Les voyages immobiles…

11 décembre 2013

Poissons

Filed under: entre ombre et lumière — Étiquettes : , , , , — Martine @ 8 h 10 min

Pour la communauté Entre Ombre et lumière de Hauteclaire, un thème aux couleurs frétillantes.

.IMG_3177_v1

La lumière chante

Bulles tropicales

Composées par Sirène

La lumière danse

Ballet ondes jaspées

Pastichant l’arc en cielIMG_2842_v1

Tandis que

En bas

Tout en bas

Poisson bouche cousue

Mime l’ombre bleu nuit

D’un rêve à inventer…

.

MMR ( tous droits réservés)

 

 

1 juillet 2013

Escaliers

Filed under: entre ombre et lumière — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 6 h 25 min

Pour la communauté de Hauteclaire, sur ma proposition de thème

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merciP1050135_v1

Les escaliers montent… descendent…. montent….

Mais pour aller où?  Sous le ciel de mon cher Cap Ferret, j’avais remarqué celui-ci, un peu caché, avec sa rampe souple couleur de beau temps.

Degrés en bois qu’épousaient les lichens P1050129_v1

Où allait-il?

Mes pas n’osaient l’emprunter.

Lâchant la bride à mon imagination celle-ci s’envola, avalant, intrépide, les marches patinées par les ans, la pluie, le vent iodé des tempêtes et des été brûlants…

Montée rude, abrupte, mais…

sans hâte, jouir des fragrances enivrantes des pins, surprendre le vol languissant de Vulcain*, assommé de chaleur P1050137_v1, se désaltérant indolent aux clochettes des arbousiers… Fouiller l’ombre du lierre  agitée par les infatigables fourmis, puis… décoller,  m’élancer vers les cimes frémissantes,  voltiger duvet fragile en compagnie des mouettes, me laisser dériver au pic de la dune scintillante et…pianissimo, me poser sur un autre pallier. Alors, laissant exploser ma joie, dévaler ces gradins ensablés et patauger, hilare, dans mon océan retrouvé.

.

MMR ( tous droits réservés)

* vulcain: papillon migrateur au nord de son aire mais qui peut survivre dans le sud lorsque l’hiver n’est pas trop méchant.

11 juin 2013

Diamants au soleil

Filed under: entre ombre et lumière — Étiquettes : , , , — Martine @ 4 h 28 min

Voici ma participation au thème entre ombre et lumière de Hauteclaire, ICI, sur une idée d’Anika

« Et ça continue, encore et encore », comme chante Francis Cabrel:IMG_6042_v1

La pluie tombe et tombe… sans se lasser…

Le seul à crier pouce

c’est le moral de tout un chacun.

Parfois, un sursaut du soleil  réveille quelques trésors du ciel.

Cadeaux volages suspendus  aux courbes d’une tulipe  frissonnante.

Les diamants paraissent éternels à l’orée d’avril … mai… juin….

Au retour d’un nuage alourdi de giboulées couleur de nuit,IMG_7666_v1 il est un petit lutin qui rit, rit, à gorge déployée

Ophrys apifera ( abeille) resplendit cette année. Le teint frais, l’œil pétillant, il nargue l’iris couché sous les averses…

Gemmes

Strass

Solitaires,

Brillants

Joyaux  liquides , larmes du temps IMG_7903_v1au velours des feuilles et des fleurs…

MMR ( tous droits réservés)

cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

21 avril 2013

Tchin pour ombre, tchin pour lumière

Pour la communauté  « Entre ombre et lumière » , ICI , de Hauteclaire, mardi, le thème de ce nouveau rendez-vous a été proposé par Patricia.

L’ombre de tous les mystères met en relief la belle lumière où la vie bruisse et sourit…

Tchin la lumièreIMG_5707_v1

Sous le souffle brûlant de Phébus,

Coquet et séducteur,

Le viburnum  entrebâille, timide, certains  cœurs rose thé.

Puis, rassuré par la constance solaire, libère ses fragrances capiteuses, ensorcelantes…

Tchin l’ombre IMG_6355_v1

Calendula méfiant, reste dubitatif face à cette débauche lumineuse

Précautionneux,

Il  avance un à peu-près satiné.

L’or caresse l’or,

Se reconnaît quelques parentèles,

Scintille entre chaque rayon quémandeur   de tendresse.

Tchin pour lumièreIMG_6286_v1

Portons un toast  au messager du printemps,

Délicat en ses atours citron,

Le papillon* sirote encore et encore le nectar azuré de mille étoiles diurnes

Il flotte sur le Temps une grâce satinée,

Un goût de « reviens-y »,

Le désir de gommer la hargne hivernale

Tchin pour l’ombre IMG_6322_v1

Jouant à colin-maillard  avec la lampe astrale,

Tulipe, mimant le lys,

Dévoile son ardeur,

Sa fringale amoureuse,

Affriolant cache-cache au secret du laurier.

Tchin  pour lumièreIMG_5621_v1

Muscari couche moelleuse,

Divan poétique au premier jour touffeur

Sur lequel bébé sauterelle palpe l’indescriptible,

Une trace puceron,

La soie d’une fleur,

Il trinque sans façon à la soif de l’été…

.

MMR ( tous droits réservés)

* Papillon citron de Provence: Gonepteryx  cleopatra. Famille des Pieridae, sous-famille des coliadinae.( ici, un mâle. La femelle est beaucoup plus pâle.)

 

7 avril 2013

Quelques traces…

Mardi, pour la centième de son magazine, le thème de la communauté de Hauteclaire était « traces de vie » sur une proposition de Christiane. Voici ma tardive participation: svp, cliquez sur les photos pour agrandir, merci

Quelles traces chercher? Avec toute cette pluie, cette grisaille  qui s’éternise, je n’ai qu’une envie, celle de la chaleur de l’été, des pieds s’enfouissant dans le sable brûlant,  des rêveries le nez tourné vers un azur démesuré…

Ah! le doux temps des vacances…

IMG_8520_v1Comme à mon habitude, première levée, fermant doucement la porte, je file sur la pointe des pieds humant les parfums du petit matin.

La première debout? Pas vraiment si j’en juge par ces traînées de vapeur dans le ciel. Dès 7heures, le ballet aérien commence. Les avions emportent les désirs, les envies, les besoins des autres vers l’inconnu auréolé d’aurore…

Les premiers rayons caressent la soie émouvante IMG_2626_v1 du Bassin et… deux séries d’empreintes.

  Pêcheurs?

Sportifs?

Simples contemplatifs avides d’un brin de solitude? IMG_1208_v1

Dame mouette  reste sereine.  Elle promène un regard acéré sur des vestiges de vie, ces tortillons que forment les vers de sable. La marée descendante les  voit pousser par millions.

Ses copines, un peu plus loin, se disputent, poinçonnent cette paix marine de leurs rires excités. Empreintes invisibles mais si présentes.

Flânerie IMG_7902_v1lénifiante où l’esprit lâche prise. Un rien nourrit l’imaginaire. Mon cheminement signe lui aussi la plage, contourne celui d’un oiseau. Devinette à laquelle je ne me suis pas répondu. A qui appartient cette empreinte? Elle ne me semble pas palmée comme celle des mouettes et goélands. Peut-être celle d’une aigrette garzette? Elles aiment cette heure vide de l’humain trouble-fête.

Retour tranquille vers la pinède, vers un petit déjeuner que mon estomac, indifférent à cette belle poésie iodée, appelle à grands renforts d’indignation IMG_1247_v1.

Un dernier signe de vie en travers de mon chemin: cette pigne rongée par mon copain l’écureuil. Je vais de ce pas, à son exemple, déguster quelques douceurs. 🙂

.

MMR ( tous droits réservés)

 

 

19 février 2013

Ruines et maisons décrépies

Filed under: entre ombre et lumière — Étiquettes : , , , , , , , , , — Martine @ 6 h 51 min

Pour la communauté  « entre ombre et lumière  » , ICI , de Hauteclaire

Sur une idée de Anika :  » Ruines et maisons décrépies ». Un thème presque absent de mes albums. Voici une vieille bâtisse photographiée au fin fond de montagnes ariégeoises.

Griffures du Temps… imag0145_v1

Mémoire flottante, elle chauffait ses vieux os au soleil.  Emérantienne , bouche grande ouverte, laissait parfois échapper de petits bruits. De ceux qui ne font pas peur. Ou juste un peu les soirs de pleine lune. Mais au mitan du jour, détendue, alanguie, l’ancêtre poursuivait un rêve de jouvence. Celui où sa peau brillait , satin albâtre, indifférente aux morsures du vent; où ses paupières bistres dissimulaient un cœur grand comme le monde. Coiffée d’un reste rose thé, le cap branlant, la douairière restait accueillante, souriant aux oiseaux, grillons et sauterelles. Oubliée de tous, à l’instar de son prénom, la vieille dame s’enivrait d’héliotrope , jasmin et réséda. Lavandes et fenouils roulaient leurs fragrances en hommage à ses pieds.  Abeilles et papillons  dansaient leur chorégraphie bruissante  et chatoyante. Nichée, blottie, parmi églantiers et tilleuls, une aura de vieux contes l’enveloppait de douceur…

La vie avait encore du bon… pour… la maison au bout du chemin.

MMR ( tous droits réservés)

cliquez pour agrandir la photo svp, merci

29 janvier 2013

Histoire sans parole

Filed under: entre ombre et lumière — Étiquettes : , , — Martine @ 9 h 13 min

Sur une idée de Joëlle, pour la communauté  « Entre ombre et lumière » , ICI , de Hauteclaire: histoire sans parole. Parfois, pas besoin d’une allocution  pour comprendre. Une interjection, un mot suffisent.

.

Comme Mr RouxP1040188_v2 , écureuil vivant dans une pinède près de l’océan. Il n’a pas apprécié du tout être  dérangé pendant son repas.

Son message est très clair

 » On peut manger en paix oui? »

.

 

ou encore

Inutile de palabrer dans certaines circonstances, Un mot, juste un seul et le message est clair!

MMR ( tous droits réservés)

IMG_5386_v1

 

 

 

 

 

 

22 janvier 2013

De profil

Filed under: entre ombre et lumière — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 7 h 37 min

Nouveau thème ce mardi pour « Entre ombre et lumière », ICI , communauté de Hauteclaire:  de profil  IMG_2952_v1

 Un coq,

Pestait contre l’hiver , qui, sans manière, lui gelait les ergots.

« Ce soleil est trop terne!

Il délave ma crête,

Affadit mon costume,

Flétrit ma férule! »

Chanteclair râlait, présentant, dérisoire, ce profil de médaille à nul autre pareil…

« Chante beau merle! Fais ton dindon! Roule des mécaniques! C’est celui qui parle le moins qui prend la meilleure part! »

Le laissant pérorer, prendre à témoin tout ce qui vole ou court du sort indigne fait à sa majesté… la Noiraude s’empiffrait, se goinfrait, de mille délices…

IMG_3224_v1

MMR ( tous droits réservés)

8 janvier 2013

Lumière hivernale

Filed under: entre ombre et lumière — Martine @ 7 h 26 min

Lumière d’hiver est le thème pour « Ombre et lumière, ICI , de Hauteclaire, sur une idée de Joëlle:

Tous ceux qui me suivent, qui ont aimé mon recueil , savent que j’adore le soleil, l’été, les douces rêveries à l’ombre d’une dune, les caresses de l’océan…

Mais l’hiver a , parfois, lui aussi  son charme.IMG_0102_v1

 

Le soleil s’est réfugié au cœur de certaines fleurs. Le jasmin d’hiver , éblouissant, dresse sa fragilité face à la Tramontane. Quel dommage qu’il n’ait aucun parfum. Heureusement que nous pouvons nous réjouir, nous enivrer  avec img_1663_v1

Le mimosa.

Ce cliché date de février 2008. Car hélas en 2012, le grand froid ne lui a pas réussi.  Courageux petit arbre. Il repart d’une racine, atteignant ces 80cm de haut. Combien de temps avant de retrouver cette somptueuse  masse dorée aux merveilleuses fragrances…

 Chaleur hivernale se moquant du froidimag0011_v1 avec ces baies non identifiées.

Bleu caeruleum ou bleu myosotis , le ciel étire sa soie, son satin glacé, son chaud velours à la mi-temps du jour. Écrin précieux où pour quelques heures la nature peut jouer les coquettes. S’imaginer le retour du printemps…

L’hiver joue à cache-cache avec mes envies estivales…

MMR ( tous droits réservés)

11 décembre 2012

A la manière de

Filed under: entre ombre et lumière — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 7 h 50 min

Nouveau rendez-vous « entre ombre et lumière » de Hauteclaire , ICI , sur le thème : à la manière de. J’ai cherché et trouvé ce lever de soleil sur le village. En contemplant ce ballon orange dans ses draps gris mauve, j’ai pensé à « Impression soleil levant » de Monet.

.

Au lever de Phébus,

La Sorgue* ,

Défaite,

Se retire,

Confuse,

Sous trilles et sifflets

Des plumes vivifiées…

.

MMR (tous droits réservés)

* la Sorgue: la nuit

 

Older Posts »

Powered by WordPress