Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

26 février 2017

Nuit bleu Caraïbe

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon,Poèmes — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 6 h 17 min

A l’heure effritée

Du soleil endormi

La lune diffuse

Glisse en catimini

Ses doigts argent vieilli

Entre les bois iodés.

.

.

Nuit bleu Caraïbes

Mélodie sélénienne

Douceur intemporelle

S’accorde, irréelle

Au flûteau de l’oiselle

Jouant sa cantilène.

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci beaucoup pour vos visites et commentaires sur et hors blog.  Quelle richesse! 🙂

29 mars 2016

La nuit

Filed under: l'herbier de poésie — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 3 h 27 min

Pour l’Herbier de poésie n°39 d’Adamante, ICI,  sur sa récréanote, voici ma participation:

Nuit meurtrie
Nuit fracassée
Nuit du fantôme ténébreux
Gobant la lune rousse.

Esprit sélénite
Vapeur irréelle
Tu flottes
Impavide
Sur le hors Temps froissé
Le rêve outremer
De mon insomnie…

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci! Merci  pour tous vos commentaires auxquels je répondrai dès que possible.

😉

10 novembre 2015

Extravagances

Filed under: l'herbier de poésie — Étiquettes : , , , — Martine @ 6 h 08 min

L’herbier de poésie, ICI

Adamante nous propose d’écrire sur l’image d’un mes pastels secs:

Cliquez sur l’image pour agrandir svp, merci.

. IMG_8169_v1

La nuit, tous les chats sont gris!

– Ah bon? Et les oiseaux?

– De même.

– Le loriot également?

– Oui! Ainsi que le corbeau, le manchot, l’étourneau…

…. Intense réflexion…

Mais alors, comment différencier un chat d’un oiseau?

– Facile. Tu lui mords la queue. Si ça fait MIAOU!  c’est un chat.

…. Réflexion d’une profondeur abyssale

Et les nuits de pleine lune?

-Seuls volent les chats-huants!

Houuuu! Houuuu! Houuuu

.

MMR ( tous droits réservés)

En écho au poème d’ABC,   en voici un autre :

.

Aux frissons de la lune

 Répond

 Un chant mystérieux

 Celui du poisson-lune

 De l’oiseau fossoyeur

 Des songes  safranés

.

27 octobre 2015

Hantise

Filed under: l'herbier de poésie — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 5 h 03 min

D’après  une récréanote de l’Herbier de poésie d’Adamante  ICI

.ob_f7aeed_2015-10-23-12-05-46.png

A la nuit, à la nuit
Lorsque tout dort dans les chaumières
Que les chats grimpent aux gouttières
Poil hirsute, œil de chasseur.

A la nuit, à la nuit
Lorsque nos rêves se déguisent
Que les heures coulent sans courage
Masques blafards, hantises amères.

A la nuit, à la nuit
Spectre éploré cherche Dame Blanche
Lumière confuse à sa lanterne
Phantasme bleu, sourire granit.

A la nuit, à la nuit
Les mots se désagrègent
Sur les chemins abandonnés
Confettis hâves, fumet terreux…

.

MMR ( tous droits réservés)

25 janvier 2015

mon jardin d’hiver

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , — Martine @ 5 h 47 min

IMG_0414_v1Certains matins

La nuit se cramponne à la Terre

Résiste des quatre fers.

Soleil

Parfois vaillant

A grands coups d’éperonsIMG_0404_v1

Déchire ses voiles

Dentelle de flammes

Ses ombres et ses regrets.

Tourterelle

Sur son arbre perché

Lance un coucou roucouIMG_2821_v1

Tremblotant et ténu.

Cristaux et diamants

Capturent la lumière

Parant de mille grâces IMG_2858_v1

Géranium rougissant.

Olivier, engourdi

Tend ses bras à Phébus

Mendiant un zeste d’or

Sur son argent transi.

Capricieux et fantasqueIMG_0064_v1

Là-haut, l’astre du jour

Un rien dur de la feuille

Inonde, chamarre

D’un monceau de jaunets

Petit jasmin, hilare

Qui rien ne demandait.

MMR ( tous droits réservés)

30 novembre 2014

Horizon

Filed under: Les Passeurs de mots — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 5 h 34 min

Thème de novembre  pour « Les Passeurs de Mots » , communauté d‘Evajoe, sur sa belle photo:

ZOtkoShZG_q-9HmnKIa8cstHU80.

L’heure frisonne son envie de dormir.

Quelques nuées virent au lilas

S’identifient au parme

Baillent un bleu somnolent.

Phébus

Drapé dans ses voiles

Clignote des paupières.

Au ras des flots

Trois mouettes  s’esclaffent

Ultime rigolade s’alliant au ressac.

Énigme bleu-nuit

Vaporeuse

La Sorgue s’avance

Étire , étale, ses mots incertains.

Bulles opalescentes

Quelques uns flottent

A l’affleure des vagues

Ondulant leur platine.

Entrouvrant le rideau  des roseaux alanguis

Maître Rat remue moustache

Renifle son butin.

Au transparent du temps

Impalpable, furtive

Une chimère bat lentement des ailes…

.

MMR ( tous droits réservés)

26 octobre 2012

Halloween

Nouveau rendez-vous avec le « coucou du haïku », ICI , d’Alice et Mamylilou sur un montage des photos d’Alice

.

 Tout le jour, valse hésitation entre soleil et pluie.Une petite bise , sournoise, picorait les jambes. Chacun, chacune n’avait qu’une hâte: retrouver la sécurité de son nid bien douillet.

.

Agonie du jour-

Au rond point des chrysanthèmes

Pas même un chat noir

.

Au halo chiche de sa lampe l’Émile à grand coup de « slurp » engloutissait  sa soupe. Un toc-toc , suivi d’un fou-rire, le dérangea. « Qui c’est? » aboya-t-il.

.

A l’ombre du porche-

Filles et garçons travestis

« Farce ou friandise? »

.

« Allez au diable sales morveux.  Vous n’avez pas honte de déranger les braves gens? ». Et l’Émile leur claqua la porte au nez. Vampirette, Fantomette et Jack-O’-lanterne, ricanèrent mais filèrent sans demander leur reste.

.

31 octobre-

Citrouilles et chauve-souris

Se gaussent des peurs

.

La citrouille , évidée, abritant la flamme d’une bougie est un code pour ceux qui jouent le jeu.

.

Soirée Halloween-

Entre ses voiles d’araignées

Sorcière accueillante

.

MMR ( tous droits réservés)

 

8 avril 2012

A Pâques

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , , , , , , — Martine @ 6 h 05 min

Nuit pisse-vinaigre,

Giboulées,

Tonnerre,

Nuit brûle paupières

Où les rêves se heurtent

Aux volet malmenés.

Nuit se désagrégeant

En milles diamants fumeux

Sous le souffle soleil .

Esquisse soie orientale,

Ombre aux mots ruisselants,

S’épanchant de vernis en velours,

Carillonnant ses gouttes

Au rythme écho joyeux

Des cloches en chocolat.

Poulette cacao

A oublié ses œufs

Sous dentelles jacinthes.

Renaissance pascale 

Que croquent allégrement

Par cents ou par milliers,

Les bouches gourmandes,

Les rires impatients

Pitchouns et enfançons…

.

MMR ( tous droits réservés)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Powered by WordPress