Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

12 mai 2019

Une exposition iodée

Entre Noël 2018 et le 21 Mars 2019, j’ai peint quatre pastels sur le sujet « Le Bassin d’Arcachon. » Pourquoi , brusquement, sortir de mes sujets de jardins et de fleurs? Tout simplement  pour répondre à l’invitation d’exposer sur les murs d’un ostréiculteur, monsieur Christian Lapègue.

Depuis ma petite enfance, comme beaucoup de Girondins, ma famille et moi venions au bord du Bassin déguster les huîtres, patauger et nager dans le Bassin. Et chaque année, cela ne change pas. C’est avec bonheur que je retrouve ces paysages merveilleux. Lorsque au hasard de nos pérégrinations nous avons  découvert le Bistro à huîtres de Christian, je fus conquise par sa bonne humeur, son charisme et sa fougue si sympathique à parler de son métier et du Bassin.  Au détour de la conversation, apprenant que j’étais artiste peintre, Christian me proposa soudain d’accrocher chez lui quelques tableaux.  Ce fût aussi simple que cela.  Le cadre est celui d’un lieu de travail, un lieu vivant.

 

Gardant à l’esprit l’espace qui les accueillerait j’ai choisi de travailler sur  le format 30×30 pour ceux ci-dessus: Le surfeur; le Lever sur le Bassin; les pêcheurs de boudigues

.

Le quatrième pastel est légèrement plus petit que le format raisin ( 50×65).  Le Teich.  Il s’agit de la  réserve ornithologique du Teich, près d’Arcachon. Un endroit préservé où nous aimons particulièrement nous promener. Le calme, peu de monde. Juste le bruit de l’eau; celui du vent dans les roselières et puis les oiseaux. Une ambiance zen que j’ai essayé de reproduire dans cette œuvre ci-dessus.

Une balade avec Christian Lapègue : ICI

Adresse | Contacts utiles

Le Vivier de Jacquet – Christian Lapègue Impasse des réservoirs
33950 Lège-Cap-Ferret

Tél. : 06 14 42 19 65
Site Internet
www.huitres33.com

.

A L’APLOMB DE MIDI

Ombres de soupirs morts,

Mains salées océanes,

Vous mangez la lumière

De l’été hippocampe.

Amertume iodée

A l’aplomb de midi,

Chemin d’huîtres brisées

Les planches bitumées,

Muettes de torpeur,

Abritent l’entracte

Du laboureur marin.

Cent roses trémières

Ploient sous le joug du ciel,

Mariant leurs pétales

A l’âcreté varech.

Échouées, ventre à l’air,

Entre flux et reflux,

Pinasses et Plates

Somnolent au soleil.

Moqueries de mouettes,

Sur mes pas amollis,

Morcellent le lent refrain,

Ce bercement ressac…

.

MMR ( Ce poème figure dans mon recueil de poésies  » Tarentelle »)
.
Sur la lancée, cinq autres pastels sont nés . Mais je vous en reparlerai plus tard.
.
MMR ( tous droits réservés)

10 février 2019

La pergola

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , , , , , , , , , , , — Martine @ 1 h 08 min

Le sujet écrit vendredi pour l’Herbier  de poésie a fait remonter le souvenir  d’un instant très agréable:

Sous le rideau mouvant de la pergola, tête à l’ombre et jambes abandonnées au soleil, il fait bon se laisser aller…

L’émail du ciel

Gravé

Par le vol des hirondelles

L’instant se délite en minutes paresseuses et voluptueuses. Mon bâton de pastel glisse de mes doigts absents  sur ma feuille abandonnée.

Parenthèse blonde

Va et vient des abeilles

Refrain lénifiant

Le monde se concentre dans le rien magnifié.   Les secondes pailletées bleu et or deviennent éternelles.   Une mouche improvise un solo syncopé sur le bruissement amolli des feuilles.  Tout autour, le jardin regorge de parterres multicolores.  Fleurs parmi les fleurs, les papillons promènent de-ci de-là leur poésie aérienne. Soupir bienheureux.  Juste jouir jusqu’à plus soif de cette nature si sereine.

Chaud après-midi-

Le parfum des roses

Enlace ma flemme

Dans ma grotte végétale , bercée par le bourdonnement industrieux des insectes, la soie de ma rêverie s’effiloche. Ses brins lumineux se diffusent jusqu’à ma main et la réveille. Le pastel interrompu reprend en traits vifs et éclatants.  Le delphinium à la silhouette vaporeuse cristallise ce moment où mon Temps s’est vaporisé en volutes enchantées…

MMR( tous droits réservés)

Merci pour tous vos commentaires très très appréciées

6 janvier 2019

Blanc… blanc… blanc

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 1 h 43 min

Immaculé

L’intervalle limpide

Où les mots inutiles

Se fondent aux vagues

.

.

Virginale

Cette douceur candide

De la liane fleurie

Épousant l’été

.

.

Ivoire

Le baiser hivernal

Figeant en son givre

Le velours des prairies

.

.

 

.MMR ( tous droits réservés)

25 novembre 2018

La goutte d’eau

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres...,Poèmes — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 1 h 58 min

Trésor perdu d’un nuage rêveur

Imperceptible joyau

Une goutte

Glisse

Et se niche

Solitaire

Sur le cuir  velours

D’une porcelaine*

.

Globule déposé

Par le chant inconnu

Du peuple des nuées

La goutte

Cristal éphémère

Océan infime

Confine sous son derme

Un va et vient liquide

Celui

Microcosme hyalin

Nageant à contre-courant

De l’humain mystifié

.

Charade?

Devinette?

Conte aqueux?

Sur ses notes limpides

Flotte le rire céleste

Insaisissable et frais

Qu’abandonne , mutin

Un être translucide

.

Diamant tremblant

Accroché à l’instable

La goutte

Sphère étincelante

Roule sur elle-même

Impose sa chanson

Son rythme iridescent

Aux ondins et ondines

Invisible féérie

Virevoltant en son sein…

.

MMR ( tous droits réservés)

*Porcelaine: graptopetalum paraguayense . Plante dite succulente aux feuilles épaisses, aqueuses, se brisant d’un rien.

18 novembre 2018

L’écureuil!

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , , — Martine @ 2 h 35 min

Le temps de dire « Oh! »

Le temps d’un sourire

Il se fige

A l’écoute

 

 

« Ne serait-ce pas une pigne, là-bas, luisante et aguichante en ses atours écailles? Ne cacherait-elle pas quelques trésors dorés sous ses jupons rugueux? »

Le temps de dire « oh! »

Le temps d’un soupir

L’écureuil

S’est tendu

 

 

« Ne serait-ce pas ici bas, ce reflet miroitant, l’oasis liquide oubliée de la nuit? Cet élixir nuage tombé après minuit sous le pin de mes jeux? »

Le temps de dire « oh! »

Le temps de cligner

Le rongeur

A sauté

 

« D’une pensée à l’autre,  je file sur le fil de mes envies soudaines. Ronger la pomme de pin, croquer le gland volé au  chêne séculaire, courser ce grand Roux  râleur et chapardeur de mes convoitises »

Le temps de dire « Oh! »

Le temps de …

Rien

Pfftttt!

Fini!

Il est parti!

MMR ( tous droits réservés)

6 avril 2018

La Belle

Filed under: l'herbier de poésie — Étiquettes : , , , — Martine @ 2 h 12 min

Pour l’Herbier de poésie, Adamante, ICI, nous propose d’écrire sur cette toile de l’artiste hongrois M. Béla Kádár

.

Sous l’arche cathédrale des arbres millénaires

La Belle parle au vent, au soleil, aux oiseaux

Au petit renard bleu blotti en son giron

 

Le Temps s’évapore

En volutes nacrées

Les secondes se figent

Sur un rêve doré

 

La Belle murmure, tresse ses mots d’amour

Notes éclat rubis parfumées au mystère

Flottant, iridescentes, sur la neige de son teint

 

Le Temps se confond

A celui des nuages

Ses aiguilles perdues

Parmi celles des pins

 

La Belle sous sa mantille protège le cœur du monde

L’ ébène de son regard n’est que paix et absence

Tourné vers l’intime de communion secrète…

.

MMR ( tous droits réservés)

11 mars 2018

La poule

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , — Martine @ 2 h 39 min

Blanche Cocotte

Tête de linotte

Pique sa biscotte

A la Javotte

.

Cette replète

N’est pas muette

Ni une mauviette

Pan! File une manchette!

.

Pauvre Cocotte

Sous la calotte

Boule et cahote

Dans l’échalote

.

Joe la casquette

Râle et tempête

Sur la pauvrette

Courbant la tête

.

Non d’une carotte!

Clame la Margotte

Laisse cette pâlotte

Prends la boulotte!

.

Lors, sans la casse-crête

Blanche poulette

Pique les  miettes

Pour sa dînette

.

La poule de Jean Auguste Rameau  ICI

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci à toutes et à tous pour vos commentaires  que je découvre avec un plaisir sans cesse renouvelé.  Traces précieuses d’amitié.

4 mars 2018

L’oiseau de mer

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , — Martine @ 1 h 06 min

Une seconde d’éternité

Juste une seule

A l’entre-deux du Temps

Celui de son errance

Piquant ici et là

La mémoire du sable.

.

Une seconde d’éternité

Juste un signe

Au reflux de la vague

Celle de son empreinte

Éphémère brodé

A petits points filés…

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci pour vos réactions, vos jolis mots en ricochets. Que ça fait plaisir!

4 février 2018

La Cité au soleil hivernal

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , , , — Martine @ 4 h 01 min

Tramontane rugit

Tout au long des pavés

De la vieille Cité.

.

L’hiver sur les remparts

Cinglant et goguenard

Est un vrai père fouettard

.

A l’abri, assoupi *

Pigeon ailes gonflées

Rêve au feu de l’été.

.

.

* ce pigeon est malin, fort dégourdi et opportuniste. Il profite de la chaleur d’un de ces gros spots qui servent à mettre en valeur les remparts..

MMR ( tous droits réservés)

Merci beaucoup pour vos commentaires que je découvre avec délice semaine après semaine.

28 janvier 2018

Gruissan

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 2 h 16 min

Le soir

Déploie son étole

Tissée ouate pluvieuse

Sur Gruissan* engourdi.

.

A la tour Barberousse,

Vigie pierres ternies,

Trois mouettes se disputent

Un buffet dégarni.

.

Le soir

A grands coups d’encensoir

Badigeonne de brume

Le village endormi.

.

MMR (tous droits réservés)

* Gruissan: plus de renseignements  ICI

Merci beaucoup pour tous vos commentaires très appréciés. Ils sont très motivants. 🙂

Older Posts »

Powered by WordPress