Les voyages immobiles…

12 mars 2017

Stupeur!

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , — Martine @ 9 h 04 min

Hier matin,  tandis que je travaillais à une nouvelle œuvre,  je réalisai soudain qu’il y avait un drôle de bruit.  Mis à part un colloque de pies un peu remuant, rien ne semblait anormal depuis la fenêtre. Je retournai donc à mes couleurs. Mais le bruit persistait et finissait par me gêner. Plus moyen de me concentrer. Je décidai donc d’aller voir dans le jardin. Rien. Puis, de nouveau ce son bizarre. Il me faisait penser au cri d’un paon. Enfin, très très vaguement. Cela venait de l’extérieur, au delà de ma haie. En m’avançant entre les iris et autres vivaces, par une trouée entre deux lauriers tin, j’aperçus l’auteur de ces cris. Un gros oiseau ressemblant à une oie. Stupeur!  D’habitude, elles volent tout là-haut, à peine reconnaissables par la forme de leur vol. Mais là, presque au seuil de la maison, je pouvais admirer sa beauté  à loisir. En fait, cela ne dura pas longtemps car l’arrivée d’un promeneur et de son chien en laisse l’ont effrayée. Dans un grand vacarme de cris et de froissement d’ailes elle a filé…

Pascale m’a gentiment renseignée hier soir . Il s’agit d’une oie cygnoïde, une jeune femelle. Sur le net j’ai trouvé quelques informations.  C’est un oiseau d’extrême orient, à l’origine de notre oie domestique  ou oie de Guinée.  Une espèce assez peu connue gravement menacée. C’était mon cadeau du jour.

.

Comme il faisait bon, j’ai profité de cette pause récréative pour prendre des nouvelles de mon petit monde. Les floraisons se multiplient. Les insectes sont à leur affaire.

.

Chaleur solaire

Chaleur dorée du forsythia

Chaleur d’amours lilliputiennes au cœur des fleurs…

.

MMR ( tous droits réservés)

Attention!  j’ai précisé que cette oie était à l’extérieur de mon jardin,    au delà de la haie. Et c’est par un  trou dans celle-ci que j’ai pu photographier sans être vue.

7 janvier 2017

Criquet

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , , — Martine @ 21 h 21 min

J’ai un criquet

Dans mon jardin,

Entre deux trèfles

Et un plantain,

Qui se gèle du

Soir au matin.

.

C’est l’hiver

Messieurs, mesdames

C’est l’hiver

Sans feu ni flamme.

.

MMR ( tous droits réservés) sur l’air du « gentil coquelicot ».

Ce criquet égyptien a adopté le premier de mes carrés potagers depuis début décembre. En ce moment il est engourdi par le froid et ne bouge plus. Mais, je suis sûre qu’au premier réchauffement, il sera de nouveau alerte.

Merci pour toutes vos visites et vos mots qui font tant plaisir. Merci encore!

 

20 novembre 2016

L’automne

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , — Martine @ 6 h 26 min

L’automne, maquillé estivalimg_5501_v1img_5451_v1img_5507_v1

Ouvre grand sa corbeille

De sucre et de pollens.

.

 

Confit de bien-être

Un jeune gecko*

S’abandonne au soleil.

.

img_5529_v1

 

 

Après plusieurs jours de pluie, le jardin reprend de la vigueur. Tout pousse avec exubérance. Quelques fleurs sauvages refleurissent. Mais c’est surtout dans mes carrés potagers que vibrent de véritables bouquets naturels. Cosmos, zinnias, roses d’Inde, ainsi que les dernières tomates , attirent papillons, abeilles et syrphes*

.

Couleur feuille morteimg_5393_v1img_5438_v1img_5513_v1

Incognito tranquille

Criquet croque plantain

.

Vertige tournesol

Deux plumes  jouent du bec

Pour l’or de quelques graines.

.

Sur son chemin migratoire, un vulcain fait la pause près des arbousiers.  Discret, aussi léger que l’air, il ne trouble nullement l’activité industrieuse d’un gros bourdon.img_5516_v1

L’automne a un parfum de confiture sous ses  jupons tzigane.

MMR ( tous droits réservés)

*gecko: c’est un reptile se nourrissant d’araignées, moustiques, mouches, blattes, perce-oreilles, mille-pattes, papillons…. Il en existe trois sortes en France. C’est un animal protégé. Celui-ci se dorait le cuir collé à la façade, près de la porte-fenêtre, hier après-midi, le 19/11/2016 à 16h22.

*syrphe: il en existe beaucoup de différents. Une mouche très utile au jardinier.img_5497_v1

 

 

img_5462_v1

13 novembre 2016

Le cirse commun

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 4 h 21 min

Surprise de juilletimg_9757_v1img_9686_v1

Un cirse*

Mal inspiré

Pousse près du trottoir.

Ce choix

Mal avisé

Le destine au tranchoir.

Maisimg_2171_v1img_0806_v1img_0802_v2

Hésitation…

Car

L’abord revêche

Cache un cœur généreux.

Intriguée par ce nouveau venu, je suis, jour après jour, sa lente évolution. Agressif , le cirse hisse maintes épines  vers un ciel de faïence.  Puis, les premiers boutons apparaissent, protégés d’un réseau barbelé. L’humeur acerbe de cette plante est un vrai repoussoir. Et pourtant… Un matin, un soupçon rose tendre entrouvre  l’huis de la boule piquante. Il grandit, s’épanouit, étale sa dentelle légère, son plumetis soyeux. Puis, miracle, il attire, séduit, captive la vie autour de lui.  Les abeilles sauvages fouillent sans vergogne son tapis d’étamines.  C’est un défilé continu extrêmement varié. Mégachiles, anthidiums …  Mais pas seulement. Punaises, petits escargots, araignées crabes, araignées saltiques se pressent au rendez-vous de l’invite sucrée. Les unes font moisson de pollen et nectar, de jeunes feuilles encore molles. Les autres piègent les étourdies , les maladroites.  Je vois se dérouler sous mes yeux la chaîne alimentaire.  Une riche bio diversité. Je n’ai pas regretté d’avoir épargné ce pauvre cirse , dont le choix malheureux le destinait plutôt à la cisaille assassine.

.img_9754_v1img_9816_v2img_9834_v1

img_8847_v1

img_0953_v1

MMR ( tous droits réservés)

*le cirse: pour en savoir plus sur cette plante remarquable:

ICI

et

Merci pour les visites et vos commentaires qui font tant plaisir.

img_0247_v1

img_0875_v1

 

 

7 août 2016

images d’août

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , — Martine @ 5 h 33 min

Quelques images de ce mois d’août, comme autant de cadeaux. IMG_0229_v1

Quelle ne fût pas ma surprise, juste après l’arrosage des carrés potagers, d’apercevoir, depuis ma porte-fenêtre, cet oiseau. S’agit-il d’une merlette? D’une grive? d’autre chose? Si quelqu’un peut éclairer ma lanterne, par avance merci.

IMG_0590_v1

 

 

 

 

Une heureuse initiative:

Lorsqu’il reste un dernier fruit  un peut trop mûr dans le compotier, en général, il va direct au composteur.

Mais cette fois là, contrairement à mes habitudes,  j’ai déposé cette pêche sur le toit de l’hôtel à insectes. Le lendemain, un papillon assez grand, s’est installé pour pomper le jus en fermentation. Peut-être un silène?

IMG_0441_v1

Pour la première fois au jardin, j’ai photographié cette grande libellule  près d’un carré potager. Elle s’envolait pour un petit tour, puis revenait se poster sur le même support. Elle chassait.  A moment donné elle a capturé une minuscule proie. Peut-être un moucheron. Cette beauté nous a fait la grâce de sa présence pendant un bon quart d’heure.

IMG_0357_v2

La grande sécheresse qui règne de par chez nous est cause de massifs fanés, brûlés. Ce qui survit  à l’agression combinée du soleil et du vent est sauvage: quelques scabieuses, petites composées jaunes ,  carottes… et autres indéterminées.  Cela fait le bonheur de cette abeille sauvage à la livrée mordorée. En examinant mes photos, j’ai même trouvé une autre abeille, de même couleur, mais encore plus petite. Voir ci-dessous.

J’ai lu quelque part, qu’il existe 831 espèces d’abeilles sauvages en France. Il me faudra faire le compte de celles photographiées sur mes 450 m2. C’est impressionnant.

MMR ( tous droits réservés)

Blog en roue libre jusqu’à la fin de l’été. Merci pour vos visites et commentaires qui font tant plaisir.

Merci à Cathline  ,  JCP  , Cephalentera  ,  Aloysia  ,   Bernard , Pascale pour avoir éclairé ma lanterne.

– L’oiseau est un merle juvénile

-le papillon est bien un silène

-la libellule est un orthétrum bleuissant mâle

-pas de réponse pour l’hyménoptère. je chercherai un autre cliché plus détaillé

 

IMG_0350_v1

26 juin 2016

C’est l’été ma belle!

Filed under: Méli-Mélo — Étiquettes : , , , — Martine @ 7 h 12 min

–  Debout!syrphe

-… zzzzzzz

–  DE-BOUT!

–  …..

–  Allons paresseuse, ouvre les yeux. je sais que tu fais semblant!

–  ∇∉φΨ   Ë  ≥∑∀Ψ◊

–  Non, il fait un beau soleil. Terminé l’hibernation! Debout j’ai dit!

–  æ∑℘Ψ ?

–  De l’or et encore l’or. C’est l’été ma belle! Tu n’entends pas l’appel du bourdon, de l’abeille ou du  syrphe ?

–  ¥ΩŠ∑ ?

–  Oh et puis cesse de parler en ∑µ∀∑  C’est agaçant à la fin!

–  Quelle rabat-joie! Si on  ne peut plus plaisanter maintenant, je retourne à ma sieste annuelle.

–  Non, non, ça va. Assez perdu de temps.  La faim me tiraille trop.

–  Une seconde. Laisse-moi le temps de défroisser mes ailes.   Voilàààà. Je te suis!

Eméraldine et Azurine, deux fées maquillées à l’indécelable, volent d’une fleur à l’autre, petites, si petites. Attention, lorsque vous désherbez, cueillez un bouquet de campanules agrémenté de plumes de fenouils ou d’asparagus, vous pourriez les emporter par inadvertance.  Ce qui leur serait fatal car elles ne supportent pas l’intérieur de nos maisons.

MMR ( tous droits réservés)

Merci pour tous vos commentaires qui font énormément plaisir. j’irai vous lire dès que possible

chèvre_feuille

 

13 mars 2016

Sauvée!

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , — Martine @ 6 h 19 min

Cela s’est passé il y a quinze jours. IMG_1676_v1

Mon mari m’appelle depuis la salle de bain. « Dis! Viens voir! Il y a une de tes copines ici! »

Intriguée, je le rejoins et découvre une petite chose noire et rousse recroquevillée, inerte. A l’aide d’un petit carton pub ( je me méfie toujours, on ne sait jamais si ça pique ou pas) je recueille l’insecte. Oh! il s’agit d’une  abeille sauvage: l’osmie bicolore.*

Sous l’effet de la manipulation, elle tend mollement une patte. Bon, elle n’est pas morte mais seulement à demi endormie par le froid.. Je la descends dans la salle de séjour et la dépose dans une flaque de soleil. Pas de réaction. Je me souviens alors d’un conseil lu sur le blog d’un blogueur passionnant, ICI.  Je décide d’offrir à boire un peu de miel dilué d’un soupçon d’eau à ma petite protégée. En fait, renseignement pris, la belle touffe blanche sur sa face indique que c’est un mâle. IMG_1678_v3IMG_1680_v2IMG_1684_v2IMG_1692_v2IMG_1696_v2

.

.

.

.

Mon mari se « pique » au jeu et participe à l’histoire. Il découpe le bord d’un bouchon pour que le bol ne soit pas trop profond.  Je guide mon osmie sur la margelle de son somptueux hanap, mais, pas de réaction. Alors, je caresse de mon doigt à peine humecté le bas de sa face. Par deux fois. Et, enfin, elle comprend. IMG_1697_v2

Elle allonge une langue d’une longueur! Fichtre! Penchée sur ma bestiole, en gros plan, cela m’a surprise. L’abeille a l’air d’apprécier le menu de la maison. Par trois fois elle revient au plat, entrecoupant par des pauses, comme pour laisser le temps à l’estomac de s’adapter à ce festin soudain.

Puis, repue, elle recule et se positionne sur le rebord. J’assiste alors à une grande séance de toilettage.   Une patte, puis l’autre, une aile également… C’est du sérieux. IMG_1710_v2

IMG_1706_v1

IMG_1708_v1.

.

.

.

.

.

.

Au bout d’un long moment,  la voici qui s’envole vers la fenêtre, vers la lumière. L’heure est venue de lui ouvrir en grand la porte-fenêtre vers la liberté, vers ce soleil qui entre-temps a réchauffé l’atmosphère. Monsieur Osmie peut filer retrouver ce drôle d’hiver printanier.

Le lendemain et les jours suivants, j’ai observé deux osmies butinant dans la haie. J’aime imaginer que l’une des deux est mon rescapé. Ma tendre moitié a réalisé un hôtel à osmies pour éviter à l’avenir qu’elles s’installent dans le trou d’évacuation d’eau de la fenêtre.IMG_1854_v1

MMR ( tous droits réservés)

*   l’osmie bicolore est un insecte du genre osmia, appartenant à l’ordre des Hyménoptères, famille des Megachilidae.  Il paraît qu’elle apprécie nicher dans les coquilles vides d’escargot; mais ne dédaigne pas les trous dans le bois si j’en juge par la mésaventure de ce petit mâle.

C’est une abeille de 9 à 10 mm d’un grand intérêt pour la pollinisation.

Plus de renseignements ICI , chez Wikipedia

Si l’Hôtel les attire, je vous en reparlerai.

Désolée: Commentaires fermés , car, le 51 ème effacerait  tous les précédents.

IMG_1817_v1

31 janvier 2016

Le jardin

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , , , — Martine @ 8 h 42 min

Me perdre en ses méandresIMG_9293_v1

Occulter les minutes

D’un Temps trop avide

A fracasser ma paix.

Déserter

Désapprendre

La vie cadencéeIMG_8122_v1

Piétiner sans complexeIMG_9354_v1IMG_9303_v1IMG_9339_v1

Sa marche militaire.

Je hume

Aspire

Son rythme entravé de bulles parfumées…

Poivre aux franges des œillets

Essence lavandin dont raffole l’abeille

Notes miel  brûlant cascadant des clochettes du poireau sauvageIMG_9313_v1

Effluves voluptueuses tissant leur moelleux autour de mes penséesIMG_5804_v1IMG_5575_v2

Euphorie soleil d’or

Sucré framboisé

Avoine!

Folle avoine!

Même toi participes à la fête des sens.

A l’enclos

Au secret de ce charme

Où mille viesIMG_6939_v1

ButinentIMG_7004_v2

Bourdonnent

Fusionnent

Leurs hasards

Ombre et lumière…

.

MMR ( tous droits réservés)

Avec par ordre d’apparition à l’image 🙂

1- une sauterelle

2-  Xylocope: abeille charpentière.; la grosse abeille européenne, totalement inoffensive.

3- le papillon citron

4-  le syrphe, mouche  ( un des nombreux du genre à habiter mon jardin)

5- le flambé

6- le machaon

24 janvier 2016

La feuille

Filed under: animaux, insectes...,Poèmes — Étiquettes : , , , , , , , , , , , — Martine @ 8 h 23 min

Cuir boucané aux brûlures d’août IMG_0693_v1

Son velours passé

Au presse-fruit des jours

La feuille

Nimbée soleil et bruine

Se souvient-elle

De l’été?IMG_1797_v1

Ces matins

La tourterelle

Quémande au jour

Un peu d’amour

En lissant le satin de sa gorgerette?

Caduc émeraude

Bat-elle le rappel

Au décharné de sa pulpeIMG_1116_v1IMG_0891_v1

De ces instants

Blonds et vert pomme

Rampant

Sautant

D’une seconde à l’autreIMG_2045_v1

Indifférents à l’humeur du Monde?

La feuilleIMG_2134_v1IMG_2189_v1

A-t-elle mémorisé

Un à un

L’impromptu Badiane

L’hésitation tilleul

Posées au revers

D’une fuite subite?

Feuillet racorni

Déposé par le ventIMG_5015_v1

Revoit-elle l’araignéeIMG_5647_v1IMG_5232_v1

Son attente goulue

Crochets en guet-apens

Parée comme princesse

Pour une danse

Valse macabre

Au bal des vampires?IMG_8667_v1

Fibre détachéeIMG_8080_v1IMG_7121_v1

De l’arbre amnésique

Évoque-t-elle parfois

A l’engourdi de sa dissertation

La douceur paresseuse

Or et anis

Marient le savoureux

D’une eurythmie

Entre parenthèses?

.

MMR ( tous droits réservés)

Mes héros  photographiées en l’année 2015. Je n’ai pas eu le temps de tous les identifier…

1: Peut-être une chenille géomètre?

2: la chenille cornue du pacha à deux queues- Charax jasius

3-:  crapaud ou grenouille? Il était très petit. C’est la première fois que j’en vois un dans mon jardin. Il s’agit de bufo-bufo, le crapaud commun de nos jardins. excellent ami du jardinier car il le débarrasse des limaces, araignées, fourmis, cloportes, chenilles, altises, escargots… merci à FMarmotte5 pour son aide. : http://le-blog-de-pierre-fassbind.over-blog.com/

4 et 5: des coléoptères je pense. Mais lesquels?

6: araignée, assez commune dans mon jardin.

7 et 8: araignée thomise. Dite crabe à cause de la position de ses pattes en attente.

9: punaises sur tournesol

10: Criquet

11: guêpe

Merci pour tous vos charmants commentaires, vos  poèmes et vos réflexions si intéressantes.  Ce blog vit grâce à eux.

😉

29 novembre 2015

Fantastique

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , — Martine @ 8 h 22 min

IMG_6743_v1IMG_8894_v1IMG_8891_v1Au calme d’un jour sans

Sans envie

Sans effort

Un jour de flemme estivale

Posez là sa paresse et lâchez la bride au regard.

Le cerisier à bout de souffle, poignant, dressait ses branches tavelées par les ans, de maigres  brindilles tordues par l’hiver aux dents pointues.  Un rameau aride, desséché, épuisé se mit soudain à trembler! Puis à se déplacer. Avais-je la berlue?  Le soleil  avait-il tapé trop fort sur mon cap décoiffé? Je me rapprochai trèèès lentement et découvris un insecte très étrange. Il me fit penser à une sorte de mante religieuse. Après recherche, j’appris que c’était un Empusa. Peut-être pennata? je n’ose préciser. Cela se passait dans les Hautes Alpes un 15 juin 2013.

IMG_0872_v1IMG_0863_v1 Le 20 novembre 2015, dans mon jardin cette fois

Sur la balancelle rose d’un cosmos accroché à la vie

Tu oscillais

Indécise

Singulière

Si jolie dans ta livrée émeraude, dressant quatre cornes rose vif,  portant sur le dos le poids de deux ocelles bleuâtres. Qui étais-tu gracieuse chenille?

 

Le 1er juillet 2015IMG_6770_v1IMG_6743_v1IMG_6785_v1

Surprise

Entre 6 et 7h du matin.

Surprenante arrivée vrombissante. Enorme,  plus grande qu’un  frelon. Pendant un heure tu fis le tour de cette vieille souche de cyprès. Fouinant, recherchant le bon emplacement pour donner toutes ses chances à ta descendance. Ce n’était pas un dard que tu pointais  mais une immense tarière. Tu m’as impressionnée et éblouie Madame Urocerus Auger. Le Sirex géant est un hyménoptère siricidae très très ancien. Voir cette vidéo le montrant en pleine action:

Mes rencontres avec des insectes surprenants seront l’objet d’autres billets.

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

Merci à Lucie qui a identifié ma chenille:

« la chenille c’est celle du superbe Pacha à deux queues, Charaxes jasius, ou le Jason ou encore la Nymphale de l’arbousier. »

Older Posts »

Powered by WordPress