Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

9 novembre 2016

Vos cadeaux au fil des commentaires

Claudie ( sans blog)img_4145_v1

Mandarine et citron
en tranches napolitaines-
le levant se savoure

Toile d’automne-
tressage citron cuivré
pour un lever solaire

.

Ulysse

Dans l’œil du chat
la souris se mirait
Et elle n’aimait pas chat !

.

ABCimg_4151_v1

au soleil couchant
envol vers sa lune de miel
le ciel s’enflamme

.

MarineD

Trotte-menu rase-motte
La petite chatte grise
Pattes pompons blancs
Est passée dans la loggia
La nuit s’enfuit
Que vive l’aube…

.

Azalaïsimg_4145_v1

de parallèles en parallèles,

tous les mots se rencontrent

à l’horizon des lignes de fuite

.

Sylviane Blineau ( sans blog)

Mandarine et citron
Martine et papillons
Bel automne
Senteur de pomme
Un dimanche !

.

M’amzelle Jeanneimg_1089_v1

Instants de douceur
réalités souvenirs
se confondent
regardant les envols
dans le ciel embrasé

.

Evajoe

Cadeau Dominical

Du soleil matinal

ton regard Martine

goûte aux couleurs mandarines!img_8838_v1

léger comme un papillon

de ci de là un soupçon

de citron!

.

Rebecca Bourgeois

Partition du chant du soir
Zèbre le ciel fauve
Avant la nuit silencieuse

.

Yves ( sans blog)img_3877_v1

Dès les premiers beaux jours, chaque battement d’aile,
Peut-être en remontant d’Ariane le fil,
Ramène enfin chez nous, l’héroïque Hirondelle,
Dans un azur repeint aux couleurs de l’avril.

.

Rose 63

Les mots rebondissent sur chacune de tes photos
Tes photos pour nous le dire
Que c’est bon et beau
De flâner le nez au vent
Humant l’air ambiant
Et pour finir
@ moi de te dire
Merci pour ce p’tit moment douceur de vivre au fil de l’eau …

.img_3924_v1

JC Huyghe

Du grand canal
Au bleu des cieux
Garni de fleurs blanches
Plus bas, au cœur d’une fleur
Le coléoptère déguste
Pollen et sucre de la terre.

.

Josette

En rouge et noir
des gendarmes bien alignésIMG_2428_v1
sur le sentier

.

Claudie ( sans blog)

demoiselle fluette
cherche puceron
pour « déjeuner sur l’herbe »

en tutu rouge et noir
elle en pince pour une puce
– oh! la coccinelle!IMG_2404_v1

.

ABC

Fenouil à volonté
pour ailées gourmandes
self-service jaune

.

Claudie ( sans blog)

Pas folles les guêpes

le vert anis les subjugue

– parfum de fenouil

.

Claudie ( sans blog)imag0184 creat _v1

Saveur de l’aube-
une orange sanguine
me donne la pêche

.

ABC

Rouge-sang
pour ciel nocturne
orange pressée

.

AlcinaIMG_8209_v1

Échappée de ses voiles transparents
la nuit s’évade et se délite
en mousseline délicate
peut-être en gardant les secrets…étoilés

.

M’mamzelle Jeanne

Légère comme..

l’écume des jours –

sautant sur un pied

de vague en vagues..!

.

Yves ( sans blog)img_7926_v1

Comme un vieux loup de mer à la vague se livre,
De mes ‘blues’ passagers l’océan me délivre
Et mon âme s’enfuit par-delà l’horizon,
Dans l’écume brisant les murs de ma prison…

.

Marine D

Je n’oublie pas ton océan turquoise
Que tous les matins tu vois danser
Je l’admire de tout mon être
Il écrit ses vagues, ses remous, ses humeurs
Sur le sable qui l’accueille
Il y brode ses aventures, ses errances
Nous donnant envie d’en savoir davantage
Nous laissant rêver face à l’horizon
Proposant seulement son murmureimg_8223_v1
Dans la syncope de la vague

.

Alcina

Fugitivement , presque craintivement
dans le petit matin , elle s’est aventurée
sur la grève , les sandales à la main
elle s’enlise dans le sable , se laissant
vaguement engloutir dans les algues et
le friselis dévorant des rouleaux incessants .
Elle marque l’estran !

.

ABC

Priorité au pinceau, inspirant la plumeIMG_0531_v1
l’été sonne coloré au vent de l’occitan
regardant s’épanouir les beautés de l’été
l’artiste au chevalet tisse sa toile

.

Rose 63

Tout le monde en rêve
Toute l’année
Enfin il est arrivé
L’été
Ses doux messages fleuris
Ornent nos jardins
La douce fraîcheurIMG_6939_v1
Le matin
Caresse nos joues
Enfin l’été
Les petits mots s’envolent
Hélas, nombreux
Sont à sens unique
Mais l’été
c’est la frivolité
le papillon frétille

.

Claudie ( sans blog)IMG_7004_v2

Lavandin courtisan
le flambé enflammé
– l’été est roi

Les pinceaux s’échauffent
dans la torpeur de l’été-
Martine s’embrase

.

Alcina

Ciel bleu , les rideaux s’envolent dans les courants d’airIMG_9339_v1
comme les papillons tu as déployé tes ailes
et riche de couleurs , de nectar à butiner çà& là
tu vas engranger des trésors pour ta palette
des lignes,des courbes dans les petits riens de la vie
qui vont rejaillir sous ton pinceau , sous tes doigts experts !
Rêve , sieste avec les cigales sous le ☼ .

.

Ulysse

Oh ! cigale
Va donc chanter à coté
Chez la fourmi par exemple
Peut être te donnera-t-elle un souIMG_9354_v1
Pour te faire décamper !

.

Alcina

Si j’étais un bijou volant
j’irai me poser sur ton coeur

.

Rose 63

Doré le sable-là
Le chant de la mer
Mer mi sol ré
La sur le dos
Les yeux rivés
sur le toit du monde
Je médite sur
TA PHOTO MAGNIFIQUEIMG_7754_v1
La magie de la nature

.

ABC

Tapis de tendresse
lit de paresse
une tendre caresse
un rien de douceur
sans langueur

sable et eau
soleil chaud
sieste océane

.

JosetteIMG_4559_v1

là là dorer…

adorer l’ado,

l’ami Rémi,

Sido facile…

à chanter

.

Jeanne fadosiIMG_0677_v1

fa si la la
fa do la la
c’est le temps d’été
voir la mer danser

.

Claudie (sans blog)

« Do rée, là là et là »
Petite musique saline
Aux rimes si câlines
« En », « ule », « à »,  » i » , qui clapotent
Sont notes fa si la chanter
Sur le sable où l’on s’abandonne
Aux caresses de l’océanIMG_0460_v1
Tapis ou lavis des amants

.

Ulysse

Chez toi je suis venu
Et reparti
pensées noires évanouies !

.

Josette

lentement l’été se réveille

et le jardin se languit des abeilles… IMG_3851_v1

Debout les filles !

.

Azalaïs

Cœur des fleurs,

Sang doré de l’été,

Breuvage toujours renouvelé

Pour le chant des abeilles

.

Marine D

Le langage des fées est un bonheur chez toiIMG_3765_v1
On peut ainsi imaginer tant de mots
Susurrés au couvert des ombelles
Que le syrphe et l’abeille reprennent en choeur
Et jusqu’au coeur des fleurs
La chorale des cigales a enfin compris
Qu’il est temps de mettre dehors
Le bout de leurs antennes
Et de se joindre au chant
Que l’été réserve aux amoureux de la nature !!!

.

FlorenceIMG_0639_v1

Tes souvenirs sont aussi doux que les miens et m’enchantent autant !

Calme, paix et sérénité …

Le clapotis de l’onde, qui caresse la barque où je m’étais blottie,

Me berce ainsi que ta voix qui chante à mon oreille.

Mais je ne veux pas fermer les yeux,

Ton texte et ta photo sont bien trop agréables pour s’endormir !

.

Marine D

Au vent du soir
Le souvenir est comme la plume
Il flotte entre deux rayons
Entre deux eaux
Que le couchant doreIMG_1429_v1
Pour un regard caramel…

.

ABC

Juste une brise
un clin de soleil
une lueur de nuit
demain déjà
m’attend

.

 

16 octobre 2016

Mandarine et citron

Filed under: mini poèmes, Haïkus, tanka, haïbuns... — Étiquettes : , , , , , , , , , — Martine @ 2 h 50 min

Soleil automnal-img_4151_v1

Ballet des avions de ligne

Ballet des voitures

Si doux le parfum du thé

sur ma grasse matinée

.

Mandarine et citron

ce matin

le regard du chat

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci! merci  pour toutes vos visites et commentaires que je découvre et savoure comme une douce friandise

😉

 

img_4145_v1

13 décembre 2015

Evanescence

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon,Poèmes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 6 h 40 min

IMG_7637_v2Orange amère

Amer iodé

Ambigu flottant oublié de la nuit

Chuchotis séraphique ondulant son éveil.

Aurore enjôleuse

Mollesse incarnat où se blottit mon âmeIMG_0639_v1

J’abdique

Me livre

A ton halo mandarine.

Entre deux balancés

Taffetas et brocart

Dissolution

Évanescence

De mon esprit enchanté…

.

MMR ( tous droits réservés)

 

Merci! Merci pour vos réactions, vos sourires.  Des échanges qui réchauffent . Je répondrai dès que possible

😉

28 septembre 2012

Aurore mandarine

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 6 h 40 min

On dit que les maisons ont une âme. Mais qu’en est-il d’un bateau?

En admirant le lever du soleil sur ces silhouettes amarrées, je me posais la question. Quelque chose d’indéfinissable semblait se dégager des ombres veloutées. Légers clapots de l’eau mandarine, caresses, murmures sur ces coques regardant vers la passe du Cap Ferret. Le vent lui-même semblait respecter cette communion. Une plate* se balançait à peine  à deux brasses de mes pensées. Phébus animait sa cabine, s’emparait des commandes pour tanguer sur les bulles de silence. Un long vol d’aigrettes s’étirait vers Arès. Une mouette me tenait compagnie, pas farouche. La beauté du moment, elle n’en avait que faire. « Ventre affamé n’a pas d’oreille », ni ressenti pour l’art. 🙂

.

Miroir sirupeux-

Aurore carte postale

Mouette claque- faim*

.

* claque-faim: affamé

*plate: bateau dont se servent les ostréiculteurs

MMR ( tous droits réservés)

.

Je vous remercie toutes et tous pour vos commentaires et vos passages répétés pour certains. Cela fait très plaisir de voir que l’on ne m’oublie pas. Mais après quelques jours de congés,  je suis de nouveau dans les expositions, ainsi que prise par des travaux à la maison. Je répondrai à tout le monde la semaine prochaine.

Encore merci pour vos pensées amicales, cet intérêt pour mes mots.

Bonne fin de semaine à toutes et tous

😉

Powered by WordPress