Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

23 août 2015

Fantaisies fluides

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 4 h 16 min

La moire des nuages IMG_2340_v1sous mes pieds bohémiens

Se brise aux cris moqueurs  des mouettes virevoltant.

Amusé

Mon regard accompagne

Pirouettes

Esquives

Fuite en rires majeursIMG_1043_v1

De leur jeu intrépide aux crêtes des vagues.

Foulée contemplative

Sur les glyphes mouvants

Des fantaisies fluides

Que dessine Océan.

InlassableIMG_9301_v1

L’eau roule

Encore et encore

Galets et coquillages

Parmi mes rêves bleus…

.

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

 

20 novembre 2012

Ecume folâtre

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 6 h 55 min

.

Le ciel joue avec l’eau un duo nacre fine.

Cantate océane,

Sel ivoirin aux franges nuages,

Écume folâtre  encerclant ma cheville…

.

L’oiseau..

Ah… l’oiseau…

Étranger à cette poésie fluide,

Il vaque de-ci, de-là,

Agile,

Rapide,

Coursant la bulle prometteuse,

L’imprudence crevette,

Le petit ver rêveur…

Une distraction  coquillage…

Coquillages…

Trésors de mon enfance

Que roule,

Enroule,

Déroule la vague de septembre…

.

MMR ( tous droits réservés)

5 juin 2012

Voile, voilage, toile…

Filed under: entre ombre et lumière — Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , , , , , — Martine @ 10 h 40 min

Pour ce rendez-vous entre ombre et lumière de la communauté de Hauteclaire, ICI ,  j’ai peu de photos sur ce sujet. Mais en cherchant bien, voici mes trouvailles…

.

Léger voile de brume,

Temps suspendu aux doigts de l’aube,

Une interrogation entre deux plumes transies,

Attente…

Pas un merle?

Pas une pie?

Pas un piaf pour briser ce silence?

Les minutes s’égouttent sur mon visage

A contempler ce village

Ouaté de rêves flous…

.

Un autre matin,

Près d’un certain rivage

Baigné d’un bleu évasion,

Une main  nacre nuage

Repousse les secrets de la nuit.

Voici le jour,

Un nouveau jour.

.

Paresse au goût de thé,

Parfum tartine framboisée

Sur l’appel chant lointain

Des voiles claquant sur l’océan…

Derrière la lourde tenture des pins

Le Bassin tend ses rets impalpables,

Mailles iodées algues et coquillages,

Nous incitant au voyage;

Vers cet ailleurs ostréicole

Où les huîtres battent des cils,

Se ferment au remue-ménage

Du  ballet plates et pinasses

Moissonnant leur sucré -salé

Pour becfins sous les toiles…

.

MMR ( tous droits réservés)

 

 

 

 

 

 

Powered by WordPress