Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

3 mars 2010

Bienvenue

Filed under: Actualités,Méli-Mélo — Martine @ 18 h 01 min

Bienvenue sur mon blog.

Un petit univers où vous découvrirez mes souvenirs, des expériences techniques, un événement marquant, des peintures, poèmes et autres photos… Vous pourrez suivre mon actualité picturale ou littéraire. Je vous souhaite une bonne visite.

Cordialement Martine MADELAINE-RICHARD

RECUEIL de POÉSIE n°1:  TARENTELLE: ICI

RECUEIL De POÉSIE n° 2: ESCAPADES BLEUES… OR  escapades bleues_v1pour tout renseignement:  voir ICI

Recueil n° 3 composé de nouvelles: PAROLES DE JARDIN

voir ICI

………………………………………………………..

* La communauté d’ABC: Le nid des mots: ICI

 

* La communauté d’Adamante : L’herbier de poésie:  ICI

************************************************

Les commentaires sont fermés seulement dans Bienvenue, suite à beaucoup d’erreurs de mes visiteurs.

Pour commenter mes pages, descendez au bas de chaque article et cliquez sur « commentaire » svp, merci

16 juin 2024

Aux lianes du jasmin

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , , , , , , , , — Martine @ 6 h 25 min

Escarpins

Et colifichets

Falbalas

Et perles dorées

Le poète se perd parmi les billets doux

D’un amour romantique brodé de bêtises

Chemise à col pirate et bottes ténébreuses

Il s’offre, à genoux, aux jeux d’une princesse

Escarpins

Et colifichets

Falbalas

Et perles dorées

L’habile fine-mouche l’arrime à sa guêpière

Menotte ses poignets aux lianes du jasmin

Son regard miel liquide hypnotise sa prise

Puis dévore tout cru sa victime aux anges.

.

MMR ( tous droits réservés)

9 juin 2024

Une nuit féline

Filed under: l'herbier de poésie — Étiquettes : , , , , — Martine @ 6 h 58 min

Pour la page 235 de l’Herbier de poésies, Adamante nous propose d’écrire sur une de ses récréanotes..

La nuit tous les chats sont gris, paraît-il.

Mouais! Ça reste à voir.

Dans mon jardin  déambulent des ombres chinoises entre les herbes et les massifs.  Parfois, surpris par la lumière des réverbères, ou celle de la lune, le chat tigré de la voisine se promène nonchalamment, comme chez lui. Avec circonspection, d’autres se risquent sur mes terres. Un noir, un roux et blanc, un gris fumé à la face sombre et au poitrail neige. Silencieuse, méfiante, prête à s’enfuir à la moindre alerte, la gente féline du quartier prend mon espace vert pour un terrain de jeux  ou d’affrontements.

.

pas un brin de vent-

à pas comptés, il avance

le chat en maraude

.

MMR (tous droits réservés)

Allez écouter le duo des chats attribué à tort à Rossini. C’est hilarant. Il existe bien des interprétations.

Merci pour tous vos commentaires qui font tellement plaisir.

🙂

 

 

5 juin 2024

Renga n°6

Filed under: l'herbier de poésie,mini poèmes, Haïkus, tanka, haïbuns... — Étiquettes : — Martine @ 6 h 12 min

Voici un Renga à quatre mains avec ma blogopote Annick. Retrouvez son blog en cliquant ici: ABC.  

Ce fût comme un ping-pong entre nous.  Très agréable.

 

odeurs d’autrefois  (ABC)
infusant
nos souvenirs d’enfance

le café noir de Mamie (Martine)
papi sourit, s’en délecte.
,
sous les étoiles- (Martine)
les enfants sages écoutent
contes et mythes

promenons-nous dans les bois (ABC)
le loup ne s’y cache plus
,
un oiseau s’envole (ABC)
derrière un bonhomme nuage
le ciel se raconte

heureux, le nez face aux cieux, (Martine)
s’inventer du fantastique
,
un tilleul en fleurs   (Martine)
mille abeilles à la besogne
sur le chant des cigales

comme un refrain estival (ABC)
pourchassant les jours de pluie
,
trop pâle soleil (ABC)
sur les épis de blé dur –
lézards en balade

au loin, une moissonneuse (Martine)
ici, ah le beau farniente !
,
l’azur retrouvé (Martine)
aller cueillir des fraises
estomacs en fête !

cousinage enraciné (ABC)
au cœur de nos grands-parents
,

MMR ( tous droits réservés)

2 juin 2024

La chrysope verte

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , — Martine @ 6 h 47 min

La chrysope verte, nommée également demoiselle aux yeux d’or

Cet insecte appartient à l’ordre des névroptère,  famille des chrysopidés.

Actifs de mai à septembre, ils peuvent produire deux à trois générations. Ce sont d’excellents butineurs.  Mais, surtout, leurs larves sont de parfaits auxiliaires pour le jardinier.

Cette dernière est très moche en gros plan. Contentons-nous de la regarder de loin. A défaut de beauté, quelle remarquable chasseresse! Elle peut dévorer jusqu’à 30 pucerons/ jour. Ce qui représente entre 200 à 500 pucerons pour accomplir sa croissance.  A défaut de sa proie favorite, elle se rabat sur les  acariens, cochenilles et aleurodes.

Comment attirer ce bel insecte chez vous? Laisser un coin de jardin à l’état sauvage. D’autre part, installer des haies. Le maintien de celles-ci leur offre des abris pour passer l’hiver. Mais également de la nourriture grâce aux fleurs des arbustes: miellat et pollen, et enfin des lieux de reproduction. Chez moi, elles affectionnent les arbousiers, les lauriers tin, les spirées, un tas de petites branches mortes, de tiges sèches de fenouil…

.

soleil au jardin-

la demoiselle aux yeux d’or

dévore, annihile.

 

les pucerons diminuent

le jardinier applaudit

.

MMR ( tous droits réservés)

26 mai 2024

Jeux d’eau

Filed under: entre ombre et lumière,Poèmes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 6 h 43 min

 

.

Au clandestin du bois,

Là où meurt la rumeur,

Rebondit à la lune

Le cantique de l’empan.*

.

Penchée sur l’eau dormante,

Sauvageonne et enfantine,

Eve, bat, frappe, éparpille

Son effigie fuyante.

.

MMR ( tous droits réservés)

*L’ Empan ( renseignements Wikipédia )

ancienne mesure de longueur
L’empan est une unité de longueur ancienne. Elle a comme base la largeur d’une main ouverte, du bout du pouce jusqu’au bout du petit doigt, soit environ 20 cm. Le mot provient du francique spanna désignant cet intervalle.

19 mai 2024

En rouge et noir

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , — Martine @ 6 h 58 min

.

Au cœur des fleurs en offrande

Phébus flatte, caresse,

Trace un chemin scintillant

Vers leurs soies flavescentes.

.

.

À l’heure méridionale,

Frac feu et pantalon noir,

Quelques coléoptères

Font bombance de nectar.

.

MMR ( tous droits réservés)

Sur la marguerite: Trichodes apiarius: le clairon des abeilles. Famille des Cleridae, sous-famille des Clerinae. Ce coléoptère a la particularité d’élever ses larves au dépend des abeilles. Ce qui ne l’empêche pas d’être un excellent pollinisateur.

Sur le coquelicot: Stictoleptura cordigera: le lepture porte- cœur.  Famille des Cerambycidae  Cet autre coléoptère est un pollinisateur aimant les ombellifères ( telles que les carottes). Mais il ne dédaigne pas d’autres fleurs telles que les œillets, l’orchis pyramidale…

Merci pour tous vos commentaires que je lis toujours avec plaisir 🙂

 

15 mai 2024

Renga n°5

Filed under: l'herbier de poésie — Étiquettes : — Martine @ 7 h 17 min

.

Voici pour ce cinquième Renga, deux groupes, avec comme consigne de partir d’un même vers: « devant la barrière »:

Le premier, composé  de: Claudie , ABC, Jill Bill

 

Devant la barrière ( Claudie)

la forêt mystérieuse-

cap sur l’aventure!

 

aventure sous-marine ( ABC)

des coraux en péril

*

A travers les nues ( Jill Bill)

flânerie en mongolfière

terre mosaïque

 

des villes urbanisées ( Claudie)

habitacles troglodytes

*

coucher de soleil  (ABC )

sur lelit du Saint Laurent-

les colons débarquent

 

le chien loup dresse l’oreille ( Jill Bill )

un renard lorgne les poules

*

entre chien et loup ( Claudie)

le mystrèe est bien touffu-

barque à la dérive! barque à la dérive!

 

un cerf brame au fond des bois (ABC)

dans le ciel la lune s’éclipse

*

Perrette rêvasse ( Jill Bill )

tour du monde dans sa tête

pot au lait dessus

 

ne vous payez pas sa tête ( Claudie)

la vie est un grand défi

*

sombre ciel nocturne ( ABC )

ses grêlons de la colère

arbres foudroyés

 

faire tomber les barrières ( Jill Bill )

libre comme tous les vents

********************

Le second groupe est composé de: Balaline , Martine, Adamante

 

Devant la barrière ( Balaline)

des parfums de seringa

douceur d’un regard

 

les yeux bleu gris de grand-mère ( Martine)

m’expliquant le point de croix

*

point de l’évasion ( Adamante )

je chevauche avec Zorri-

le lavoir coasse

 

escapade ensoleillée ( Balaline)

notre galop dans les vagues

*

l’été en Camargue- ( Martine )

gardians, taureaux, flamands roses …

et les tellines!

 

deux lèvres brûlées de sel  ( Adamante)

aspirent au baiser du froid

*

la mer apaisée ( Balaline )

la brise dans la voilure

respirer ses rêves

 

à la proue du voilier blanc ( Martine)

juste toi, moi et l’amour

*

éperon de feu ( Adamante )

tourbillon de la poussière-

un repos cendré

 

la nuit chemine lentement ( Balaline)

l’enfant dort au clair de lune

*

nuit bleue africaine- ( Martine )

tam-tams, chants, danses sans frein

aube d’un bébé blanc

 

la tête couronnée d’or ( Adamante )

la voix du silence fuse

*

MMR ( tous droits réservés)

12 mai 2024

La cascade

Filed under: Méli-Mélo — Étiquettes : , , — Martine @ 6 h 46 min

 

 

Le gave impatient

Se rue dans la faille,

Saute d’herbes en rocs

Vers ses noces iodées.

 

.

Au seuil du précipice

Chaos et véhémence,

Indomptable, l’eau plonge

Fracassant son cristal.

.

 

 

 

 

 

 

 

 

.

MMR ( tous droits réservés)

5 mai 2024

Miaou!

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 6 h 36 min

Miaou!

Chatte au soyeux langoureux

Aux feulements feutrés

.

Miaou!

Tous les matous de l’ombre

Vont venir

Subjugués

Se rouler à vos pattes

.

Miaou!

Un rêve passe

Taché de nuit

.

Miaou!

Chatte

Panthère

Tigresse

.

Miaou!

Quel que soit votre nom

Entre griffes et ronrons

Sous ce masque verni

Le mystère se tapit

.

MMR ( tous droits réservés)

28 avril 2024

Le forficule

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , — Martine @ 6 h 27 min

Pauvre insecte mal aimé qui ne mérite pas sa mauvaise réputation! Lui aussi pourrait chanter la chanson de Johnny Hallyday:  » Quoi ma gueule? Qu’est-ce qu’elle a ma gueule? »

Forficula auricularia; insecte dermaptère; famille des forficulidae. Son nom vient des cerques ( pinces)

.

Absolument inoffensif. C’est un excellent auxiliaire du jardinier. Polyphage, il aime les végétaux prêts de se décomposer comme les fruits trop mûrs. Il raffole de pucerons, de psylles ( ennemis des arbres fruitiers)

.

Fuyant la lumière ( lucifuge), le forficule recherche trous, fentes, écorces dégradées, pierres… La nuit venue, il part en chasse.

Pourquoi perce-oreilles?

Parce qu’on le retrouvait souvent dans les fruits à noyaux très mûrs. Les quartiers de pêches ou d’abricots étant nommés oreilles ou oreillons, le nom de perce-oreilles est demeuré.

.

MMR (tous droits réservés)

Pour en savoir plus sur cet insecte extraordinaire: https://passion-entomologie.fr/le-perce-oreille-commun-forficula-auricularia/

Older Posts »

Powered by WordPress