin. Une nuit propice aux murmures caressants et aux tendres confidences.

Nuit câline-

Courbes des vaguelettes

Celle de mon sourire

Libre, tranquille, mon regard erre à la surface de l’eau.  Là-bas, face à moi, clignotent les mille yeux d’Arès.  L’écho d’une fête  s’évade de sa plage pour venir s’échouer à mes pieds.

Disco et tango

S’entendent à fouetter les sens-

Mon âme chaloupe

Quelque part au cœur du pin qui me surplombe un oiseau  ( certainement mélomane) lance trilles et notes brèves.

Et puis..

Et puis…

La lune s’élève lentement au-dessus d’Arès. Ronde, énorme, énigmatique.  Peu à peu un léger filet brumeux enlace nonchalamment cette bulle rubis tandis que l’astre accorde ses reflets or et pourpre au rythme des danses et des flots enchantés. L’effet est sublime.

Sur l’écrin velours obscur

Scintille un joyau-

Lune fantastique

.

.

MMR ( tous droits réservés)

Older Posts »

Powered by WordPress