Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

11 août 2019

Secret

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , , , — Martine @ 3 h 33 min

Sur la plage du Cap-Ferret… entre deux marées…  deux jouvencelles sur le sable doré semblent très affairées

Secret salé

Secret rêvé

     Le vent, cet indiscret, a bien essayé de se glisser entre les deux amies. Mais il en a été pour ses frais.  Les murmures sont trop bas. Et le peu qu’il arrive à saisir est décidément trop énigmatique.

– Coque entre deux coquilles?

-Oui… non.. quoique…

-Patelle ou pas tellement?

-Mouette alors!

– …

–  D’accord pour patelle.

Le vent, cet indiscret, traîne et enlace; caresse les fronts humides. C’est qu’il veut savoir. Perplexe,  il se fait soie de Chine, coton neigeux. Il tourne imperceptible  autour des deux têtes brunes. Oui, mais voilà

Secret iodé

Secret gardé

    Les deux adolescentes, inconscientes de cet espionnage, poursuivent leur dialogue hermétique.

– Moule une peu ici

-Bernique! Suis pas d’accord!

– Crépidule! T’es trop têtue!

– Peigne blanc.

-Quoi peigne blanc? Pourquoi pas peigne gris?

– Parce que palourde

Zéphyr riant? Typhon grondant? Le vent, cet indiscret,  calcule, soupèse, se creuse les alizés. Comment s’immiscer dans ces cachoteries ? Quel est ce code qu’il brûle de décrypter?

Secret ancré

Secret parfait

 

Et vous? Avez-vous deviné?

MMR (tous droits réservés)

19 mai 2019

Une parenthèse printanière

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 1 h 37 min

Une fois mes tableaux accrochés chez l’ostréiculteur C. Lapègue,  ICI, ma tête est libre et peut rêvasser, se laisser envahir par la beauté printanière du Bassin d’Arcachon.

L’air est riche de senteurs intimement mêlées. L’âcreté iodée entame un bras de fer musclé avec la chaleur miellée des genêts. D’égale force, leur jeu me monte un peu à la tête et je me surprends  à sourire comme ça, à l’abeille, au bourdon, à la mouche et au lézard se dorant sur le sable.

Autour de moi la vie suit son rythme de courses, de disputes, de parades amoureuses. Ça bourdonne, zonzonne sur la douceur rosée des tamaris, sur des tapis de fleurs jaunes à la simplicité enfantine.

.

Effet mode-

L’or du soleil

sur ailes et pétales

.

Je me laisse porter par le léger vent fleuri , les trilles de plumes inconnues, les roucoulades des tourterelles, le gazouillis des hirondelles. Un papillon belle dame me fait la grâce de m’accompagner sur quelques pas… Au loin une mouette rit de plaisir à la vue d’un petit banc de poissons.

Un drôle de bateau  a jeté son ancre pour passer la nuit dans le petit port du Four.

Image insolite entre plates et pinasses. Cela ne trouble nullement un magnifique couple Tadorne de belon, les plus grands canards d’Europe je crois. Ni un courlis fouillant la vase à la recherche de petits vers, crustacés ou mollusques. Délicate surprise posée comme sur un plateau: un très joli petit nid  soudé à une pigne, elle -même blottie entre les branches d’un arbousier. A hauteur d’homme, le choix est risqué .

Sereine, l’aigrette garzette avance à pas comptés le long de la berge de l’ancien vivier. Elle agite l’eau d’une patte élégante;  puis allonge le cou prête à saisir la proie affolée par ce remue-ménage.

.

MMR ( tous droits réservés)

2 décembre 2018

Un lever sur le Bassin d’Arcachon

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , — Martine @ 8 h 04 min

La nuit se retire

Comme à regret

Agitant son velours sombre

Entre étoiles

Et rêves épars

 

Mouettes et goélands

S’emparent de la grandeur du ciel

Leurs cris et leurs rires

Ricochant, chahuteurs, au miroir du Bassin

 

Au rythme lent du jusant

Les bateaux ressuscités

Secouent leur somnolence

Tirent sur cette chaîne

Entravant leur fuite

 

Au loin une pinasse chanceuse

Hoquette

S’étouffe

Reprend son souffle

Se décide enfin à prendre la route

Caressée par l’or

D’un soleil conquérant.

 

 

MMR (tous droits réservés)

Merci pour vos commentaires et passages silencieux toujours très appréciés.

4 mars 2018

L’oiseau de mer

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , — Martine @ 1 h 06 min

Une seconde d’éternité

Juste une seule

A l’entre-deux du Temps

Celui de son errance

Piquant ici et là

La mémoire du sable.

.

Une seconde d’éternité

Juste un signe

Au reflux de la vague

Celle de son empreinte

Éphémère brodé

A petits points filés…

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci pour vos réactions, vos jolis mots en ricochets. Que ça fait plaisir!

31 juillet 2016

Un pas…

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 4 h 31 min

Un pas…

Vers….

Une rencontre entre soi et soi

Auprès de

La vague étale

Exposant en mille bulles

Ses secrets  iodés.

Un pas

Puis un autre

Doucement chatouillé par le sable humide

Se promener

Nez au vent

Yeux mi-clos

Lâcher la bride aux pensées

Les laisser folâtrer

Libres

Légères

Émeraudes liquides

Saphirs ondoyants

Virevoltant au gré capricieux

De l’onde séraphique…

.

MMR ( tous droits réservés)

Blog en roue libre. Merci pour vos visites et vos commentaires que je lis avec grand plaisir. 😉

IMG_8209_v1

3 juillet 2016

do rée là là et là

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon,Poèmes — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 6 h 27 min

Émail éblouissant

Où la mouette rit au vent

Éther aux bleus changeants

Vide de moutons blancs

Ton azur canicule

S’unit à la virgule

Vague aux mille bulles

Sous ma tête qui fabule.

 

Do rée là là et là

Vanille et chocolat

Nue de tout falbalas

Je t’ouvre grand les bras.

Pensées noires bannies

A ton tendre roulis

Le Temps indéfini

Se lapis-lazuli…

.

miroir et dune

.

MMR ( tous droits réservés)

 

23 août 2015

Fantaisies fluides

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 4 h 16 min

La moire des nuages IMG_2340_v1sous mes pieds bohémiens

Se brise aux cris moqueurs  des mouettes virevoltant.

Amusé

Mon regard accompagne

Pirouettes

Esquives

Fuite en rires majeursIMG_1043_v1

De leur jeu intrépide aux crêtes des vagues.

Foulée contemplative

Sur les glyphes mouvants

Des fantaisies fluides

Que dessine Océan.

InlassableIMG_9301_v1

L’eau roule

Encore et encore

Galets et coquillages

Parmi mes rêves bleus…

.

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

 

5 avril 2015

Sur la plage aux souvenirs…

Filed under: Les Passeurs de mots — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 4 h 56 min

Pour les Passeurs de mots  d‘Evajoe, le thème proposé est IMG_0868_v1d’écrire sur ma photo.

Cliquez sur celle-ci pour grandir svp, merci.

.

Sur la nappe d’or pâle ondule une broderie saphir.

Entre coquillages et poissons

Passé plat et point de tige

Deux assiettes bleu nuit supportent la blancheur laiteuse de leur bol à potage

Couverts argent vieilli

Cristal des verres océan où s’épanouissent l’éventail des serviettes.

Ce soir

A la chaleur romantique des chandelles

Nos yeux se cherchent

Se sourient

Se souviennent  à demi clos , en dégustant une bisque de langoustines…

Aurore rose parme parfumée au varech

Pétarade d’une pinasse asthmatique louvoyant entre les bouées

Douce chanson des vaguelettes brisée par le ressac soudain

Envol  élégant et gracieux de quelques aigrettes garzettes

Rire moqueur de trois mouettes restées maîtresses  du terrain

Ce pêcheur d’esques* courbé sur  son butin gigotant

Nos pas griffant le sable humide  de signes cabalistiques.

Sur nos lèvres cette saveur marine trouble nos sens

Nous ravit au présent

Nous emporte

Là-bas

Sur la plage aux souvenirs…

.

MMR ( tous droits réservés)

* esques: vers de sable servant d’appât.

 

 

 

.

30 novembre 2014

Horizon

Filed under: Les Passeurs de mots — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 5 h 34 min

Thème de novembre  pour « Les Passeurs de Mots » , communauté d‘Evajoe, sur sa belle photo:

ZOtkoShZG_q-9HmnKIa8cstHU80.

L’heure frisonne son envie de dormir.

Quelques nuées virent au lilas

S’identifient au parme

Baillent un bleu somnolent.

Phébus

Drapé dans ses voiles

Clignote des paupières.

Au ras des flots

Trois mouettes  s’esclaffent

Ultime rigolade s’alliant au ressac.

Énigme bleu-nuit

Vaporeuse

La Sorgue s’avance

Étire , étale, ses mots incertains.

Bulles opalescentes

Quelques uns flottent

A l’affleure des vagues

Ondulant leur platine.

Entrouvrant le rideau  des roseaux alanguis

Maître Rat remue moustache

Renifle son butin.

Au transparent du temps

Impalpable, furtive

Une chimère bat lentement des ailes…

.

MMR ( tous droits réservés)

7 avril 2013

Quelques traces…

Mardi, pour la centième de son magazine, le thème de la communauté de Hauteclaire était « traces de vie » sur une proposition de Christiane. Voici ma tardive participation: svp, cliquez sur les photos pour agrandir, merci

Quelles traces chercher? Avec toute cette pluie, cette grisaille  qui s’éternise, je n’ai qu’une envie, celle de la chaleur de l’été, des pieds s’enfouissant dans le sable brûlant,  des rêveries le nez tourné vers un azur démesuré…

Ah! le doux temps des vacances…

IMG_8520_v1Comme à mon habitude, première levée, fermant doucement la porte, je file sur la pointe des pieds humant les parfums du petit matin.

La première debout? Pas vraiment si j’en juge par ces traînées de vapeur dans le ciel. Dès 7heures, le ballet aérien commence. Les avions emportent les désirs, les envies, les besoins des autres vers l’inconnu auréolé d’aurore…

Les premiers rayons caressent la soie émouvante IMG_2626_v1 du Bassin et… deux séries d’empreintes.

  Pêcheurs?

Sportifs?

Simples contemplatifs avides d’un brin de solitude? IMG_1208_v1

Dame mouette  reste sereine.  Elle promène un regard acéré sur des vestiges de vie, ces tortillons que forment les vers de sable. La marée descendante les  voit pousser par millions.

Ses copines, un peu plus loin, se disputent, poinçonnent cette paix marine de leurs rires excités. Empreintes invisibles mais si présentes.

Flânerie IMG_7902_v1lénifiante où l’esprit lâche prise. Un rien nourrit l’imaginaire. Mon cheminement signe lui aussi la plage, contourne celui d’un oiseau. Devinette à laquelle je ne me suis pas répondu. A qui appartient cette empreinte? Elle ne me semble pas palmée comme celle des mouettes et goélands. Peut-être celle d’une aigrette garzette? Elles aiment cette heure vide de l’humain trouble-fête.

Retour tranquille vers la pinède, vers un petit déjeuner que mon estomac, indifférent à cette belle poésie iodée, appelle à grands renforts d’indignation IMG_1247_v1.

Un dernier signe de vie en travers de mon chemin: cette pigne rongée par mon copain l’écureuil. Je vais de ce pas, à son exemple, déguster quelques douceurs. 🙂

.

MMR ( tous droits réservés)

 

 

Older Posts »

Powered by WordPress