Les voyages immobiles… … de Martine Madelaine-Richard

17 mai 2015

Si beaux mais….

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , — Martine @ 7 h 01 min

Pr-177_v1Si beaux mais si capricieux… mes iris!img_3211_v2

Comme ça, de tête, je pense en avoir  vingt cinq différents.

Plus 8 reçus en cadeau, qui sont à découvrir.

Capricieux?

Parce qu’ils poussent un peu dans la direction qu’ils décident. 🙂

Capricieux?

Parce que, bien qu’ils soient très rustiques,

Ce sont des gourmands, des voraces,

Qu’il faut nourrir deux fois par an ; ou bien déplacer tous les trois ans .IMG_6074_v1IMG_7028_v1

Leur offrir un nouveau nid douillet? impossible. Mon jardin est trop petit.

Alors

Il faut me retrousser les manches,

Prendre le temps

Repenser l’espace

Recréer les massifs en ajoutant tout ce qui est nécessaire à leur confort,

Enrichir, et encore enrichir

En profiter pour essayer de nouveaux duosIMG_6077_v1IMG_5334_v1

Composer de nouvelles associations entre les formes, les feuillages

Observer

Et encore observer

En plus des photos, prendre des notes

Tirer des plans.

Me replonger dans mes albums

Comparer les dates de floraisons

car cela peut varier entre une à trois semainesIMG_6238_v1IMG_7039_v1

Œillets, marguerites, valérianes, marjolaine,  gueules de loup, soucis….

C’est excitant

et passionnant d’anticiper, de créer des tableaux vivants  …

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

 

 

11 mai 2014

Fragrances

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 18 h 59 min

IMG_4891_v1Au cœur de la lumière

Dansent quelques poussières

Escarbilles dorées que façonne Soleil.

Ma nonchalance glisse

Affleure au brouillard parme de la sauge indocile

Pinçant son camphre bleu entre mes doigts rêveurs.

Fragrances …

Chenal invisible  guidant ma promenade

IMG_4919_v1Entre la prestance royale IMG_4890_v1

Couronnes polychromes

Des iris lovelace

Et

Tendre surpriseIMG_4943_v1IMG_4863_v1

Exhalaison câline

L’enfance retrouvée savourant un bonbon

Aux lèvres citron framboise du charmant muflierIMG_4993_v1IMG_4952

Fragrances…

Je suis un fil d’Ariane

Guide machiavélique

Et demeure, captive

SubjuguéeIMG_4232_v1IMG_4951_v1

Aux rets ensorcelants

D’étranges papillons..

Chèvre-feuille, pois de senteur

Composent un hymne suave

Où flottent, bulles moirées , mes pensées en partance…

.

MMR ( tous droits réservés)

 cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

6 avril 2014

A l’ombre

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 7 h 24 min

IMG_3579_v1Au discret de l’acanthe

De son ombre douillette

Naïveté neigeuse

Jacinthe  offre son cœur

A l’amour rose ou parme

Ondulant et charmeur

Furtif aventurier

Que dépose Zéphyr.IMG_6460_v1

*

Clair-obscur enfiévré

Essences  amoureuses

Volent, sédentaires

Étranges papillons

*

img_3253_v1Frondaison  vert bronze

Protection balbutiée

Arbre de Judée filtre

La véhémence soleil.

Coquetterie Iris

Ne tolère que le souffle

Ces mots printemps-été

Voltigeant dans l’azur.

*IMG_7124_v1

Contre-jour anisé

Rébus croque folioles

Entretient gourmandise

Au dépend de Dahlia

*

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

 

 

16 mars 2014

Il était une fois…

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , , — Martine @ 7 h 27 min

Il était une fois au jardin de ma céramiste de  sœur IMG_1674_v1🙂

) (

Entre sauges et mignardises

Là où le Temps tricote un hamac indolent

Où  limace, sereine, se gorge de laitue

Sous l’imprévu frivole piétiné par criquet

Au plus fort de la houle des fragrances  entêtantes

Se morfond ÉléganceIMG_1682_v1

Ancolie mélancolique.

« Comment ,se dit-elle, supporter cet outrage?

La nature est mal faite!

Pourquoi Œillet si terne en sa robe palote

Poivre, ensorcelant, le nez des visiteurs?

Pourquoi Sauge, écrasée, exhale  médecine

Au pied indifférent à ses atours communs?

Moi! Moi qui suis la plus belle n’embaume queIMG_8265_v1 nenni!

Abus! Favoritisme! Je réclame justice! »

Oh la l’amie, tout doux , se rebelle Iris

Baisse un peu la voilette sur ton impératif!

Je trouve , par ma foi, que tout va pour le mieux

Ici, le roi, c’est moi! Hume mon capiteux! »

Ainsi

Entre les folles avoines lutinées par ZéphyrIMG_8212_v1

Fracassant la quiétude des siestes mitoyennes

Se disputent deux fleurs à l’ego outrancier.

« je m’en vais de ce pas vous mettre d’accord! lance furibond Chantecler réveillé

Que m’importe l’odeur, la soie ou le satin?

Tout m’est bon sous le bec! Je vais vous l’enseigner! »

.

MMR ( tous droits réservés)

 

16 février 2014

Souvenir solaire ( haïbun)

Filed under: mini poèmes, Haïkus, tanka, haïbuns... — Étiquettes : , , , , , , , , — Martine @ 8 h 40 min

« Un souvenir » est le thème de février chez la communauté des « Passeurs de mots » d’Evajoe

Allez, suivez -moi ( enfin, c’est si vous voulez bien sûr 🙂 ). Quittons un moment toute cette grisaille hivernale, toute cette eau qui noie nos rêves…

Souvenir, souvenir IMG_8657_v1

C’est l’été dans les Hautes  Alpes . A flanc de montagne , un petit jardin un peu abandonné, un brin ensauvagé

Juin montagnard

Le jardin bourdonne et zonzonne

Pause chaise-longueIMG_8574_v1

Chaleur accablante. Chaleur délicieuse. Le ciel dilue son bleu d’un zeste laiteux.  Sous l’azur engourdi mes gestes ralentissent, mes paupières filtrent la violence lumineuse.

Sans complexe

les lézards  bronzent intégral

mais pas les escargots

Souvenir…souvenir…

Pas un matou. C’est l’heure de la siesteIMG_8668_v1. Bousculant le silence deux geais s’interpellent , s’insultent  d’un pin à l’autre.. Leur remue-ménage laisse indifférente une foule de petites vies. Mais pas l’écureuil roux. De son perchoir, un merisier  aux feuilles pantelantes, celui-ci les invective à son tour. On a pas idée de déranger le monde.  » quek! quek! quek! quek! Glapissements  en rafale.  Une vraie bordée d’insultes.

Théâtre estival-

Deux geais et un écureuil

à couteaux tirés

Puis l’algarade s’épuise,  IMG_8938_v1s’englue à la chaleur sirupeuse.  Assoupissements des minutes. L’heure ronronne comme une chat auprès de l’âtre. Du fond de la vallée un train siffle, épuisé à l’idée de partir…  L’or de Phébus ruisselle, s’insinue sous les feuilles, dans les interstices, chasse l’ombre lavande…

Effleurant ma peau

Qu’ils sont doux ces papillons

d’ombre et lumière

.

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

24 juin 2013

Au soleil fragile

IMG_8658_v1

Cliquez sur les photos svp pour agrandir, merci.

Timoré, juin hésitait. Pas vraiment maussade mais pas franchement beau. La lumière semblait passer à travers une feuille de parchemin huilé. Il faisait chaud pourtant. Très chaud, lourd. L’orage n’était pas loin.

Mon regard enjamba la clôture, jouant parmi le thym et les genêts.

Abeilles, bourdons, papillons se pressaient aux lèvres des fleurs, buvaient leurs mots parfumés.IMG_8888_v1

Je contemplai, avide, cette garrigue si odoriférante en songeant à Merlin l’enchanteur. Celui de Walt Disney. Dans le dessin animé, Merlin éduque Moustique en le transformant en poisson, en écureuil ou encore  en oiseau. Ah! Pouvoir à volonté, se métamorphoser ainsi et découvrir toutes ces petites vies de très près.

Ce drap mortuaire ( oxythyrea funesta) s’approcha en catimini de la barbe d’iris.  Pas en rappel, mais presque,IMG_8906_v1 il descendait avec prudence vers un régal de mâchouilles gourmandes. Il eut été préférable qu’il se contente des floraisons neigeuses si attirantes dévalant légèrement le flanc de la montagne: les  Phalangères à fleurs de lys ( anthérium liliago).

Après de folles allées- venues, un magnifique papillon blanc et noir se posa près de moi. Il ouvrit ses ailes pour un petit bain de soleil. Si quelqu’un peut me donner son nom…

Qu’il était bon de se gorger de cette beauté, de jouir de ce petit coin de nature préservé. J’inscrivis quelques rimes folâtres aux rives de ma mémoire. Imprimai, puis emportai dans un coin de ma tête ce magnifique bleu qui manquait au ciel.. Celui de l’aphyllante de Montpellier ( aphyllanthes monspeliensis), une des reines de la garrigue.

MMR ( tous droits réservés)

Si des erreurs se sont glissées, n’hésitez pas à me les signaler, merci. 😉

14 avril 2013

Bleu et or

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , , , , , — Martine @ 6 h 44 min

Cliquez  svp sur les photos pour agrandir, merci.

Le soleil nous fait risette deux ou trois heures. Puis nous boude pendant deux,trois jours. Ma collection de nuages, d’effets orageux, grossit presque chaque jour. Mais, justement, vous ne verrez ces clichés que si la canicule nous guette, histoire de vous rafraîchir! :).

Alors, régalez-vous IMG_5574_v1(comme promis Mansfield) voici un peu de lumière.

Tout l’or du soleil

Réfugié,

Capturé,

Absorbé

Au cœur de mille étoiles;

Celles du forsythia,

Celles aussi qu’il fait naître dans les regards avidesIMG_5578_v1, affamés de chaleur.

On se réjouit,

On applaudit,

On salue bien bas Phébus si miséricordieux.

Jacinthe en frémit des clochettes,

Fredonnant  l’hymne azuré du papillon fantasqueIMG_5529_v1.

Le petit monde du jardin  renaît,

Pointe les antennes,

Agite mandibules,

Déploie ailes et élytres

Le Sieur escargot rentre dans sa coquille. Mais qu’à cela ne tienne, cette nuit il se rattrapera. Car la manne céleste a été prodigue. Les iris vont hausser le col pour tenter de placer hors de portée leurs gros boutons corsetés velours amande. IMG_6022_v1

L’iris nain, délicate porcelaine bleu glacier tente bien de se camoufler sous la renaissance hésitante du mimosa.

Chair appétissante, avenante, que lorgne une armada de minuscules colimaçons.

L’invasion baveuse, figée net dans son élan, est là sous les feuilles, au revers d’un pétale, à l’ombre d’une pierre… Ma traque commence…

Ces indésirables iront promener leur voracité sur l’espace communal…

IMG_5939_v1

Un ou deux papillons blancs quittent leur lit douillet et partent découvrir le monde…

Abeilles et bourdons s’affairent indifférents aux autres habitants du jardin.

Les  grosses mouches se gobergent du nectar des euphorbes.

Parfois une princesse en taffetas noir et satin bleu de Delph s’octroie une sieste sur l’or dune tulipe pivoine.

Au pied de celle-ci, vif éclair surpris, un lézard  laisse sa place à un autre. La vie renaît dans les massifs.

La tramontane  ébouriffe un peu tout le monde.IMG_5873_v1 On ne lui en veut pas . Car ce matin, elle est toute de tiédeur parfumée.

Ce matin,IMG_6148_v1

enfin,

le Printemps sourit…

MMR ( tous droits réservés)

19 mai 2012

En Mai, fais ce qu’il te plaît ( bis )

Filed under: mini poèmes, Haïkus, tanka, haïbuns... — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 7 h 48 min

Pour ce nouveau rendez-vous du vendredi avec le  « coucou du haïku »  d’Alice et Mamylilou, ICI, même thème durant tout le mois.

.

.

Entre deux nuages-

Iris, œillets rivalisent

Typhon parfumé

.

.

.

.

.

Au cœur du jardin-

S’occuper à ne rien faire

Délices de Mai

.

.

MMR ( tous droits réservés)

13 mai 2012

Mai en bleu!

Ah ce bleu qui a le don de m’émouvoir. Ce bleu qui se décline à l’infini….Bientôt celui des lavandes éclaboussera mon talus en variations bleu parme, bleu mauve… En attendant il s’amuse à pasticher les nuances d’un feu d’artifice:  bleu ardoise virant au céladon, puis à l’anis sous le souffle de Phébus.

Mai ensoleillé –

Sur les marches du talus

L’euphorbe joue les stars.

.

.

.

.

.

.

.

.

.

D’autres bleus chantent sous la lumière, tentent de rivaliser, d’accaparer l’attention. L’iris bleu ciel, le plus courant, le plus banal,  rosit sous l’effort, se fond à la splendeur du jour. Son cousin de la main gauche, un iris qui vient d’on ne sait où, étale sa superbe, veut en mettre plein la vue. Pffff! Ça joue les aristocrates, les hobereaux de province parce que sa robe est plus majestueuse.  Regardez-le plastronner sur son écrin cotinus pourpre. Pas comme le cousin germain. Voilà un gars sympa. Plicata* magnifique, d’une timidité charmante, rassurante, recherchant l’anonymat sous  la protection du pittosporum .

Grotte émeraude-

Iris aux froufrous soyeux

Discrétion satin.

En mai, fais ce qu’il te plaît

Soleil débusque et chatouille

.

MMR ( tous droits réservés)

 *plicata: iris à fond blanc, la plupart du temps, bordé de bleu ou de pourpre, avec des motifs pointillés ou rayés.

 

 

 

1 mai 2012

Couleurs en forme!

Filed under: entre ombre et lumière — Étiquettes : , , , , , , , , , , , , , — Martine @ 8 h 03 min

Thème pour la communauté   » Entre ombre et lumière » ICI  de Hauteclaire: formes et couleurs.

Joli sujet pour une amoureuse des fleurs et de la peinture.

Entre les deux mon cœur hésite

Entre

Les gouttes aurore sur le luisant tulipe d’or

Mais

Un doigt lumière fait le curieux sous les dentelles perlées cristal de ma jacinthe.

Indolence,

Réveil fragile, la belle rêve  à la pavane, à la chaleur entre les feuilles  iris safran .

.

Mon cœur balance,

Tic-tac pivoine,

Mystère rubis,

Pinceau bohème* posant, rêveur, ses signes feu , l’énigme jade chantant sans fin l’ombre et lumière de ses chimères…

MMR ( tous droits réservés)

.

* Sous mon pinceau bohème est née cette huile sur toile (61X50 cm)

 

Older Posts »

Powered by WordPress