Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

23 janvier 2022

Le Maître du temps

Filed under: l'herbier de poésie — Étiquettes : , , , , , , , , — Martine @ 5 h 31 min

Pour l’Herbier, ICI, Adamante nous propose d’écrire sur une photo de Claudie

Le hasard fait que voici un autre sujet sur la lune juste après ma lune rousse. J’ajoute au cliché de Claudie, l’un des miens sur fond bleu.

 

Le maître du temps s’ennuie. Orages, grêles, moussons, tornades, cyclones, ouragans, brouillards givrants et autres tempêtes de neige, encore et encore. Bof!

Blasé, il regarde autour de lui en quête d’un nouveau jouet.

.

Ciel bleu ou nuage?

Tresser un ruban terni

D’instants plein de vide

.

Soudain, il remarque une boule blanche, étincelante bien qu’un peu tachée. Mais oui! C’est ça! La lune! Il avait oublié cet astre qui inspire tant les poètes. Et quel plaisir que de les mystifier ce soir.

.

Soirée romantique

Le doux sourire de la lune

Celui des amants

.

Ragaillardi, le redoutable personnage sourit comme un enfant. Il aimante du bout du doigt la boule argentée et la fait glisser le long d’un toit, d’une grue vertigineuse, d’une montagne ou d’un cyprès pointu.

.

Nuit d’automne –

Est-ce le vent qui pousse

La lune?

.

Boule de flipper, Séléné, roule dans le ciel, joue à saute-mouton entre les cheminée des usines. Tenez! La voici chapeautant un volcan telle un bouchon de champagne. Le Maître du temps s’amuse follement. Il envoie des flèches de vapeur brûlante, découpe, tranche le satellite à sa fantaisie.  Les badauds s’interrogent. La lune n’était-telle pas pleine tout à l’heure? Que ce passe-t-il là-haut?

Entre chien et loup-

Sur les badauds ébahis

Lune mal lunée

.

MMR ( tous droits réservés)

31 octobre 2021

Le pacha à deux queues

Avez-vous déjà vu  ce grand papillon baptisé Jason ou Charaxe jasius? Appelé également Pacha à deux queues ou encore Nymphale de l’arbousier. Je l’avais déjà aperçu dans mon jardin une année. Farouche, il filait se poser derrière mes arbousiers, côté rue,  à chaque tentative pour le photographier.

Au soleil d’octobre-

Poursuite et cache-cache

Le Charax vainqueur

Ce magnifique lépidoptère, appartenant à la famille des Nymphalidés, peut faire jusqu’à 10cm d’envergure pour les plus grandes femelles.

Cette fois là,  lors de vacances sur la presqu’île de Lège/Cap-Ferret, la chance était au rendez-vous. Le hasard avait fait que notre mobilhome se trouvait au cœur du territoire du Jason. Face à notre entrée poussait un petit arbousier lourdement chargé de fruits. Visité par maints oiseaux ( mésanges bleues,  mésanges charbonnières, mésanges à longue queue, moineaux, merles, pinçons et d’autres non identifiés…), cet arbre était aussi le poste de guet principal  du Charaxe.  Le mâle, en général,  surveille  l’arrivée d’une femelle ainsi que l’approche d’éventuels concurrents pour les chasser énergiquement à coups d’ailes. Celui-ci ne faillit pas à sa réputation. Il vint me tourner autour. Puis, estimant le danger négligeable, il  s’en retourna pomper le bon jus d’arbouse fermentée. C’est que c’était épuisant toutes ces rondes  d’un arbousier à l’autre, du matin au soir. Il faut dire que le territoire de ce Roméo s’étendait sur plusieurs centaines de mètres carrés.

Septembre en maillot-

Il ne craint pas de mouiller le sien

Papillon en chasse

.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ci-dessus, deux ravissantes chenilles de ce splendide migrateur (certains prétendent qu’il serait plutôt un colonisateur)  photographiées il y a plusieurs automnes de cela.

.

MMR ( tous droits réservés)

Pour en savoir plus sur ce lépidoptère, voir ICI et ICI

Merci beaucoup pour tous vos commentaires qui sont  très très appréciés.

17 octobre 2021

Un si bel automne

Automne avance à petits pas, comme en hésitant. Ses journées sont chaudes et lumineuses avec des matins très très frais. Mr Mésange, se croyant au printemps, lance son cri du nid.

Plus malin, un chardonneret a repéré de délicieuses graines parmi les carrés potagers. Cosmos, tagètes, tournesols sont picorés à vitesse grand V.

Une gueule de loup,  bénéficiant d’un orage tardif, sourit à pleine bouche à ces journées quasi estivales.

 

Les asters d’automne s’étalent en toute liberté jusqu’au pied des escaliers.

.

Soleil brûlant-

Une mouche se prélasse

sur octobre moelleux

.

Si petites que souvent elles disparaissent dans l’herbe: les spiranthes d’automne ( spiranthes spiralis). Blanche au cœur vert, légèrement frisotée, voici une orchidée fleurant bon la vanille.  Chaque année cette sauvageonne étend son aire colonisant mine de rien tout le jardin.

Peu d’abeilles sauvages butinent les dernières fleurs indigènes. Par contre, quelle joie que d’écouter l’activité intense des abeilles domestiques au cœur des abélias  à la délicate floraison rose nacré.

Les surplombant, deux immenses  arbousiers regorgent de fruits et de ravissantes clochettes  laiteuses.  Papillons, mouches, guêpes,  gros bourdons et oiseaux  se partagent ces délices sucrés.

.

Azur éclatant-

Fleurs, fruits et oiseaux chanteurs

C’est l’automne? vraiment?

.

MMR ( tous droits réservés)

Un grand merci pour vos commentaires que je découvre toujours avec un immense plaisir.

25 octobre 2020

Douceur sucrée soleil

Filed under: l'herbier de poésie — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 6 h 16 min

 

Pour l’Herbier, Adamante,  ICI    , nous propose d’écrire sur cette photo de Gérard Destal

.

Automne, en ses atours

Rivalise d’effets

Avec l’été enfui.

.

Sur ses falbalas roses

L’abeille vagabonde

S’offre un dernier pollen

.

Douceur sucrée soleil

Le Temps euphorique

Compose l’ode gourmande

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci pour vos commentaires auxquels je répondrai dès que possible. Ils sont tous lus et très appréciés

😉

 

21 janvier 2018

Histoire de moineaux

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , — Martine @ 2 h 24 min

Bayonne

A l’automne.

Grondant son insatiable

Océan

Inlassable

Semble vouloir

Dévorer la plage.

.

Moineau

Contemple

Pantois

Cette véhémence des vagues

A rouler

Encore et encore

Leur boulimie sans limite.

.

Bassin d’Arcachon

Été de la St Martin.

Deux moineaux promènent

Leur disette quotidienne

Entre l’avancée chafouine

De l’ombre serpentine.

Madrés, futés

Sans cesse à l’affût

Complices

Deux sacs à malices

Quettent la bonne aubaine

Quelques miettes évadées

Du goûter de bébé.

 

.

 

MMR ( tous droits réservés)

Merci pour tous vos commentaires qui sont très appréciés. 

11 décembre 2016

Un p’tit chapeau

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , , , , , , , , , , — Martine @ 6 h 47 min

img_3994_v1

img_5503_v1

Printemps, été

Automne, hiver

Un p’tit chapeau

Tout rigolo

Comme un halo

Allegretto

.img_5853_v1

Printemps, été

Automne, hiverimg_6283_v1img_3740_v1img_3746_v1

Un p’tit bibi

Voile d’organdi

Sourire chipie

Et chatteries

.

.img_4985_v1

Printemps, étéimg_5299_v1img_8397_v1

Automne, hiver

Un p’tit bonnet

Pour abriter

Tout l’alphabet

Des mots sucrés

.

MMR ( tous droits réservés)

avec par ordre d’entrée en scène:

Pavot, ail d’ornement,  poireau, champignons 1 et 2 ( non identifiés), rosé des près, coquelicot 1 et 2,  gros pavot rose

Merci à toutes et à tous pour vos commentaires que je lis avec grand plaisir.

4 décembre 2016

Lumière dorée

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres...,Poèmes — Étiquettes : , , , , , , , , — Martine @ 7 h 01 min

Lumière doréeimg_5584_v1img_5587_v1

Automne insouciant d’ Hiver en approche.

Fébrilité feu et cendre

Œil de jais crépitant

Nerveux, sautillant sur l’instant volatil

Un rouge-gorge se pose à l’ombre cosmos.

Au jardin des délices

La Belle* aux bas soyeux

Chemine à pas comptésimg_5511_v1img_5547_v1

Oublieuse du danger qui rode

Du bec à l’affût de ses courbes girondes.

Abusée par les chaudes caresses solaires

Passiflore, infatigable séductrice

N’en finit pas de battre des cils.

Cotinus pourpre, dénudé

Dernière coquetterie

Enflamme la terre de ses oripeaux.

Incognito sous ce tapis rougeoyant

Quelques chapeaux charnus

Mêlent leurs feux au sien.img_5561_v1

A l’automne

Lumière dorée

D’un temps à prendre le Temps.

.

MMR ( tous droits réservés)

*la belle: il s’agit d’une larve de tenthrède. Une fausse chenille d’un hyménoptère dont la famille est extrêmement vaste. Cet insecte est surnommé mouche à scie. tenthrédo marginella. Ou bien abia serica?

Merci à Yoann et Jean-Louis pour leur aide. Leur site:  ICI

Quant au champignon, j’ignore ce que c’est.  Le dessous a des lamelles blanches.

Merci pour tous vos commentaires très très appréciés

😉

20 novembre 2016

L’automne

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , — Martine @ 6 h 26 min

L’automne, maquillé estivalimg_5501_v1img_5451_v1img_5507_v1

Ouvre grand sa corbeille

De sucre et de pollens.

.

 

Confit de bien-être

Un jeune gecko*

S’abandonne au soleil.

.

img_5529_v1

 

 

Après plusieurs jours de pluie, le jardin reprend de la vigueur. Tout pousse avec exubérance. Quelques fleurs sauvages refleurissent. Mais c’est surtout dans mes carrés potagers que vibrent de véritables bouquets naturels. Cosmos, zinnias, roses d’Inde, ainsi que les dernières tomates , attirent papillons, abeilles et syrphes*

.

Couleur feuille morteimg_5393_v1img_5438_v1img_5513_v1

Incognito tranquille

Criquet croque plantain

.

Vertige tournesol

Deux plumes  jouent du bec

Pour l’or de quelques graines.

.

Sur son chemin migratoire, un vulcain fait la pause près des arbousiers.  Discret, aussi léger que l’air, il ne trouble nullement l’activité industrieuse d’un gros bourdon.img_5516_v1

L’automne a un parfum de confiture sous ses  jupons tzigane.

MMR ( tous droits réservés)

*gecko: c’est un reptile se nourrissant d’araignées, moustiques, mouches, blattes, perce-oreilles, mille-pattes, papillons…. Il en existe trois sortes en France. C’est un animal protégé. Celui-ci se dorait le cuir collé à la façade, près de la porte-fenêtre, hier après-midi, le 19/11/2016 à 16h22.

*syrphe: il en existe beaucoup de différents. Une mouche très utile au jardinier.img_5497_v1

 

 

img_5462_v1

8 novembre 2015

A l’automne

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 6 h 20 min

IMG_0649_v1L’humide de la nuit satine le cotinus.

Son velours cramoisi craquant aux coutures

Cliquette le chant infime

De ses amours mortes,

Baisers pattes de mouche

Abeilles et papillons.

IMG_0768_v1

IMG_0786_v1IMG_0777_v1L’or et le bronze IMG_0699_v1IMG_0668_v1

Marient leur précieux

Aux nervures  harassées

Par l’automne lambinant…

Les minutes s’assoupissent,

Délayent leurs secondes

A la chaleur mielleuse

De Phébus bon enfant.

Parfois un voyageurIMG_0718_v1IMG_0747_v1

Pose là sa fatigue,

Glanant un brin de sucre

S’humecte la trompe,

Toilette ses antennes

Pour un nouveau départ.

.

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

Les héros de mon  jardin:

– un petit papillon que je n’ai pas réussi à identifier. Argus ou pas argus? Ailes mouchetées beige à l’extérieur et d’un superbe bleu lavande  à l’intérieur.  Au bas des ailes, pointe une sorte d’appendice très fin près de deux ocelles.  Vous avez les deux  faces de sa médaille.IMG_0768_v2

– Un vanesse ou belle dame sur le sol

– Un Vulcain dans l’arbousier

– Un criquet assez grand se relaxant sur mon trottoir. Ce serait un Aïolopus émeraudine.

Corrigez-moi si je fais erreur svp, merci.

………..

Merci à Lucie pour son renseignement:

Il s’agit du leptote pirithous- Azuré de Lang , appelé aussi Azuré de la luzerne.

Merci également  à tous mes visiteurs. Je répondrai petit à petit aux commentaires. quelle joie que de découvrir vos impressions

😉

11 octobre 2015

Couleur automne

Filed under: Poèmes,Textoésies — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 3 h 10 min

Réponse au textoésie de Suzâme, « Aux doigts de l’automne » ICI

img_0446_v1.

Paysages brûlés

Aux élans Tramontane *

L’ Automne d’un doigt dirige

La symphonie du vent…

.

* Tramontane: vent du Nord/ Nord- Ouest, soufflant sur le Languedoc, souvent avec violence, en direction de la Méditerranée.

De plus,  le thème de l’automne m’a inspiré ce petit poème

.

Or et rubis

Un ruisseau de feuilles serpente entre les vignes.

Etincelles violentes

Ces joyaux attirent une pie vagabonde.

Elle pique

Fouille

Tente de capturer cette beauté offerte.

La voleuse

Ne saisit qu’un reflet évanoui à l’envol.

Reste à l’oiseau

Une tache boueuse à son bec désabusé…

.

MMR ( tous droits réservés)

En illustration, une oeuvre, technique mixte à partir de gravure marouflée sur toile . 15×15

Cliquez sur l’image pour agrandir svp, merci.

Older Posts »

Powered by WordPress