Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

29 mars 2020

Histoires de chiens

Filed under: animaux, insectes...,Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , — Martine @ 7 h 01 min

Chien sans laisse

Sur la laisse

De mer

Chien peu sage

Sur la plage

D’Arès

Chien joueur

Sur l’humeur

De l’eau

.

MMR ( tous droits réservés)

je vous remercie pour toutes vos visites  ainsi que vos commentaires très appréciés et qui font vivre ce blog

🙂

12 janvier 2020

Féérie marine

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 2 h 17 min

Outremer

Rose pourpre

Matin vaporeux

Paresseux

Les nuages , mousseline effilochée

Glissent comme à regret sur la trame du temps.

Un temps oublié des hommes

Un temps où l’eau se marie au ciel

Féérie marine

Théâtre sublime

Où dansent les couleurs.

Amours coquillages

Idylles clandestines

Affleurant au réel

Au miroir de l’eau

Est-ce une sirène?

Un rêve évadé d’un conte?

La chimère prend corps

Se nourrit d’illusions

De la chanson des vagues

Des bulles des poissons.

Marmelade d’orange

Gelée de cassis

Sucré salé de mots secrets

S’évadant,

Mystérieux

De l’haleine du Bassin…

.

MMR ( tous droits réservés)

8 décembre 2019

Au replis du Temps vagabond

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , — Martine @ 1 h 37 min

 

Au repli du Temps vagabond

Baignades et citronnades

Nous confions  nos pas épuisés

A l’éventail des lauriers roses

 

Au repli du Temps buissonnier

Balades et planches à voile

Nous savourons un repas princier

Sur fond de mouettes et goélands

 

Au replis du Temps estival

Promenades et limonades

Nous livrons au vent des vacances

Les bulles de nos pensées moirées…

 

 

.

MMR ( tous droits réservés)

15 novembre 2019

La fille du grand Butull

Filed under: l'herbier de poésie,Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 4 h 51 min

Pour l’Herbier de poésies d’ Adamante, ICI, Jeanne Fadosi,  ICI ,   a proposé d’écrire en nous inspirant d’une photo de Didier Larive,  ICI

 

Du fond des abysses, là où l’étrange est chose courante, est remontée la fille du grand Butull.  La fille de qui me direz-vous? Butull, le seigneur de l’obscur butyreux.  Celui épais, crémeux, où l’on s’enfonce jusqu’aux mollets. Enfin, mollets,  façon de parler. Là en bas, règnent plutôt les nageoires, épines et autres tentacules.

Nuit bitumée-

Quelques étoiles brillent

Aux crocs d’un prédateur

Univers mystérieux, glauque à souhait,  qui ignore le romantisme, les amourettes roses et les sérénades au clair de lune.  La fille du grand Butull,  prénommée tout simplement Butullette, a vaguement écouté le chant d’une sirène. Acte caractérisé de désobéissance. Car, c’est bien connu, ces êtres enjolivent et trahissent la réalité. D’où le danger à boire leurs paroles.

Ténèbres déchirées

Au bal des poissons ogres

Valse des écailles

La curiosité étant la plus forte, Butulette décide d’abandonner son corail favori et de se laisser flotter au gré des courants froids ou chauds. L’esprit d’aventure lui tient lieu de bouée et le rêve de gouvernail.

Petite fleur de l’abime

Vêtue d’algues et de sable

La princesse divague

Sur l’humeur océane

Peu à peu, au fil des heures ou des jours, Butulette s’approche de la lumière,  affleure à la surface de la mer, jouet involontaire du jeu des vagues.  C’est amusant et magnifique! Le soleil, les oiseaux, les petits poissons qui bécotent et chatouillent, que de découvertes enthousiasmantes! La fille du grand Butull , épuisée de bonheur, finit par s’échouer sur une plage inconnue.

Betty Boop marine

Sur la laisse de mer

S’abandonne, ravie

Aux caprices de l’eau

Sa beauté insolite est remarquée par un photographe de passage. Le temps d’un clic , et hop! Insaisissable, la voici repartie pour un nouveau voyage ….

********************

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Butullette a laissé un souvenir sur cette plage:

 

Là où se meurt la vague

Entre galets et coquillages

Git un bijou abandonné

 

Là où Océan clapote

Ses mots salés d’argonaute

Gît un collier égaré

 

Là où mes pas méditent

Sur le zénith azurite

Gît un torque d’algue bronzée

 

MMR ( tous droits réservés)

13 octobre 2019

Paréidolie

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , — Martine @ 1 h 27 min

Paréidolie *

En lisant le billet d’ABC, ICI,  et ICI ,  ainsi que chez Ulysse , ICI ,  j’ai cherché dans mes photos. Il est vrai que j’ai tendance à en trouver partout de ces images extraordinaires: animaux, humains, monstres… C’est un jeu très rigolo dont j’use et abuse avec délectation. 🙂

 

Tout le monde la cherchait. Mais où était-elle?  Au fin fond d’une boutique pleine de grigris et de potions rebutantes? Dans un roman de gare? Sur l’écran d’un cinéma  à minuit? En pleine lumière du plus grand Musée du monde en train de se fendre la poire face aux touristes serrés comme des harengs devant son sarcophage ( hé!hé! vide bien sûr! )

Et bien, on avait tout faux. La momie de Ramsès II ** était en villégiature , incognito, sur la presqu’île du Cap-Ferret. Si! si! Je vous assure! Même que c’était sur la plage du Truc Vert! Oui! Oui!  Je l’ai vue de mes yeux vue! Comment se méprendre? Le profil d’aigle en cuir racorni, les orbites vides, le crane nu, les pommettes saillantes et le menton absent.

Elle avait pris un bain de mer. Remarquez, après tous ces siècles, comme je la comprends! Pauvre momie!

Le profil défraîchi

Par des siècles d’ennui

La momie

Sur le dos, alanguie,

Se livre au stimuli

De l’eau lapis-lazuli

.

MMR ( tous droits réservés)

*

Une paréidolie (du grec ancien para-, « à côté de », et eidôlon, diminutif d’eidos, « apparence, forme ») est un phénomène psychologique, impliquant un stimulus (visuel ou auditif) vague et indéterminé, plus ou moins perçu comme reconnaissable.

Ce phénomène consiste, par exemple, à identifier une forme familière dans un paysage, un nuage, de la fumée ou encore une tache d’encre, mais tout aussi bien une voix humaine dans un bruit, ou des paroles (généralement dans sa langue) dans une chanson dont on ne comprend pas les paroles.

Les paréidolies visuelles font partie des illusions d’optique.

Wikipédia

** Portrait de la momie, chez wikipédia   ICI

28 septembre 2019

L’oiseau, le soleil et moi

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , — Martine @ 23 h 21 min

Caresse arachnéenne, si fine, si légère de l’haleine du Bassin sur mes traits engourdis par la nuit. Moment si particulier où l’esquisse du jour est si riche de promesses. Il fait frais mais pas froid. J’attends, immobile, le lever du roi Soleil.

Les minutes s’ajoutent aux minutes. L’intensité lumineuse monte en puissance.  Calme et sérénité. L’eau se métamorphose en sirop de fruits exotiques. Orange, mangue et papaye glissent les unes dans les autres pour composer un élixir ensorcelant.

.

 

 

 

 

 

 

 

C’est un instant partagé… avec un oiseau. Enfin, partagé, c’est beaucoup dire. Celui-ci  semblait surtout préoccupé par sa toilette. Très consciencieux, il a tout bien passé en revue de la queue à la pointe des ailes. De la base du cou  ( ah la! la! pas facile d’atteindre cette zone) à la naissance du bec. Quelle gymnastique!

Puis, satisfait, le goéland me tourna le dos et ensemble, nous avons contemplé l’horizon…

.

MMR ( tous droits réservés)

25 août 2019

Sur le sable de la plage…

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 2 h 35 min

Paroles saphir

Caresses salines

De l’éternité mouvante

Sur mes lèvres avides.

Les vagues divaguent

Et j’extravague

A cette écume que je hume.

 

Caresses salines

Paroles saphir

Faim de leurs contes

Algues et sirènes

Soif de leurs larmes

Foudre et typhons

Sur le sable de la plage…

.

 

 

MMR ( tous droits réservés)

18 août 2019

Coin! Coin!

Filed under: animaux, insectes...,Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , — Martine @ 2 h 37 min

Sur le miroir d’une rêverie océane, la brise marine joue avec l’image d’une bicoque. Les lignes tremblotent, ondulent et s’évadent, indolentes, vers une autre réalité.

Dame Cane flâne…

Elle dérive au filigrane d’une abstraction. La cabane s’est métamorphosée en château mouvant, clapotant, intrigant.

Dame Cane se pavane, courtisane…

Comment séduire le génie des lieux? Comment entrouvrir l’huis des arcanes argent et havane?  Comment savoir ce qui se cache là? Autant de questions qui planent, nuage diaphane,  sur la coiffe de l’oiseau.

Dame Cane  chicane …

Elle ruse, se faufile, sautant du coq à l’âne, entre les lianes serpentines du dessin scintillant. Ce que cane  veut n’est-ce pas  est un dû accordé sans délai.

Dame Cane se pavane…

La cleptomane a gagné. Elle pénètre la chimère  et, mélomane, use de son bel organe. Victorieuse,voyez comme  elle cancane, cancane, à s’en user le gosier!

Coin! coin! coin!coin!

 

 

 

MMR ( tous droits réservés)

11 août 2019

Secret

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , , , , , , — Martine @ 3 h 33 min

Sur la plage du Cap-Ferret… entre deux marées…  deux jouvencelles sur le sable doré semblent très affairées

Secret salé

Secret rêvé

     Le vent, cet indiscret, a bien essayé de se glisser entre les deux amies. Mais il en a été pour ses frais.  Les murmures sont trop bas. Et le peu qu’il arrive à saisir est décidément trop énigmatique.

– Coque entre deux coquilles?

-Oui… non.. quoique…

-Patelle ou pas tellement?

-Mouette alors!

– …

–  D’accord pour patelle.

Le vent, cet indiscret, traîne et enlace; caresse les fronts humides. C’est qu’il veut savoir. Perplexe,  il se fait soie de Chine, coton neigeux. Il tourne imperceptible  autour des deux têtes brunes. Oui, mais voilà

Secret iodé

Secret gardé

    Les deux adolescentes, inconscientes de cet espionnage, poursuivent leur dialogue hermétique.

– Moule une peu ici

-Bernique! Suis pas d’accord!

– Crépidule! T’es trop têtue!

– Peigne blanc.

-Quoi peigne blanc? Pourquoi pas peigne gris?

– Parce que palourde

Zéphyr riant? Typhon grondant? Le vent, cet indiscret,  calcule, soupèse, se creuse les alizés. Comment s’immiscer dans ces cachoteries ? Quel est ce code qu’il brûle de décrypter?

Secret ancré

Secret parfait

 

Et vous? Avez-vous deviné?

MMR (tous droits réservés)

16 juin 2019

Nocturne

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon — Étiquettes : , , , — Martine @ 1 h 31 min

C’est un soir couleur d’émail. Le vent a terminé de ronchonner après les nuages. D’ailleurs, c’est simple.  Il les a tous chassés. Le ciel rosit comme une jeune fille. Puis se pare de lavande. Plus personne sur la plage. Pas même un chien.

 

A la nuit … A la nuit

Tous les chats sont gris

Et les mouettes aussi…

La marée est étale. Au loin, un bateau attardé avance piane-piane. Sa voile mollement tendue tente de saisir un souffle salvateur. Ondes sinueuses, de vaguelettes en vaguelettes, son sillage vient mourir au cœur des roselières. Remue-ménage soudain dans l’eau lie de vin.

 

Crépuscule bleu-

Le Bassin… douce aquarelle

Splash! Oh! Un béotien!

Encre, gouache, pastel ou encore aquarelle… à quoi rêve le peintre? Un trait de fusain fixe le souvenir précieux dans un coin de mémoire. L’haleine iodée du Bassin d’Arcachon a un goût ineffable et secret. Celui que l’on cache au fond de son âme…

 

Nocturne-

Symphonie océanique

Sur papier rêveur

.

MMR ( tous droits réservés)

 

Older Posts »

Powered by WordPress