Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

9 juin 2017

Fleur

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres...,l'herbier de poésie — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 4 h 53 min

Pour l’Herbier de poésie, Adamante, ICI ,  nous propose d’écrire sur une image de Jamadrou

.

Elle flotte sur le  Temps
Ignorant le nuage
De pensées ardoisées
.
Elle se laisse porter
Par le rythme enivrant
D’un ruisseau de senteurs
.
Elle tangue et oscille
Papillon éphémère
Sur la brise printanière…
.

MMR ( tous droits réservés)

.

.

Au jardin, bien des sauvageonnes s’invitent que je laisse s’installer bien volontiers. Certaines par curiosité, pour approfondir mes connaissances. Et d’autres, tout simplement, parce que je les trouve jolies.

Rose comme un bonbon parfumé

à la framboise: une petite centaurée: centaurium erythraea.

Petites étoiles dont le jaune éclipse presque le soleil. Le chlore perfoliee: blackstonia perfoliata

et puis

le poireau, qui aurait presque tendance à disparaître entre les murs de mon jardin. Ce que je regrette d’ailleurs. Il est tant apprécié de tout un petit monde

Chic!

Venez! Venez!

Le poireau-bar est ouvert!

.

MMR ( tous droits réservés)

 

4 juin 2017

Papillons

Mai

Ses fragrances

Volutes  invisibles

Roulant et déroulant

Leurs vagues ensorcelantes

Au gré du vent farceur

Mai

Ses jolies surprises

Volant

Papillonnant

Fleurs parmi les fleurs…

.

MMR ( tous droits réservés)

en descendant et de gauche à droite:

Un zygène ( fausta-fausta? )

Une sésie ( j’ignore laquelle)

Le sphinx gazé ou sphinx du chèvre-feuille ( Hemaris fuciformis) ( merci à Daniel V pour son aide)

Le sphinx bourdon ou sphinx des scabieuses ( Hemaris tityus)  ( //                        //                            )

Le marbré de vert ( Pontia daplidice) si je fais erreur, merci de me le signaler

Le mélitée ( Melitaea cinxia)                 //                                  //

.

20 novembre 2016

L’automne

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , — Martine @ 6 h 26 min

L’automne, maquillé estivalimg_5501_v1img_5451_v1img_5507_v1

Ouvre grand sa corbeille

De sucre et de pollens.

.

 

Confit de bien-être

Un jeune gecko*

S’abandonne au soleil.

.

img_5529_v1

 

 

Après plusieurs jours de pluie, le jardin reprend de la vigueur. Tout pousse avec exubérance. Quelques fleurs sauvages refleurissent. Mais c’est surtout dans mes carrés potagers que vibrent de véritables bouquets naturels. Cosmos, zinnias, roses d’Inde, ainsi que les dernières tomates , attirent papillons, abeilles et syrphes*

.

Couleur feuille morteimg_5393_v1img_5438_v1img_5513_v1

Incognito tranquille

Criquet croque plantain

.

Vertige tournesol

Deux plumes  jouent du bec

Pour l’or de quelques graines.

.

Sur son chemin migratoire, un vulcain fait la pause près des arbousiers.  Discret, aussi léger que l’air, il ne trouble nullement l’activité industrieuse d’un gros bourdon.img_5516_v1

L’automne a un parfum de confiture sous ses  jupons tzigane.

MMR ( tous droits réservés)

*gecko: c’est un reptile se nourrissant d’araignées, moustiques, mouches, blattes, perce-oreilles, mille-pattes, papillons…. Il en existe trois sortes en France. C’est un animal protégé. Celui-ci se dorait le cuir collé à la façade, près de la porte-fenêtre, hier après-midi, le 19/11/2016 à 16h22.

*syrphe: il en existe beaucoup de différents. Une mouche très utile au jardinier.img_5497_v1

 

 

img_5462_v1

9 novembre 2016

Vos cadeaux au fil des commentaires

Claudie ( sans blog)img_4145_v1

Mandarine et citron
en tranches napolitaines-
le levant se savoure

Toile d’automne-
tressage citron cuivré
pour un lever solaire

.

Ulysse

Dans l’œil du chat
la souris se mirait
Et elle n’aimait pas chat !

.

ABCimg_4151_v1

au soleil couchant
envol vers sa lune de miel
le ciel s’enflamme

.

MarineD

Trotte-menu rase-motte
La petite chatte grise
Pattes pompons blancs
Est passée dans la loggia
La nuit s’enfuit
Que vive l’aube…

.

Azalaïsimg_4145_v1

de parallèles en parallèles,

tous les mots se rencontrent

à l’horizon des lignes de fuite

.

Sylviane Blineau ( sans blog)

Mandarine et citron
Martine et papillons
Bel automne
Senteur de pomme
Un dimanche !

.

M’amzelle Jeanneimg_1089_v1

Instants de douceur
réalités souvenirs
se confondent
regardant les envols
dans le ciel embrasé

.

Evajoe

Cadeau Dominical

Du soleil matinal

ton regard Martine

goûte aux couleurs mandarines!img_8838_v1

léger comme un papillon

de ci de là un soupçon

de citron!

.

Rebecca Bourgeois

Partition du chant du soir
Zèbre le ciel fauve
Avant la nuit silencieuse

.

Yves ( sans blog)img_3877_v1

Dès les premiers beaux jours, chaque battement d’aile,
Peut-être en remontant d’Ariane le fil,
Ramène enfin chez nous, l’héroïque Hirondelle,
Dans un azur repeint aux couleurs de l’avril.

.

Rose 63

Les mots rebondissent sur chacune de tes photos
Tes photos pour nous le dire
Que c’est bon et beau
De flâner le nez au vent
Humant l’air ambiant
Et pour finir
@ moi de te dire
Merci pour ce p’tit moment douceur de vivre au fil de l’eau …

.img_3924_v1

JC Huyghe

Du grand canal
Au bleu des cieux
Garni de fleurs blanches
Plus bas, au cœur d’une fleur
Le coléoptère déguste
Pollen et sucre de la terre.

.

Josette

En rouge et noir
des gendarmes bien alignésIMG_2428_v1
sur le sentier

.

Claudie ( sans blog)

demoiselle fluette
cherche puceron
pour « déjeuner sur l’herbe »

en tutu rouge et noir
elle en pince pour une puce
– oh! la coccinelle!IMG_2404_v1

.

ABC

Fenouil à volonté
pour ailées gourmandes
self-service jaune

.

Claudie ( sans blog)

Pas folles les guêpes

le vert anis les subjugue

– parfum de fenouil

.

Claudie ( sans blog)imag0184 creat _v1

Saveur de l’aube-
une orange sanguine
me donne la pêche

.

ABC

Rouge-sang
pour ciel nocturne
orange pressée

.

AlcinaIMG_8209_v1

Échappée de ses voiles transparents
la nuit s’évade et se délite
en mousseline délicate
peut-être en gardant les secrets…étoilés

.

M’mamzelle Jeanne

Légère comme..

l’écume des jours –

sautant sur un pied

de vague en vagues..!

.

Yves ( sans blog)img_7926_v1

Comme un vieux loup de mer à la vague se livre,
De mes ‘blues’ passagers l’océan me délivre
Et mon âme s’enfuit par-delà l’horizon,
Dans l’écume brisant les murs de ma prison…

.

Marine D

Je n’oublie pas ton océan turquoise
Que tous les matins tu vois danser
Je l’admire de tout mon être
Il écrit ses vagues, ses remous, ses humeurs
Sur le sable qui l’accueille
Il y brode ses aventures, ses errances
Nous donnant envie d’en savoir davantage
Nous laissant rêver face à l’horizon
Proposant seulement son murmureimg_8223_v1
Dans la syncope de la vague

.

Alcina

Fugitivement , presque craintivement
dans le petit matin , elle s’est aventurée
sur la grève , les sandales à la main
elle s’enlise dans le sable , se laissant
vaguement engloutir dans les algues et
le friselis dévorant des rouleaux incessants .
Elle marque l’estran !

.

ABC

Priorité au pinceau, inspirant la plumeIMG_0531_v1
l’été sonne coloré au vent de l’occitan
regardant s’épanouir les beautés de l’été
l’artiste au chevalet tisse sa toile

.

Rose 63

Tout le monde en rêve
Toute l’année
Enfin il est arrivé
L’été
Ses doux messages fleuris
Ornent nos jardins
La douce fraîcheurIMG_6939_v1
Le matin
Caresse nos joues
Enfin l’été
Les petits mots s’envolent
Hélas, nombreux
Sont à sens unique
Mais l’été
c’est la frivolité
le papillon frétille

.

Claudie ( sans blog)IMG_7004_v2

Lavandin courtisan
le flambé enflammé
– l’été est roi

Les pinceaux s’échauffent
dans la torpeur de l’été-
Martine s’embrase

.

Alcina

Ciel bleu , les rideaux s’envolent dans les courants d’airIMG_9339_v1
comme les papillons tu as déployé tes ailes
et riche de couleurs , de nectar à butiner çà& là
tu vas engranger des trésors pour ta palette
des lignes,des courbes dans les petits riens de la vie
qui vont rejaillir sous ton pinceau , sous tes doigts experts !
Rêve , sieste avec les cigales sous le ☼ .

.

Ulysse

Oh ! cigale
Va donc chanter à coté
Chez la fourmi par exemple
Peut être te donnera-t-elle un souIMG_9354_v1
Pour te faire décamper !

.

Alcina

Si j’étais un bijou volant
j’irai me poser sur ton coeur

.

Rose 63

Doré le sable-là
Le chant de la mer
Mer mi sol ré
La sur le dos
Les yeux rivés
sur le toit du monde
Je médite sur
TA PHOTO MAGNIFIQUEIMG_7754_v1
La magie de la nature

.

ABC

Tapis de tendresse
lit de paresse
une tendre caresse
un rien de douceur
sans langueur

sable et eau
soleil chaud
sieste océane

.

JosetteIMG_4559_v1

là là dorer…

adorer l’ado,

l’ami Rémi,

Sido facile…

à chanter

.

Jeanne fadosiIMG_0677_v1

fa si la la
fa do la la
c’est le temps d’été
voir la mer danser

.

Claudie (sans blog)

« Do rée, là là et là »
Petite musique saline
Aux rimes si câlines
« En », « ule », « à »,  » i » , qui clapotent
Sont notes fa si la chanter
Sur le sable où l’on s’abandonne
Aux caresses de l’océanIMG_0460_v1
Tapis ou lavis des amants

.

Ulysse

Chez toi je suis venu
Et reparti
pensées noires évanouies !

.

Josette

lentement l’été se réveille

et le jardin se languit des abeilles… IMG_3851_v1

Debout les filles !

.

Azalaïs

Cœur des fleurs,

Sang doré de l’été,

Breuvage toujours renouvelé

Pour le chant des abeilles

.

Marine D

Le langage des fées est un bonheur chez toiIMG_3765_v1
On peut ainsi imaginer tant de mots
Susurrés au couvert des ombelles
Que le syrphe et l’abeille reprennent en choeur
Et jusqu’au coeur des fleurs
La chorale des cigales a enfin compris
Qu’il est temps de mettre dehors
Le bout de leurs antennes
Et de se joindre au chant
Que l’été réserve aux amoureux de la nature !!!

.

FlorenceIMG_0639_v1

Tes souvenirs sont aussi doux que les miens et m’enchantent autant !

Calme, paix et sérénité …

Le clapotis de l’onde, qui caresse la barque où je m’étais blottie,

Me berce ainsi que ta voix qui chante à mon oreille.

Mais je ne veux pas fermer les yeux,

Ton texte et ta photo sont bien trop agréables pour s’endormir !

.

Marine D

Au vent du soir
Le souvenir est comme la plume
Il flotte entre deux rayons
Entre deux eaux
Que le couchant doreIMG_1429_v1
Pour un regard caramel…

.

ABC

Juste une brise
un clin de soleil
une lueur de nuit
demain déjà
m’attend

.

 

10 juillet 2016

C’est l’été

Filed under: mini poèmes, Haïkus, tanka, haïbuns... — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 4 h 56 min

Deux, puis trois cigales

Brisent en mille éclats

L’heure de la sieste

.

Chaleur estivale-

Le capiteux lavandin

Ferre un papillon*

.

MMR ( tous droits réservés)

C’est l’été

A la fièvre de juillet

Répond

Celle du peintre au chevalet

* le flambé

Blog en  roue libre

Merci  de tout cœur pour vos visites et commentaires très appréciés  😉

flambe

 

 

 

 

14 février 2016

Pas de Deux

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 8 h 28 min

IMG_3399_v1Pas de DeuxIMG_0148_v1

Tango ou menuet

Enrubanné d’amour

Satiné de tendresse.

Pas de Deux

Main dans la main

Cœur à cœurIMG_8618_v1IMG_7945_v1

Accords violons et mandolines.

Pas de deux

Souffle à souffle

Peau à peau

Se laisse emporter

Sur la vague intrépide

De l’ivresse des passions.

Entre l’ombre et la lumièrepommier du japon

Hiver mordant

Été douceur

Toi et moi

Pas de Deux

Pour la vie

.

MMR ( tous droits réservés)

Bonne Saint Valentin

😉

Blog en pause pour vous répondre, aller vous visiter et …  plein d’autres choses encore…

31 janvier 2016

Le jardin

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , , , — Martine @ 8 h 42 min

Me perdre en ses méandresIMG_9293_v1

Occulter les minutes

D’un Temps trop avide

A fracasser ma paix.

Déserter

Désapprendre

La vie cadencéeIMG_8122_v1

Piétiner sans complexeIMG_9354_v1IMG_9303_v1IMG_9339_v1

Sa marche militaire.

Je hume

Aspire

Son rythme entravé de bulles parfumées…

Poivre aux franges des œillets

Essence lavandin dont raffole l’abeille

Notes miel  brûlant cascadant des clochettes du poireau sauvageIMG_9313_v1

Effluves voluptueuses tissant leur moelleux autour de mes penséesIMG_5804_v1IMG_5575_v2

Euphorie soleil d’or

Sucré framboisé

Avoine!

Folle avoine!

Même toi participes à la fête des sens.

A l’enclos

Au secret de ce charme

Où mille viesIMG_6939_v1

ButinentIMG_7004_v2

Bourdonnent

Fusionnent

Leurs hasards

Ombre et lumière…

.

MMR ( tous droits réservés)

Avec par ordre d’apparition à l’image 🙂

1- une sauterelle

2-  Xylocope: abeille charpentière.; la grosse abeille européenne, totalement inoffensive.

3- le papillon citron

4-  le syrphe, mouche  ( un des nombreux du genre à habiter mon jardin)

5- le flambé

6- le machaon

8 novembre 2015

A l’automne

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 6 h 20 min

IMG_0649_v1L’humide de la nuit satine le cotinus.

Son velours cramoisi craquant aux coutures

Cliquette le chant infime

De ses amours mortes,

Baisers pattes de mouche

Abeilles et papillons.

IMG_0768_v1

IMG_0786_v1IMG_0777_v1L’or et le bronze IMG_0699_v1IMG_0668_v1

Marient leur précieux

Aux nervures  harassées

Par l’automne lambinant…

Les minutes s’assoupissent,

Délayent leurs secondes

A la chaleur mielleuse

De Phébus bon enfant.

Parfois un voyageurIMG_0718_v1IMG_0747_v1

Pose là sa fatigue,

Glanant un brin de sucre

S’humecte la trompe,

Toilette ses antennes

Pour un nouveau départ.

.

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

Les héros de mon  jardin:

– un petit papillon que je n’ai pas réussi à identifier. Argus ou pas argus? Ailes mouchetées beige à l’extérieur et d’un superbe bleu lavande  à l’intérieur.  Au bas des ailes, pointe une sorte d’appendice très fin près de deux ocelles.  Vous avez les deux  faces de sa médaille.IMG_0768_v2

– Un vanesse ou belle dame sur le sol

– Un Vulcain dans l’arbousier

– Un criquet assez grand se relaxant sur mon trottoir. Ce serait un Aïolopus émeraudine.

Corrigez-moi si je fais erreur svp, merci.

………..

Merci à Lucie pour son renseignement:

Il s’agit du leptote pirithous- Azuré de Lang , appelé aussi Azuré de la luzerne.

Merci également  à tous mes visiteurs. Je répondrai petit à petit aux commentaires. quelle joie que de découvrir vos impressions

😉

4 octobre 2015

Et vient octobre…

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , , — Martine @ 6 h 27 min

IMG_8386_v1Et vient Octobre chamarré d’exotisme…

Les feuilles rougissent comme de jeunes épousées, se détachent, valsent au grè du vent caressant ou mordant…

Et pourtant

A l’enclos de ses murs

La belle saison s’attarde dans mon petit jardin.

Au soleil du tournesolIMG_0294_v1

Qu’elles soient sauvages ou domestiques,  les abeilles continuent leurs navettes besogneuses. Le Temps semble figé sur le mode Eté . Chicanes, disputes vont bon train pour un grain de pollen, une goutte de nectar plus sucré.

L’azur brasille au royaume orphelin de ses martinets et hirondelles. Les vols d’étourneaux emplissent l’espace de leur cacophonie soudaine et étourdissante. Quelques ipomées rivalisent avec le ciel, vrillant, se tortillant sur un rythme inconnu…

IMG_0264_v1Elégant, en harmonie à l’humeur automnale, une mégère * prend la pause et chauffe sa paresse sur l’écrin des cailloux..

Argus, piérides, et d’autres papillons  encore, apprécient la provende généreuse des scabieuses, millepertuis ragaillardis par la dernière pluie.

Et vient octobre…

Mais ici, il semble avoir oublié cette ancienne closerie…IMG_0272_v1

Zinnias , tabacs, tagètes, cosmos, dahlias

Font assaut de séduction pour une dernière embrassade avec maints butineurs.

Même la lavande officinale et la marjolaine  s’attardent, réjouissant leurs friands amateurs de sucré.

Les jours s’écoulent à la chaleur des hélianthes.

Chaque souffle, chaque collecte , chaque  sieste sous la bienveillance de Phébus , sont un cadeau.

IMG_0299_v1Sur son coussin verveine de Buenos Aires, un zygène en est convaincu. Il fait bon se réfugier dans ce petit paradis ..

.

MMR ( tous droits réservés)

*je pense que c’est un mégère… S’il y a erreur, détrompez-moi svp, merci

On dit donc Une mégère. Merci pour la correction

😉

 

9 août 2015

Quelle histoire!

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , — Martine @ 6 h 56 min

Vous êtes certainement nombreux à pouvoir IMG_6333_v1IMG_6331_v1 fredonner ce refrain de la chanson de Georges Brassens « Une jolie fleur »

Un’ jolie fleur dans une peau d’vache,
Un’ jolie vach’ déguisée en fleur,
Qui fait la belle et qui vous attache,
Puis, qui vous mèn’ par le bout du cœur…

.

Cette magnifique touffe de fleurs ( dont j’ignore le nom)  était éblouissante en cette fin juin.   Chaque jour de nouveaux boutons  s’ouvraient à la vie bourdonnante et zonzonnante.

J’admirais la finesse des pétales, leur délicatesse, leur beauté si virginale.  Oui, mais voilà…

Un matin,  début juillet, je découvris un moro sphynx, IMG_6973_v1suspendu par la langue, inerte.   Tristesse.  Ce sont hélas des choses qui arrivent. Peut-être qu’une araignée crabe était là, embusquée?  Peut-être que ce papillon était tombé sur plus rapide que lui?  Depuis des années,  je les regarde voler de lavandes en sauges, de verveines en valérianes; et sur tant d’autres  fleurs. Leur vol stationnaire, à la manière des colibris, est si  facile à identifier. La vie au jardin est semée d’embûches… je passai mon chemin et oubliai le malchanceux…

Mi-juillet, de nouveau, même scène navrante. Par contre, cette fois l’insecte était vivant et se débattait comme un beau diable!

IMG_7157_v1IMG_7924_v1IMG_7923_v1

 

 

Ayant complètement oublié la mésaventure de juin,  je l’observai un moment. Est- ce que cela était normal? Y avait-il là une stratégie de la fleur pour mieux perpétuer ses gènes? La nature montre tant d’imagination de par le monde en ce domaine. On voit ici une abeille, là une mouche, retenues contre leur  gré pendant plusieurs heures, voire une nuit; puis libérées plus tard, sans aucun mal.  Je retournai à mes occupations me promettant de revenir plus tard.

IMG_7996_v1IMG_8040_v1IMG_8033_v1Mon repas étant sur les rails, le plat principal au four, je revins prendre des nouvelles du moro sphynx. Il était toujours là, bel et bien coincé.  Cette fois, à force de se débattre, il s’était entortillé autour de la fleur. Ce n’était pas possible de le laisser ainsi. Tant pis pour les lois de la nature. Je décidai d’y mettre mon grain de sel. Tout d’abord tenter de tirer sur les pétales pour desserrer l’étreinte. Pas facile avec mon  petit héros qui se démènait. J’avais peur de le blesser. De temps à autre, épuisé, il faisait une pause, A force de patience, j’arrivai à déchiqueter le long col de la fleur, à arracher trois des quatre pétales. Enfin, le prisonnier était libre. Pantelant,  il lui fallut quelques minutes pour retrouver ses esprits, réussir à rembobinner sa longue trompe.

En deux jours, j’ai sauvé trois moro sphynx ( je n’ose penser avoir eu affaire au même, par trois fois  ).

moro sphynx 2 _v1La plante continue à fleurir à petite vitesse. Mais plus de petits captifs . Les moro sphynx se tournent dorénavant vers les pérovkias, plus courtois.

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci.

Older Posts »

Powered by WordPress