Les voyages immobiles…

26 février 2017

Nuit bleu Caraïbe

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon,Poèmes — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 6 h 17 min

A l’heure effritée

Du soleil endormi

La lune diffuse

Glisse en catimini

Ses doigts argent vieilli

Entre les bois iodés.

.

.

Nuit bleu Caraïbes

Mélodie sélénienne

Douceur intemporelle

S’accorde, irréelle

Au flûteau de l’oiselle

Jouant sa cantilène.

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci beaucoup pour vos visites et commentaires sur et hors blog.  Quelle richesse! 🙂

12 avril 2015

SUR LA GRÈVE

Filed under: mes oeuvres — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 5 h 35 min

IMG_0573_v2Or, argent et diamant

Ondulent sous la houle

Je m’y perds

M’y complais

Oublie mon existence.

Cette marée de gemmes

Où se dissout mon âme

Frôle mon enveloppe

Parfum aigue-marine.

 

Monotones,

Lénifiantes

Paroles d’Océan

Bercent l’enfant en moi.

Sur le sable estival

Les yeux dans les vagues

Je vogue vers… ailleurs…

~

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur la photo pour agrandir svp, merci

Œuvre réalisée au pastel sec

 PS: Certains d’entre vous ne reçoivent plus ma newsletter, et peut-être même mes messages directs.   🙁 Si vous pouviez me le signaler svp, merci

***

Merci pour tous vos commentaires qui font un plaisir immense. Pas eu de temps pour bien vous répondre. Mais cela viendra. Merci pour votre patience

A bientôt

😉

***

 

 

6 octobre 2013

L’appel de l’océan

Filed under: Promenades ici et ailleurs... — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 3 h 14 min

Au bord de la petite baie de Bonne Anse, IMG_0848_v1 au sein de la forêt de La Coubre, j’entendais son appel. Allez, je ne pouvais pas résister plus longtemps.. C’était impérieux, nécessaire. « Me voici Océan! »

Un petit chemin, entre roseaux, tamaris, pins tourmentés, baccharis ( un arbrisseau envahisseur assez problématique), serpentait mollement  sous l’ardent soleil..

Le sable miroitait sa blancheur tranchée net par quelques ombres bienfaisantes…

IMG_0843_v1Très vite, j’ôtai mes espadrilles pour ressentir plus intimement cette ambiance sereine.  Mélange de la douceur veloutée du sable et brûlure des grains gorgés de chaleur lumineuse. J’avançai l’âme en fête; accompagnant du regard ,en l’enviant un peu, la danse légère d’un oiseau de mer. La voix d’Océan se faisait de plus en plus pressente. Pas de hâte…. Je goûtai avec gourmandise chaque seconde de cette balade… Pas après pas, la montée  vers le sommet de la dune commença à tirer sur mes jambes. Qu’importe. L’effort était lui aussi un délice me forçant à respirer plus profondément un air parfumé de mica, d’herbes, de bois desséché, de sel… Soudain, j’aperçus le chapeau rouge du phare de La Coubre

Encore quelques centaines mètres et…

Majestueux et éternel: OCÉANIMG_0857_v1!

Bleu! Si bleu !

Je restai immobile m’emplissant les yeux de son immensité. Mon bonheur était tel qu’il me serrait la gorge. Comment allonger le Temps, prolonger  cet instant pour le graver et ne rien oublier?

Brusquement, redevenant enfant, j’avalai les derniers mètres puis dévalai la pente commeIMG_0867_v1

si j’avais le diable aux trousses.

Un an d’attente. Une année de famine. Il déroulait ses vagues et les déposait à mes pieds.  Mes sentiments étaient indicibles. Ses jeux émeraude et argent résonnaient en moi, me chaviraient complètement. Nul besoin d’alcool ou autre, j’étais exaltée, grisée, brindezingue, paf, saoule, éméchée , pompette de lui.

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

16 novembre 2011

Au couchant

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon,Poèmes — Étiquettes : , , , , , , , , , , — Martine @ 10 h 25 min

Rose

Un couchant parmi d’autres. Un spectacle sans cesse renouvelé . Une petite brise, juste une idée fraîche, caressait mes joues, glissait sa curiosité  sous mon tee-shirt flottant… Frissons dorés d’après-midi inerte. Le sable faisait silence…

L’océan ronronnait

Une berceuse bleue,

Paroles argent vieilli

Ondulant leur magie…

.

L’ombre étendait ses voiles de sommeil à venir, jalonnait mes pas de parme et de violet…

.

Conquête doigts palmés,

Vagues d’huile rosée,

Sur l’abandon diurne

Esquissaient l’éphémère…

.

MMR ( tous droits réservés)


Powered by WordPress