Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

15 novembre 2019

La fille du grand Butull

Filed under: l'herbier de poésie,Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 4 h 51 min

Pour l’Herbier de poésies d’ Adamante, ICI, Jeanne Fadosi,  ICI ,   a proposé d’écrire en nous inspirant d’une photo de Didier Larive,  ICI

 

Du fond des abysses, là où l’étrange est chose courante, est remontée la fille du grand Butull.  La fille de qui me direz-vous? Butull, le seigneur de l’obscur butyreux.  Celui épais, crémeux, où l’on s’enfonce jusqu’aux mollets. Enfin, mollets,  façon de parler. Là en bas, règnent plutôt les nageoires, épines et autres tentacules.

Nuit bitumée-

Quelques étoiles brillent

Aux crocs d’un prédateur

Univers mystérieux, glauque à souhait,  qui ignore le romantisme, les amourettes roses et les sérénades au clair de lune.  La fille du grand Butull,  prénommée tout simplement Butullette, a vaguement écouté le chant d’une sirène. Acte caractérisé de désobéissance. Car, c’est bien connu, ces êtres enjolivent et trahissent la réalité. D’où le danger à boire leurs paroles.

Ténèbres déchirées

Au bal des poissons ogres

Valse des écailles

La curiosité étant la plus forte, Butulette décide d’abandonner son corail favori et de se laisser flotter au gré des courants froids ou chauds. L’esprit d’aventure lui tient lieu de bouée et le rêve de gouvernail.

Petite fleur de l’abime

Vêtue d’algues et de sable

La princesse divague

Sur l’humeur océane

Peu à peu, au fil des heures ou des jours, Butulette s’approche de la lumière,  affleure à la surface de la mer, jouet involontaire du jeu des vagues.  C’est amusant et magnifique! Le soleil, les oiseaux, les petits poissons qui bécotent et chatouillent, que de découvertes enthousiasmantes! La fille du grand Butull , épuisée de bonheur, finit par s’échouer sur une plage inconnue.

Betty Boop marine

Sur la laisse de mer

S’abandonne, ravie

Aux caprices de l’eau

Sa beauté insolite est remarquée par un photographe de passage. Le temps d’un clic , et hop! Insaisissable, la voici repartie pour un nouveau voyage ….

********************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Butullette a laissé un souvenir sur cette plage:

 

Là où se meurt la vague

Entre galets et coquillages

Git un bijou abandonné

 

Là où Océan clapote

Ses mots salés d’argonaute

Gît un collier égaré

 

Là où mes pas méditent

Sur le zénith azurite

Gît un torque d’algue bronzée

 

MMR ( tous droits réservés)

13 octobre 2019

Paréidolie

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , — Martine @ 1 h 27 min

Paréidolie *

En lisant le billet d’ABC, ICI,  et ICI ,  ainsi que chez Ulysse , ICI ,  j’ai cherché dans mes photos. Il est vrai que j’ai tendance à en trouver partout de ces images extraordinaires: animaux, humains, monstres… C’est un jeu très rigolo dont j’use et abuse avec délectation. 🙂

 

Tout le monde la cherchait. Mais où était-elle?  Au fin fond d’une boutique pleine de grigris et de potions rebutantes? Dans un roman de gare? Sur l’écran d’un cinéma  à minuit? En pleine lumière du plus grand Musée du monde en train de se fendre la poire face aux touristes serrés comme des harengs devant son sarcophage ( hé!hé! vide bien sûr! )

Et bien, on avait tout faux. La momie de Ramsès II ** était en villégiature , incognito, sur la presqu’île du Cap-Ferret. Si! si! Je vous assure! Même que c’était sur la plage du Truc Vert! Oui! Oui!  Je l’ai vue de mes yeux vue! Comment se méprendre? Le profil d’aigle en cuir racorni, les orbites vides, le crane nu, les pommettes saillantes et le menton absent.

Elle avait pris un bain de mer. Remarquez, après tous ces siècles, comme je la comprends! Pauvre momie!

Le profil défraîchi

Par des siècles d’ennui

La momie

Sur le dos, alanguie,

Se livre au stimuli

De l’eau lapis-lazuli

.

MMR ( tous droits réservés)

*

Une paréidolie (du grec ancien para-, « à côté de », et eidôlon, diminutif d’eidos, « apparence, forme ») est un phénomène psychologique, impliquant un stimulus (visuel ou auditif) vague et indéterminé, plus ou moins perçu comme reconnaissable.

Ce phénomène consiste, par exemple, à identifier une forme familière dans un paysage, un nuage, de la fumée ou encore une tache d’encre, mais tout aussi bien une voix humaine dans un bruit, ou des paroles (généralement dans sa langue) dans une chanson dont on ne comprend pas les paroles.

Les paréidolies visuelles font partie des illusions d’optique.

Wikipédia

** Portrait de la momie, chez wikipédia   ICI

25 août 2019

Sur le sable de la plage…

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 2 h 35 min

Paroles saphir

Caresses salines

De l’éternité mouvante

Sur mes lèvres avides.

Les vagues divaguent

Et j’extravague

A cette écume que je hume.

 

Caresses salines

Paroles saphir

Faim de leurs contes

Algues et sirènes

Soif de leurs larmes

Foudre et typhons

Sur le sable de la plage…

.

 

 

MMR ( tous droits réservés)

13 janvier 2019

Au bout du chemin…

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 1 h 56 min

Au gré du chemin

Du chemin flottant

Flottant au bout de ses songes

Roule au loin….

L’océan

Éternité iodée

Berceuse aux mille bleus

Ensorcelant l’instant

 

Bulle suspendue

Harmonie séraphique

De son cœur amoureux

Sur la vague océane

Ivresse au goût soleil

Celle, merveilleuse

Des contes et châteaux

Où se brisent les dents du Temps…

.

.

MMR ( tous droits réservés)

Un grand merci pour tous  vos commentaires très très appréciés.

25 novembre 2018

La goutte d’eau

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres...,Poèmes — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 1 h 58 min

Trésor perdu d’un nuage rêveur

Imperceptible joyau

Une goutte

Glisse

Et se niche

Solitaire

Sur le cuir  velours

D’une porcelaine*

.

Globule déposé

Par le chant inconnu

Du peuple des nuées

La goutte

Cristal éphémère

Océan infime

Confine sous son derme

Un va et vient liquide

Celui

Microcosme hyalin

Nageant à contre-courant

De l’humain mystifié

.

Charade?

Devinette?

Conte aqueux?

Sur ses notes limpides

Flotte le rire céleste

Insaisissable et frais

Qu’abandonne , mutin

Un être translucide

.

Diamant tremblant

Accroché à l’instable

La goutte

Sphère étincelante

Roule sur elle-même

Impose sa chanson

Son rythme iridescent

Aux ondins et ondines

Invisible féérie

Virevoltant en son sein…

.

MMR ( tous droits réservés)

*Porcelaine: graptopetalum paraguayense . Plante dite succulente aux feuilles épaisses, aqueuses, se brisant d’un rien.

16 mars 2018

Le vent, l’océan et le peintre

Filed under: l'herbier de poésie — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 2 h 54 min

Pour l’Herbier de poésie, Adamante, ICI, nous propose d’écrire sur une toile de l’artiste britannique Paul Bennet : https://www.facebook.com/Paul.Bennett.Artist/

.

Le vent vocifère , glapit, invective la plage désertée.

.

Noroît insensible-

Sur la plage aux crustacés

Ni BB,* ni touristes

.

Il aime ce temps,  l’apprécie, le recherche.  Ciel colérique + océan bouillonnant= tableau fascinant. De quoi exalter sa créativité. L’artiste solitaire, poète à ses heures,  parle aux nuages, versifie  sur leur neige ourlée fumée de bois.

.

Au cœur du tumulte

Bousculé, tiraillé

Mais

Son cœur si serein

.

Sans pinceaux ni crayons, il peint avec ses yeux, son âme fervente. Cet amer émeraude! Et là!  là!  Ce vert sapin si profond, si hermétique qu’il se heurte à ceux, mouvants, de l’océan. L’eau répond à l’appel du vent. Vague après vague,  elle roule encore et encore ses mots abyssaux, ses verbes inconnus. Puis vient,  hargneuse,  baver son sel aux pieds du peintre indifférent.

.

Sur la grève

Éphémère

L’éloquence marine.

Page abstraite

Écho romantique

Celle de l’artiste

.

MMR ( tous droits réservés)

*référence à BB: Brigitte Bardot et sa chanson:  La Madrague

« Sur la plage abandonnée
Coquillage et crustacés
Qui l’eût cru déplorent la perte de l’été
Qui depuis s’en est allé »

Merci pour tous vos commentaires qui sont très appréciés.

4 mars 2018

L’oiseau de mer

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , — Martine @ 1 h 06 min

Une seconde d’éternité

Juste une seule

A l’entre-deux du Temps

Celui de son errance

Piquant ici et là

La mémoire du sable.

.

Une seconde d’éternité

Juste un signe

Au reflux de la vague

Celle de son empreinte

Éphémère brodé

A petits points filés…

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci pour vos réactions, vos jolis mots en ricochets. Que ça fait plaisir!

21 janvier 2018

Histoire de moineaux

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , — Martine @ 2 h 24 min

Bayonne

A l’automne.

Grondant son insatiable

Océan

Inlassable

Semble vouloir

Dévorer la plage.

.

Moineau

Contemple

Pantois

Cette véhémence des vagues

A rouler

Encore et encore

Leur boulimie sans limite.

.

Bassin d’Arcachon

Été de la St Martin.

Deux moineaux promènent

Leur disette quotidienne

Entre l’avancée chafouine

De l’ombre serpentine.

Madrés, futés

Sans cesse à l’affût

Complices

Deux sacs à malices

Quettent la bonne aubaine

Quelques miettes évadées

Du goûter de bébé.

 

.

 

MMR ( tous droits réservés)

Merci pour tous vos commentaires qui sont très appréciés. 

5 novembre 2017

A Bayonne

Bayonne, au bord de l’océan. Une des perles du Pays Basque.

Cette ville magnifique au  riche passé historique distille surprises et découvertes à chaque pas.

Entre la Nive et l’Adour,  promenons nous dans le quartier Saint André.  Visite guidée dans le petit Bayonne: ICI

Lieu foisonnant de vie, très coloré , aux vitrines séduisantes et tentatrices telles que celle ci-dessus  rappelant que Bayonne est la ville du chocolat.

Voir ICI

La Maison Moulis, classée Maison remarquable ,  présente un décor et des caractéristiques architecturales typiques de la renaissance. Elle allie une façade en pierres avec des fenêtres à croisées de la fin du 16ème et des pans de bois sculptés. Son aspect actuel résulte des profonds remaniements opérés à la fin du 19ème.

 

 

 

 

 

 

 

 

Au hasard de nos pérégrinations, un drôle de son frappe nos oreilles. Tapage, exclamations, applaudissements semblent s’échapper de ce grand bâtiment:

Nous sommes face au Trinquet Saint André où se pratique chaque jeudi à 16h00 une partie à mains nues. Un  sport issu du jeu de paume médiéval. Ce trinquet est le plus vieux de France. Espace couvert, rectangulaire. 1ère mention historique du trinquet au XVIème siècle sous la désignation du « Tripot de Mabec ». Henri IV et Louis XIV y disputèrent des parties de jeu de paume. Depuis un balcon, nous sommes très impressionnés par la vitesse imprimée à la balle,  l’exigence extrêmement physique que réclame ce sport ancêtre de tous les jeux de raquettes: tennis, tennis de table, badminton , jokari, chistera, cesta punta, grosse pala et pala larga…

Waltary, un joueur hors norme: ICI

La longue promenade, l’excitation  de suivre ces prodigieux sportifs, nous donnent soif. Petite pause  à l’une des nombreuses terrasses de café le long de la Nive.

MMR ( tous droits réservés)

Renseignements pris sur les plaques « Découverte du Patrimoine de Bayonne » et chez Wikipedia.

Merci pour toutes vos visites et charmants commentaires extrêmement appréciés.

2 juillet 2017

S’amuser

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , — Martine @ 4 h 08 min

Flip! Flap!

Barboter

Jeu aimable

Délectable

En famille

.

Splatch!

Patouiller

Dans le sable

Que la vague

Déshabille

.

Splaf!

S’amuser

Cul instable

Ineffable

Rire en vrilles.

.

MMR ( tous droits réservés)

Older Posts »

Powered by WordPress