Les voyages immobiles…

5 mars 2017

Au safrané d’un jour

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres...,Poèmes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 7 h 29 min

Au safrané d’un jour

Précieux et fragile

La mouche vagabonde

Se frotte les pattes.

.

Corsetée anthracite

Pattes gainées velours

La dame, après la pluie

Promène sa disette.

.

Mars en chaud et froid

Fait frisonner ses ailes

Creuse le gouffre noir

D’une faim insatiable.

.

Vrombissant sa recherche

De délices pollen

La Belle , de fleurs en fleurs

Lie leurs marivaudages.

.

MMR tous droits réservés

9 octobre 2016

Au soleil d’avril

Au bord du Canal du Midiimg_3877_v1

Mes pas nonchalants se posent sur d’autres pas flâneurs

Parfois, une péniche vient troubler le miroir liquide où se mire un cumulus.

.

Au remous de l’eau

Il se brise en mille éclats

Le nuageimg_3888_v1

.

Les ondes sonores de ce trouble-fête

Peu à peu

Se dissolvent dans le passé proche.

Mon regard se perd

Juste un instant

Au reflet d’un souvenir.

Puis

Bon-enfant

Se laisse charmer

Capturer par la vie

Qui bourdonne

Bruisse

Zonzonne avec appétit.

Mouches et moucherons

Abeilles domestiques ou sauvages

Coléoptères

Papillons

Vaquent à leurs affaires

Ignorants ou indifférents

à mon ombre indiscrète.

.

Au soleil d’avril

Il se vautre dans le pollenimg_3924_v1

Chaparde tout l’or possible

Puis file impuni

L’insecte vorace

.

Je bois le vent

Ses paroles sucrées au parfum des fleurs

Les mots de l’eau chuchotant un secret

Confidence constellée de diamants éphémères

Aussitôt dérobée par un couple de canards kleptomanes.

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci beaucoup pour vos visites et commentaires qui font vivre ce blog. Je vous répondrai dès que possible.

😉

img_3905_v1

2 octobre 2016

En rouge et noir!

Après vous avoir parlé du jaune associé au noir, voici le rouge .IMG_2441_v1

« En rouge et noir!  » Cela me fait penser à la chanson de Jeanne Mas.

Une livrée qui est portée par beaucoup d’insectes. Ci- contre, la punaise arlequin est bien représentée par cinq ou six individus, certains très occupés à assurer leur descendance.

.

Noir et feu-

Incendie dans le fenouil

Punaises en réunion

.IMG_1913_v1

Je l’ai souvent dit et je le redirai encore. La Nature me fascine et je ne me lasse pas de l’observer chaque fois que possible. L’ hyménoptère ci-dessus, est incroyable avec sa longue tarière. Un gasteruption ( si je ne fais pas erreur). Adulte se gorgeant de nectar mais pondant ses œufs sur des larves vivantes, des chenilles…

IMG_2372_v1

.IMG_1787_v1

Deux inconnus que je soumets à celles ou ceux qui savent. Un hyménoptère, guêpe ou abeille, mais l’autre, à droite ??? C’est la première fois que je le rencontre.

.

Midi au soleil-

Une énigme est posée

sur le fenouil

.

Nouvelle, pour moi en tout cas, cette mouche.IMG_2535_v1

Après recherche, il me semble que ce serait Gymnosoma rotundatum. A vérifier. N’est-elle pas amusante avec son gros popotin tout rond. On croirait qu’elle a abusé de jus d’orange.

Et pour terminer, tout le monde la connaît : la ravissante coccinelle.

Tout feu, tout flamme, pleine d’énergie, elle monte et descend le long des tiges et ombelles à la recherche de minuscules proies.

A l’image de la coccinelle, tous les insectes de cette page ( mis à part peut-être l’inconnu), sont des aides précieux pour le jardinier.

.

Fragrances fenouil-

L’été lumineux caresse

un insecte en chasse

.

MMR ( tous droits réservés)

Blog en roue libre. Merci pour tous vos commentaires que je découvre avec un immense plaisir

😉

IMG_2428_v1

20 décembre 2015

Soleil Coréopsis

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 7 h 03 min

IMG_3839_v1

Sur les ailes du vent

Ils viennent tous vers toi!IMG_3765_v1

Soleil Coréopsis,

Coupe miel enivrant

Offerte  à tous les vents ,

Ta lumière

Brûle le Temps

Son ombre  lavande

A la langueur suave,

IMG_3757_v1IMG_3759_v1IMG_3758_v1

Exotisme lascifIMG_3731_v1

Où se cache

Sournoise

Imprévue

Une faim déguisée en or incandescent.

Mais

Grâce dorée

Instant safrané

L’heure

Est un cadeau sucré pour l’abeille vagabonde.

Thomise à l’affût

Contemple

Fort marri

La fuite insouciante

De  son déjeuner.

Coréopsis

Pépite mexicaine

Parmi tes dentelles

Se croisent

S’entremêlent

Cent destins voraces

De ton trésor pollen.

.

MMR ( tous droits réservés)

avec

1- Papillon argus  Brun  ( merci à Pierre-Jean BERNARD ,   ICI ,pour l’identification)

2- mouche- volucelle zonée- famille des syrphidés

3- abeille sauvage et Thomise ( appelée aussi araignée- crabe, mimétisme absolu jaune sur jaune)

4-  abeille sauvage et cétoine doré

 

BLOG EN PAUSE

A bientôt

😉

6 décembre 2015

La mouche

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , — Martine @ 8 h 44 min

– Ah sacrée mouche! IMG_2516_v1IMG_2353_v1

Tu ne laisses personne indifférent.

– Bzzzz?

– Toujours là à nous tourner autour. Tu énerves. Tu agaces, dégoûtes aussi très souvent.  Tu nous mets les nerfs en pelote. C’est simple. Dès que l’on t’entend vrombir aux oreilles, on  envie de t’aplatir  comme une crêpe.

– BZZZZZZZZZ !

– Oh la!la! Tout de suite , tu prends la mouche! Quel caractère! Mais c’est qu’on est susceptible!

Bzzzzzz *#% ##!!! IMG_5406_v1IMG_3926_v1

– Bon, je veux bien retirer la tapette à mouches. Alors, on -se-cal-me!

– Bzzzzzz…..

– Bien. je préfère ça. Pas la peine de rougir de colère ou de verdir de rage. On peut parler,  non? Tu as également quelque chose de positif.

– Bzzzzzz???

– Mais oui Madame! Tu es une vedette dans ton genre, sais-tu?

– Bzzz.??????????

– Tu inspires les poètes, les écrivains! IMG_6592_v1IMG_5067_v1

:O

–  William Golding, un anglais a écrit le roman « Sa majesté des mouches ». Qui a donné naissance à un film . Il y a également une pièce de théâtre de Jean-Paul Sartre « Les mouches ». Un drame en trois actes.

Ah!ah! Tu restes muette? J’ai réussi à te moucher on dirait!

– Bzz…IMG_2120_v1IMG_3193_v1

– Jean de La Fontaine t’a également immortalisée avec sa fable « Le coche et la mouche »

– bzzz?

– Oh, je te passe les détails. Sinon, on ne va pas s’en sortir.

Comme je sais que « l’on ne prend pas les mouches avec du vinaigre », voici  un souvenir d’enfance.

Mon Papa était un fervent adepte de la pêche à la ligne. Et il était doué. Ce que nous avons mangé comme petites fritures, gardons, brochets, carpes, etc…

– Bzzz?IMG_4660_v1hemipenthes morio

– Quel rapport avec toi? j’y viens! j’y viens.

Il était passionné par la pêche à la truite. Pour espérer attraper ce poisson, ben, il fallait quelque chose au bout du fil. Un ver.. un asticot… une mouche..

BZZZZZZ!

Tout doux! tout doux! Il n’utilisait pas de vraies mouches mais des fausses . Certaines achetées dans des magasins spécialisés. D’autres qu’il avait fabriquées lui-même. IMG_3710_v1

– bzzzzzz….IMG_0918_v1

– Ah la fine mouche! Du moment que ce sont les autres qui servent d’appât, ça va. Mais dès que l’on touche à tes ailes, hop! Tu montes comme le lait et ton humeur déborde!  Hééé! ne marche pas sur ma feuille! Je n’apprécie pas les pattes de mouches sur mon travail!

– Bzzzzzzzzzzzzz!!!!

– Ah sacrée mouche!

.

MMR ( tous droits réservés)IMG_4718_v1

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci.

Avec

1-La mouche à damier sur la sarriette ( sarcophaga carnaria)

2- à côté une calliphora peut-être?

3-   vert pâle: pas identifiée

4- orange: pas identifiée

5- dorée et poilue: un syrphe peut-être?

6-  marron sombre et blanc, poilue comme un bourdon: syrphe

7- syrphe

8- syrphe

9- noire, avec une bande blanche au bas de l’abdomen– ailes noires, transparentes au bout: Hemipenthes velutina. Merci à Lucie qui me l’a identifiée.

10- Tachira fera- mouche à chenilles

11- Eristalinus taeniops- encore un syrphe. Ses yeux rayés sont vraiment curieux

12- syrphe porte-plume ?

13-  bombyle

Merci de me corriger, d’éclairer ma lanterne. Ce monde des dyptères est immense.

.

Suite à la mise à jour du blog,  hier jeudi, une grande partie des commentaires a été avalée par un robot lunatique. :(. J’ignore si on peut les replacer . Comme ils sont toujours à l’intérieur du blog ( vos jolis mots et sourires) , côté Admin, je vous répondrai par votre messagerie. Vous parlez d’un binz!!  Veuillez m’excuser

14 avril 2013

Bleu et or

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , , , , , — Martine @ 6 h 44 min

Cliquez  svp sur les photos pour agrandir, merci.

Le soleil nous fait risette deux ou trois heures. Puis nous boude pendant deux,trois jours. Ma collection de nuages, d’effets orageux, grossit presque chaque jour. Mais, justement, vous ne verrez ces clichés que si la canicule nous guette, histoire de vous rafraîchir! :).

Alors, régalez-vous IMG_5574_v1(comme promis Mansfield) voici un peu de lumière.

Tout l’or du soleil

Réfugié,

Capturé,

Absorbé

Au cœur de mille étoiles;

Celles du forsythia,

Celles aussi qu’il fait naître dans les regards avidesIMG_5578_v1, affamés de chaleur.

On se réjouit,

On applaudit,

On salue bien bas Phébus si miséricordieux.

Jacinthe en frémit des clochettes,

Fredonnant  l’hymne azuré du papillon fantasqueIMG_5529_v1.

Le petit monde du jardin  renaît,

Pointe les antennes,

Agite mandibules,

Déploie ailes et élytres

Le Sieur escargot rentre dans sa coquille. Mais qu’à cela ne tienne, cette nuit il se rattrapera. Car la manne céleste a été prodigue. Les iris vont hausser le col pour tenter de placer hors de portée leurs gros boutons corsetés velours amande. IMG_6022_v1

L’iris nain, délicate porcelaine bleu glacier tente bien de se camoufler sous la renaissance hésitante du mimosa.

Chair appétissante, avenante, que lorgne une armada de minuscules colimaçons.

L’invasion baveuse, figée net dans son élan, est là sous les feuilles, au revers d’un pétale, à l’ombre d’une pierre… Ma traque commence…

Ces indésirables iront promener leur voracité sur l’espace communal…

IMG_5939_v1

Un ou deux papillons blancs quittent leur lit douillet et partent découvrir le monde…

Abeilles et bourdons s’affairent indifférents aux autres habitants du jardin.

Les  grosses mouches se gobergent du nectar des euphorbes.

Parfois une princesse en taffetas noir et satin bleu de Delph s’octroie une sieste sur l’or dune tulipe pivoine.

Au pied de celle-ci, vif éclair surpris, un lézard  laisse sa place à un autre. La vie renaît dans les massifs.

La tramontane  ébouriffe un peu tout le monde.IMG_5873_v1 On ne lui en veut pas . Car ce matin, elle est toute de tiédeur parfumée.

Ce matin,IMG_6148_v1

enfin,

le Printemps sourit…

MMR ( tous droits réservés)

16 janvier 2013

La mouche

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , — Martine @ 5 h 13 min

C’était le 26 décembre dernier. La lumière semblait écraser le monde. Un petit monde clos…

IMG_3819_v1

 

 

 

Bien à l’abri des caprices de la Tramontane, reposait une mouche. Elle était là, imperturbable, insensible à cette ardeur solaire. Transpercée, fouillée, sondée, rien ne semblait la détourner de…

De quoi d’ailleurs?

Trompe inerte, la belle se dorait-elle une dernière fois , jouissant du retard de l’hiver?

J’admirais le translucide qu’un rien effarouche,

Le fragile prêt à se perdre

Et puis…

J’ai compris que…

La diptère lisait les pages encornées d’un livre de contes. Les histoires du loup-garou des mouches. Énorme, vorace, impitoyable, jamais rassasié, l’œil radar cherchant, débusquant, et crac! Croquant, sans état d’âme la distraction syrphe , la gourmandise bombyle, la gloutonnerie lucilia…

Attention à l’oiseau qui passe petit chaperon doré…

MMR ( tous droits réservés)

 

 

28 avril 2012

Entre deux giboulées!

Passez la souris sur les photos pour agrandir s’il vous plaît, merci.

Il fait un temps pourri. Mais le jardin resplendit de contentement. De l’eau! Encore de l’eau  clame-t-il vers le ciel!

Oui! Bon! Un peu ça va! Mais une pause de temps en temps, hein?

J’ai envie de dire pouce!

Du bleu ! DU BLEU! DU BLEU!

C’est ma rengaine, mon refrain chagrin du matin à la face du ciel.

Le 21 avril était si merveilleux. Une journée presque estivale.

Le genêt ( une variété non parfumée 🙁 ) brillait, luisait , capturait la lumière.Tout un petit monde s’y activait. « Vite! Vite! Pas une minute à perdre! » bourdonnait-il. Mouches, abeilles sauvages ou domestiques plongeaient au cœur des fleurs; se dégageaient poudrés d’or bruni; se hâtaient vers l’offrande affriolante suivante sans perdre une seconde.

Ce gros balourd de bourdon dédaigna ce matin-là les papillons dorés pour ceux rose fuchsia de l’arbre de Judée.  Il pressait, farfouillait du nez, passait  au délice suivant très concentré sur le but de sa quête. Quelle belle fourrure! L’envie me démangeait de la caresser. Je me contentais… sagement… de le chatouiller du regard. 🙂

Les bourdons se nourrissent de nectar et de pollen. Ils ont leur rôle à tenir dans la biodiversité. J’en ai observés couverts de pollen. Pareil pour les abeilles et les mouches. De temps en temps, ils se posent et font toilette.

Mais ce jour-là, tout le monde semblait pressé comme un citron. Midi, l’heure de pointe approchait. Une lève-tard? Ou bien une exploratrice venant de loin?  Sur le coussin rose pâle de la sarriette, une énorme mouche butinait sans façon toutes les lèvres offertes.  Tachina Fera, insecte diptère de la famille des Tachinidae. Marrante avec son gros popotin poilu. Mais une redoutable dont les larves parasitent et tuent les chenilles.

Ses cousines, aux robes aussi variées que celle de leur menu du jour, butinaient, se goinfraient du suc sur les énormes euphorbes.  Parfois ça se disputaient bien un peu. Mais la table étant bien fournie, on retournait très vite au festin.

Une belle galerie de portraits. Ce sera l’occasion d’un nouvel article.

 A l’ombre de l’arbre de Judée, deux ravissantes tulipes à fleur de lys s’épanouissaient .

Tendre duo ,

Frais tête à tête,

Un teint neige et cerise qu’aurait enviée la vilaine reine de Blanche Neige.

Si élégantes,

Si fines,

Si radieuses

Si….trompeuses

Entreprenant vainement de s’agripper au satin virginal, un drap mortuaire multipliait les tentatives pour échapper au piège de l’une d’elles.! Tapi, un regard menaçant le surveillait. Une thomise se fondait à la blancheur laiteuse de la liliacée. Estima-t-elle son cuir trop indigeste? Le veinard s’en tira  à bon compte  pour cette fois. Mais attention à la prochaine maladresse…

MMR t tous droits réservés)

30 janvier 2012

Une belle matinée

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , , — Martine @ 8 h 19 min

L’hiver n’a pas toujours la couleur du gris ou du blanc. Il peut arborer  un costume doré sur tranche. Celui que l’on porte à la plage.

L’or du jasmin flamboie sur un ciel bleu de cobalt . L’air pique un peu le matin mais pas vraiment méchant. Juste histoire de dire que ce ciel n’est pas celui du mois d’août.

.

Pluviôse bleu roi-

Jasmin crépitant son or

Mais pas d’hirondelles

.

Je me repais goulument de cette lumière aussi douce qu’une caresse maternelle.

Pas une voiture ne vient troubler cette embellie hivernale. Une grosse mouche grise profite de cette tiédeur inespérée pour venir zonzonner dans ma bulle. Elle cesse son manège près de la bouche du regard des eaux pluviales. Pas très esthétique ce choix. Mais voici,  aussi silencieuse que l’espion aux pattes de velours, ICI , une mouche joliment baptisée syrphe. Sa ressemblance avec une guêpe peut induire en erreur. Mais la forme de ses ailes, ses gros yeux  et surtout son vol stationnaire aphone ne trompe que les non avertis. Elle aussi repère la bonne fortune du souci largement épanoui. Je l’observe , indifférente à ma curiosité, se gorgeant de nectar.

.

A l’abri du mur-

Un avant goût de printemps

Mon nez rouge fraise

.

MMR ( tous droits réservés)

4 janvier 2012

L’an nouveau

Filed under: entre ombre et lumière — Étiquettes : , , , , , , , , , , , , — Martine @ 19 h 54 min

Premier rendez-vous 2012 pour la communauté « entre ombre et lumière, ici, de Hauteclaire.

.

.

.

.

.

Fine aquarelle ce premier lever 2012. J’ai emprunté l’APN de mon mari pour tenter de capturer cette délicate porcelaine, cette timidité du ciel. Timide? Oh oui. La brume avala goulument l’Alaric, la Cité, le village… Mais Phébus d’un doigt impatient déchira ses voiles grise-mine. Adieu nuages! Bonjour lumière!

.

.

.

.

.

.

Le soleil , vainqueur, épousa la moindre courbe, révéla la gourmandise d’une mouche, la carnation mordorée

.

.

.

.

.

.

.

du fraisier, sa hardiesse à narguer l’hiver par l’éclosion de trois fleurs. Les larmes de la nuit s’évanouirent…

.

.

.

.

.

.

.

Les joyaux du pittosporum, leur tentation rubis, attirèrent les oiseaux. Le chrysanthème tardif, fit bouffer  sa chevelure nacrée. L’azur déploya sa douceur, écrin soyeux où se dora le lichen . Le jour m’offrit son sourire…

MMr( tous droits réservés)

Powered by WordPress