Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

3 mars 2010

Bienvenue

Filed under: Actualités,Méli-Mélo — Martine @ 18 h 01 min

Bienvenue sur mon blog.

Un petit univers où vous découvrirez mes souvenirs, des expériences techniques, un événement marquant, des peintures, poèmes et autres photos… Vous pourrez suivre mon actualité picturale ou littéraire. Je vous souhaite une bonne visite.

Cordialement Martine MADELAINE-RICHARD

RECUEIL de POÉSIE n°1:  TARENTELLE: ICI

RECUEIL De POÉSIE n° 2: ESCAPADES BLEUES… OR  escapades bleues_v1pour tout renseignement:  voir ICI

Recueil n° 3 composé de nouvelles: PAROLES DE JARDIN

voir ICI

………………………………………………………..

* La communauté d’ABC: Le nid des mots: ICI

 

* La communauté d’Adamante : L’herbier de poésie:  ICI

………………………………………………………..

Les commentaires sont fermés seulement dans Bienvenue, suite à beaucoup d’erreurs de mes visiteurs.

Pour commenter mes pages, descendez au bas de chaque article et cliquez sur « commentaire » svp, merci

28 juin 2020

Le château d’Esplas

Filed under: Promenades ici et ailleurs... — Étiquettes : , , — Martine @ 1 h 31 min

L’ardeur du jour brûle la peau.  Aussi, nous recherchons l’ombre bienfaisante de grands arbres. Au dessus de nos têtes, les chants d’oiseaux invisibles se répondent joyeusement. L’entrelacs des branches laisse deviner la blondeur sobre et imposante d’un bâtiment.

Tout en nous extasiant nous longeons le mur de la propriété et arrivons face à l’entrée. Un panonceau indique: Château d’Esplas- XIII ème et XIV ème siècles.  Il s’agit d’une forteresse féodale  qui a résisté au siège des anglais lors de la guerre de cent ans.  Qui a su traverser  les turbulences des guerres de religion.

Le portail brise net la curiosité, l’envie d’en découvrir plus.

Pas un chat. Pas un éclat de voix.  L’espace  appartient à la gente ailée.  Je lâche la bride à mon imagination.  Que cachent ces murs?  Une belle au bois dormant?

Le chant strident des cigales accompagne nos pas flâneurs

Nous voici face à une tour carrée. Un donjon de plus de 20 mètres dominant un ensemble architectural formé de quatre corps de logis fermés par des tours à chaque angle ( renseignements pris sur internet)

Nous continuons en suivant ce mur de pierres patinées peuplées de mousses, de fougères et autres plantes succulentes. Il s’agit d’un grès rouge, typique de l’Aveyron.

Au détour du vieux mur,  nous débouchons sur un paysage  qui nous arrache un cri d’admiration. Des forêts d’un vert profond  alternent avec des pâturages, des champs fauchés de frais.  Au bord du chemin une énorme touffe de lavandes étanche la soif d’abeilles et de plusieurs papillons.  Ceux-ci d’ailleurs jaillissent de partout. La nature ici semble préservée.

Tournant le dos à ce panorama bucolique, nous découvrons une vaste partie de ce castel si bien restauré et entretenu.  Le château d’Esplas est le gardien silencieux d’un tout petit village perché au sommet d’une colline.

Pour en savoir plus  sur la seigneurie d’Esplas, sur l’histoire du château : clic  ICI

Il s’agit d’une demeure privée.  Pas de visite.

MMR ( tous droits réservés)

21 juin 2020

Coquelicot

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , — Martine @ 5 h 18 min

Chaleur coquelicot

A mon front, à mes joues,

Sous tes doigts murmurant

« Croque-moi… croque-moi…»

 

Velours coquelicot

De tes lèvres miel poivré

Dénichant ma faiblesse

Au secret de mon cou.

 

Fragile coquelicot,

Cascatelle pétales,

Trahit l’irraisonné,

Tourbillon fougue baisers.

 

Brûlure coquelicot,

Ombrelle ensoleillée,

L’été rouge passion

Embrasait notre amour.

 

MMR ( tous droits réservés) –  poème figurant dans mon recueil  Tarentelle

14 juin 2020

Une chimère

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , — Martine @ 1 h 27 min

Horizon perdu d’oubli
Ligne saphir troublante
Là-bas flotte l’esquif fragile
Vibrant son arc en ciel

Poisson mirage?
Oiseau lumière?
Jaillie de l’agate liquide
Une chimère s’irise au soleil

.

MMR ( tous droits réservés)

7 juin 2020

La famille mésange bleue

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , — Martine @ 4 h 27 min

Ce matin là, le ciel est d’un bel émail éclatant. Les trilles du merle s’envolent à la rencontre du nouveau jour. Abeilles et insectes divers s’activent aux quatre coins du jardin. Tout semble se passer comme à l’accoutumée. Et pourtant, mon intuition me dit que c’est le jour J. Les jeunes mésanges bleues sont sur le point de sortir du nichoir.  Mon mari est prévenu. Cette année, pas question que je rate cet évènement.  Postée  dans l’ombre de l’arbousier,  l’APN à la main, je suis le va et vient des parents nourrissant leurs petits.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les jeunes voix aigües sont fermes, excitées, exigeantes.  Papa et Maman, décidément très méritants,  font la navette entre les  arbustes des alentours et leur bruyante descendance.  Ils enlèvent également consciencieusement les « couches culottes ».

Puis, j’aperçois une tache claire à la porte du nichoir. Ce n’est qu’une silhouette timide et prudente  dans l’ombre.  Elle apparaît, disparaît. Est-ce toujours le même jeune? Ou bien  est-ce la loi du  « hôte-toi de là que je m’y mette! » Peu à peu,  le plus hardi passe la tête. De leur côté, il me semble que les parents espacent les nourrissages. Perchés dans l’olivier, face au nichoir, ils appellent les petits. Que d’atermoiements , d’hésitations jusqu’à l’instant tant attendu où le premier prend son envol.

Une seconde petite frimousse se présente aussitôt.  Timoré,  l’oiselet  prend son temps; finit par vaincre sa peur  et rejoint son ainé.  Quelques minutes s’écoulent lentement.  A l’extérieur  la famille appelle à grands cris les retardataires. Un des parents  finit par  retourner au nid pour accélérer le mouvement.

Un troisième jeune, bridant son appréhension, quitte l’abri sécurisé, se pose brièvement sur la pergola en poussant un cri vainqueur.

Fébrile, je mitraille, surveille la batterie qui semble donner des signes de fatigue. Et zut! Je cours chercher le vieil APN. Au retour, le concert d’appels continue. Ouf!  je n’ai pas manqué la fin de l’histoire.  Un des parents va chercher le cadet , décidément, très peureux. Les minutes s’étirent, interminables avant le grand saut.

Toute la famille  est éparpillée dans les branches au dessus de ma tête.  On fait toilette. On se remet de ses émotions. Papa et maman chassent et nourrissent. Cet instant mémorable aura duré presque deux heures.

Chaque jour je les écoute et les observe de temps en temps  dans l’olivier, les arbousiers, le cerisier de ma voisine ou le vieux cyprès de l’autre côté de la rue.

 

. Ce couple de mésanges bleues nous a tenu compagnie depuis novembre en venant se nourrir à la mangeoire avec les autres oiseaux. En février, première inspection au nichoir. Vidé, nettoyé, désinfecté, celui-ci était prêt à recevoir une nouvelle couvée. Et il fût adopté sans problème. Quel bonheur que d’observer ces beautés de la nature.

MMR ( tous droits réservés)

30 mai 2020

Pastels confinés- suite 2

Filed under: Expositions — Étiquettes : , , , — Martine @ 20 h 32 min

Dans un précédent billet je vous parlais de la proposition que j’avais faite à mes élèves ( voir ICI )

Voici le nouveau sujet proposé au choix:

1- Une grappe de tomates cerises blond beurre

Ou bien

2-  La coronille

Les deux sont de mon jardin

.

.

.

.

.

MMR ( tous droits réservés)

24 mai 2020

Les lavandes

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , — Martine @ 3 h 04 min

 

Regard perdu d’ailleurs

J’abandonne  à l’heure blonde

Mon envie de paresse.

Douceur du laisser vivre

Caresse ensoleillée

Sur mon hâle affamé.

Ensorcelantes

Les lavandes

Exagèrent leurs fragrances.

Un frêle papillon*

Succombant  à l’ivresse

Pompe l’affolant nectar.

Les yeux dans les yeux

Nous communions, discrets

Sur la saveur suave

Du parme liquoreux.

Ballet bourdonnant,

Abeilles et insectes

S’invitent sans façon

Aux agapes lilas.

.

.MMR ( tous droits réservés)

* ce papillon  Vanessa Cardui: la vanesse des chardons , nommé également Belle-Dame

17 mai 2020

La lune

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , — Martine @ 5 h 38 min

Enrubannée de soie

Regard perdu de brume

Elle

Sourire sibyllin

Teint nacre fragile

Elle

Dame  nuit de Chine

Rêve s’étirant

Langoureux

Caressant

Entre les algues fluides

De mes pensées diffuses

Elle

Argent clapotant

En mille murmures d’histoires inconnues

Elle

Révérée sur l’autel de l’ombre mange raison

Elle

Poésie astrale

Caprice opalin

Enfantant

Inlassable

Les contes  de demain….

.

MMR ( tous droits réservés)

10 mai 2020

La clef des songes

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 1 h 05 min

Bertille aime se promener

Le nez au vent..

Ce vent des fantaisies

Qui a toutes les clefs:

Celle du miroir des anges où les nuages  dessinent le mot bonheur à toutes les heures du jour.

Une autre déverrouille une cache secrète. Quelle cache? A ça, si je vous le dis, ce ne sera plus secret.

Une troisième entrouvre le rideau de la nuit pour que l’amour déclame à la lune  son plus beau poème.

La clef de sol, lustrée avec délicatesse, ébauche la mélodie que recherche tous les romantiques .

Le passe-partout  n’est pas recommandé car il ouvre n’importe quoi. Attention aux mauvaises surprises.

La clé d’or  ciselée de mystère à manier avec doigté.  L’écrivain en mal d’inspiration  l’utilise en cachette. Mais… chutttt!!!!  Motus et bouche cousue!

Et puis il y a la clef des songes. Celle de toutes les évasions.  Il suffit de la glisser dans le trou de souris libéré par le lapin blanc.

Bertille prend le précieux sésame, crochète le portail ajouré. Une simple poussée suffit et la voici  dans le bleu… cette féérie ondoyante  pailletée de soleil , d’éclaboussures et de rires…

MMR ( tous droits réservés)

Merci pour tous vos commentaires que je lis avec grand plaisir

3 mai 2020

Zéphyr

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres...,Poèmes — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 3 h 54 min

Au soleil de mai

Sous un ciel bleu de mer

Une brise furtive

Glisse sur le jardin

Se coule, curieuse

Au pied de  l’olivier

Enjôle un œillet

Mignote une menthe.

Soudain

Ce souffle printanier

Cesse son errance

Sourit en découvrant

Un instrument à cordes.

Entre les boucles parme

Les volutes sucrées

Zéphyr joue

Facétieux

De la harpe glycine.

Clochettes légères

Grelots inaudibles

La liane s’abandonne

Amollie par Phébus

Au jeu du violoniste.

L’étrange musicien

Enlace et caresse.

Sa chanson  divine

Séduit le papillon

L’abeille et le bourdon

Un poète rêveur

L’amour en bas de soie.

.

MMR ( tous droits réservés)

 

26 avril 2020

Aurore

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 3 h 32 min

Aurore 

Froufrous et dentelles

Maquillée d’espérance

Entrouvre les persiennes

De l’avenir bleu tendre.

 

Ardente et impatiente

La Belle  s’attable

Face au festin du jour

Sucré salé doré.

 

Croquer à belles dents

La galette soleil

Est le premier bonheur

A savourer tranquille.

 

Fantasque en ses humeurs

Déchirant ses voiles

L’aube s’effarouche

Au premier cri des mouettes

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci pour toutes vos visites et commentaires que je découvre avec grand plaisir.

Older Posts »

Powered by WordPress