Les voyages immobiles…

2 avril 2017

Mystère ombreux

Filed under: Poèmes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 2 h 02 min

Mystère ombreux

Là où l’oiseau timide dissimule ses amours .

Clair-obscur mordoré

Où glisse incognito un claque-faim cornu*.

Demi-jour dentelé

Couvrant et découvrant son canevas moussu.

Ambigu  bocager

Dérobant aux regards un mille-pattes en chasse.

Soleil, d’un trait de plume,

Tatoue l’esprit sauvage romançant le printemps.

.

MMR ( tous droits réservés)

*  claque-faim cornu: un escargot affamé

rectification:

claque-faim: un synonyme d’affamé. J’y ai rajouté cornu puisqu’il s’agit d’un escargot.

12 mars 2017

Stupeur!

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , — Martine @ 9 h 04 min

Hier matin,  tandis que je travaillais à une nouvelle œuvre,  je réalisai soudain qu’il y avait un drôle de bruit.  Mis à part un colloque de pies un peu remuant, rien ne semblait anormal depuis la fenêtre. Je retournai donc à mes couleurs. Mais le bruit persistait et finissait par me gêner. Plus moyen de me concentrer. Je décidai donc d’aller voir dans le jardin. Rien. Puis, de nouveau ce son bizarre. Il me faisait penser au cri d’un paon. Enfin, très très vaguement. Cela venait de l’extérieur, au delà de ma haie. En m’avançant entre les iris et autres vivaces, par une trouée entre deux lauriers tin, j’aperçus l’auteur de ces cris. Un gros oiseau ressemblant à une oie. Stupeur!  D’habitude, elles volent tout là-haut, à peine reconnaissables par la forme de leur vol. Mais là, presque au seuil de la maison, je pouvais admirer sa beauté  à loisir. En fait, cela ne dura pas longtemps car l’arrivée d’un promeneur et de son chien en laisse l’ont effrayée. Dans un grand vacarme de cris et de froissement d’ailes elle a filé…

Pascale m’a gentiment renseignée hier soir . Il s’agit d’une oie cygnoïde, une jeune femelle. Sur le net j’ai trouvé quelques informations.  C’est un oiseau d’extrême orient, à l’origine de notre oie domestique  ou oie de Guinée.  Une espèce assez peu connue gravement menacée. C’était mon cadeau du jour.

.

Comme il faisait bon, j’ai profité de cette pause récréative pour prendre des nouvelles de mon petit monde. Les floraisons se multiplient. Les insectes sont à leur affaire.

.

Chaleur solaire

Chaleur dorée du forsythia

Chaleur d’amours lilliputiennes au cœur des fleurs…

.

MMR ( tous droits réservés)

Attention!  j’ai précisé que cette oie était à l’extérieur de mon jardin,    au delà de la haie. Et c’est par un  trou dans celle-ci que j’ai pu photographier sans être vue.

19 février 2017

Printemps ou pas printemps?

L’hiver en gants blancs

Crocs bien affûtés

Semble lever le pied

Face à joli Printemps

.

Criquet , qui nous a tenu compagnie   depuis début décembre ( ou peut-être plus tôt, caché dans les plantations du carré n°1) semble avoir mis les voiles depuis trois jours. Dans l’herbe, le dernier cliché pris vendredi matin. Peut-être avec le retour d’un temps très printanier, se sent-il d’humeur amoureuse?

.

Au soleil

Qu’il est bon de s’ouvrir

Comme une fleur

.

Frissons-

Une abeille se réchauffe au soleil

De mon mimosa

.

 

Mouches,  abeilles domestiques, bourdons, guêpes, abeilles sauvages, tout un petit monde se presse sur le romarin plus qu’accueillant!

.

MMR ( tous droits réservés)

de gauche à droite:

anthorophora plumipe, bourdon, xylocope

Merci pour vos commentaires et vos ricochets sur mes mots. Ce que ça fait plaisir tous ces échanges.

😉

15 janvier 2017

l’hiver

Filed under: mini poèmes, Haïkus, tanka, haïbuns... — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 8 h 33 min

L’océan frappe à l’écran TV

A la fenêtre

C’est l’hiver qui toque

.

Au parchemin de la feuille

Le temps laisse rouler son encre pluvieuse

Mots d’oubli

Maux transis

Émaux gris

.

Soleil hivernal

Parmi les branches gelées

Un coing , juste un seul

.

MMR ( tous droits réservés)

Criquet: jeudi avec un thermomètre affichant 11°,Criquet s’est réveillé. Il va bien. A 17h, je l’ai recouvert de petites feuilles mortes. N’ayant pas bronché, je suppose qu’il a apprécié. Le froid revient , aussi Criquet rejoue à la marmotte.

Merci pour toutes vos visites et vos commentaires qui font un plaisir immense. Vos nombreux cadeaux seront bientôt mis en lumière. Merci encore. 😉

 

9 novembre 2016

Vos cadeaux au fil des commentaires

Claudie ( sans blog)img_4145_v1

Mandarine et citron
en tranches napolitaines-
le levant se savoure

Toile d’automne-
tressage citron cuivré
pour un lever solaire

.

Ulysse

Dans l’œil du chat
la souris se mirait
Et elle n’aimait pas chat !

.

ABCimg_4151_v1

au soleil couchant
envol vers sa lune de miel
le ciel s’enflamme

.

MarineD

Trotte-menu rase-motte
La petite chatte grise
Pattes pompons blancs
Est passée dans la loggia
La nuit s’enfuit
Que vive l’aube…

.

Azalaïsimg_4145_v1

de parallèles en parallèles,

tous les mots se rencontrent

à l’horizon des lignes de fuite

.

Sylviane Blineau ( sans blog)

Mandarine et citron
Martine et papillons
Bel automne
Senteur de pomme
Un dimanche !

.

M’amzelle Jeanneimg_1089_v1

Instants de douceur
réalités souvenirs
se confondent
regardant les envols
dans le ciel embrasé

.

Evajoe

Cadeau Dominical

Du soleil matinal

ton regard Martine

goûte aux couleurs mandarines!img_8838_v1

léger comme un papillon

de ci de là un soupçon

de citron!

.

Rebecca Bourgeois

Partition du chant du soir
Zèbre le ciel fauve
Avant la nuit silencieuse

.

Yves ( sans blog)img_3877_v1

Dès les premiers beaux jours, chaque battement d’aile,
Peut-être en remontant d’Ariane le fil,
Ramène enfin chez nous, l’héroïque Hirondelle,
Dans un azur repeint aux couleurs de l’avril.

.

Rose 63

Les mots rebondissent sur chacune de tes photos
Tes photos pour nous le dire
Que c’est bon et beau
De flâner le nez au vent
Humant l’air ambiant
Et pour finir
@ moi de te dire
Merci pour ce p’tit moment douceur de vivre au fil de l’eau …

.img_3924_v1

JC Huyghe

Du grand canal
Au bleu des cieux
Garni de fleurs blanches
Plus bas, au cœur d’une fleur
Le coléoptère déguste
Pollen et sucre de la terre.

.

Josette

En rouge et noir
des gendarmes bien alignésIMG_2428_v1
sur le sentier

.

Claudie ( sans blog)

demoiselle fluette
cherche puceron
pour « déjeuner sur l’herbe »

en tutu rouge et noir
elle en pince pour une puce
– oh! la coccinelle!IMG_2404_v1

.

ABC

Fenouil à volonté
pour ailées gourmandes
self-service jaune

.

Claudie ( sans blog)

Pas folles les guêpes

le vert anis les subjugue

– parfum de fenouil

.

Claudie ( sans blog)imag0184 creat _v1

Saveur de l’aube-
une orange sanguine
me donne la pêche

.

ABC

Rouge-sang
pour ciel nocturne
orange pressée

.

AlcinaIMG_8209_v1

Échappée de ses voiles transparents
la nuit s’évade et se délite
en mousseline délicate
peut-être en gardant les secrets…étoilés

.

M’mamzelle Jeanne

Légère comme..

l’écume des jours –

sautant sur un pied

de vague en vagues..!

.

Yves ( sans blog)img_7926_v1

Comme un vieux loup de mer à la vague se livre,
De mes ‘blues’ passagers l’océan me délivre
Et mon âme s’enfuit par-delà l’horizon,
Dans l’écume brisant les murs de ma prison…

.

Marine D

Je n’oublie pas ton océan turquoise
Que tous les matins tu vois danser
Je l’admire de tout mon être
Il écrit ses vagues, ses remous, ses humeurs
Sur le sable qui l’accueille
Il y brode ses aventures, ses errances
Nous donnant envie d’en savoir davantage
Nous laissant rêver face à l’horizon
Proposant seulement son murmureimg_8223_v1
Dans la syncope de la vague

.

Alcina

Fugitivement , presque craintivement
dans le petit matin , elle s’est aventurée
sur la grève , les sandales à la main
elle s’enlise dans le sable , se laissant
vaguement engloutir dans les algues et
le friselis dévorant des rouleaux incessants .
Elle marque l’estran !

.

ABC

Priorité au pinceau, inspirant la plumeIMG_0531_v1
l’été sonne coloré au vent de l’occitan
regardant s’épanouir les beautés de l’été
l’artiste au chevalet tisse sa toile

.

Rose 63

Tout le monde en rêve
Toute l’année
Enfin il est arrivé
L’été
Ses doux messages fleuris
Ornent nos jardins
La douce fraîcheurIMG_6939_v1
Le matin
Caresse nos joues
Enfin l’été
Les petits mots s’envolent
Hélas, nombreux
Sont à sens unique
Mais l’été
c’est la frivolité
le papillon frétille

.

Claudie ( sans blog)IMG_7004_v2

Lavandin courtisan
le flambé enflammé
– l’été est roi

Les pinceaux s’échauffent
dans la torpeur de l’été-
Martine s’embrase

.

Alcina

Ciel bleu , les rideaux s’envolent dans les courants d’airIMG_9339_v1
comme les papillons tu as déployé tes ailes
et riche de couleurs , de nectar à butiner çà& là
tu vas engranger des trésors pour ta palette
des lignes,des courbes dans les petits riens de la vie
qui vont rejaillir sous ton pinceau , sous tes doigts experts !
Rêve , sieste avec les cigales sous le ☼ .

.

Ulysse

Oh ! cigale
Va donc chanter à coté
Chez la fourmi par exemple
Peut être te donnera-t-elle un souIMG_9354_v1
Pour te faire décamper !

.

Alcina

Si j’étais un bijou volant
j’irai me poser sur ton coeur

.

Rose 63

Doré le sable-là
Le chant de la mer
Mer mi sol ré
La sur le dos
Les yeux rivés
sur le toit du monde
Je médite sur
TA PHOTO MAGNIFIQUEIMG_7754_v1
La magie de la nature

.

ABC

Tapis de tendresse
lit de paresse
une tendre caresse
un rien de douceur
sans langueur

sable et eau
soleil chaud
sieste océane

.

JosetteIMG_4559_v1

là là dorer…

adorer l’ado,

l’ami Rémi,

Sido facile…

à chanter

.

Jeanne fadosiIMG_0677_v1

fa si la la
fa do la la
c’est le temps d’été
voir la mer danser

.

Claudie (sans blog)

« Do rée, là là et là »
Petite musique saline
Aux rimes si câlines
« En », « ule », « à »,  » i » , qui clapotent
Sont notes fa si la chanter
Sur le sable où l’on s’abandonne
Aux caresses de l’océanIMG_0460_v1
Tapis ou lavis des amants

.

Ulysse

Chez toi je suis venu
Et reparti
pensées noires évanouies !

.

Josette

lentement l’été se réveille

et le jardin se languit des abeilles… IMG_3851_v1

Debout les filles !

.

Azalaïs

Cœur des fleurs,

Sang doré de l’été,

Breuvage toujours renouvelé

Pour le chant des abeilles

.

Marine D

Le langage des fées est un bonheur chez toiIMG_3765_v1
On peut ainsi imaginer tant de mots
Susurrés au couvert des ombelles
Que le syrphe et l’abeille reprennent en choeur
Et jusqu’au coeur des fleurs
La chorale des cigales a enfin compris
Qu’il est temps de mettre dehors
Le bout de leurs antennes
Et de se joindre au chant
Que l’été réserve aux amoureux de la nature !!!

.

FlorenceIMG_0639_v1

Tes souvenirs sont aussi doux que les miens et m’enchantent autant !

Calme, paix et sérénité …

Le clapotis de l’onde, qui caresse la barque où je m’étais blottie,

Me berce ainsi que ta voix qui chante à mon oreille.

Mais je ne veux pas fermer les yeux,

Ton texte et ta photo sont bien trop agréables pour s’endormir !

.

Marine D

Au vent du soir
Le souvenir est comme la plume
Il flotte entre deux rayons
Entre deux eaux
Que le couchant doreIMG_1429_v1
Pour un regard caramel…

.

ABC

Juste une brise
un clin de soleil
une lueur de nuit
demain déjà
m’attend

.

 

16 octobre 2016

Mandarine et citron

Filed under: mini poèmes, Haïkus, tanka, haïbuns... — Étiquettes : , , , , , , , , , — Martine @ 2 h 50 min

Soleil automnal-img_4151_v1

Ballet des avions de ligne

Ballet des voitures

Si doux le parfum du thé

sur ma grasse matinée

.

Mandarine et citron

ce matin

le regard du chat

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci! merci  pour toutes vos visites et commentaires que je découvre et savoure comme une douce friandise

😉

 

img_4145_v1

9 octobre 2016

Au soleil d’avril

Au bord du Canal du Midiimg_3877_v1

Mes pas nonchalants se posent sur d’autres pas flâneurs

Parfois, une péniche vient troubler le miroir liquide où se mire un cumulus.

.

Au remous de l’eau

Il se brise en mille éclats

Le nuageimg_3888_v1

.

Les ondes sonores de ce trouble-fête

Peu à peu

Se dissolvent dans le passé proche.

Mon regard se perd

Juste un instant

Au reflet d’un souvenir.

Puis

Bon-enfant

Se laisse charmer

Capturer par la vie

Qui bourdonne

Bruisse

Zonzonne avec appétit.

Mouches et moucherons

Abeilles domestiques ou sauvages

Coléoptères

Papillons

Vaquent à leurs affaires

Ignorants ou indifférents

à mon ombre indiscrète.

.

Au soleil d’avril

Il se vautre dans le pollenimg_3924_v1

Chaparde tout l’or possible

Puis file impuni

L’insecte vorace

.

Je bois le vent

Ses paroles sucrées au parfum des fleurs

Les mots de l’eau chuchotant un secret

Confidence constellée de diamants éphémères

Aussitôt dérobée par un couple de canards kleptomanes.

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci beaucoup pour vos visites et commentaires qui font vivre ce blog. Je vous répondrai dès que possible.

😉

img_3905_v1

2 octobre 2016

En rouge et noir!

Après vous avoir parlé du jaune associé au noir, voici le rouge .IMG_2441_v1

« En rouge et noir!  » Cela me fait penser à la chanson de Jeanne Mas.

Une livrée qui est portée par beaucoup d’insectes. Ci- contre, la punaise arlequin est bien représentée par cinq ou six individus, certains très occupés à assurer leur descendance.

.

Noir et feu-

Incendie dans le fenouil

Punaises en réunion

.IMG_1913_v1

Je l’ai souvent dit et je le redirai encore. La Nature me fascine et je ne me lasse pas de l’observer chaque fois que possible. L’ hyménoptère ci-dessus, est incroyable avec sa longue tarière. Un gasteruption ( si je ne fais pas erreur). Adulte se gorgeant de nectar mais pondant ses œufs sur des larves vivantes, des chenilles…

IMG_2372_v1

.IMG_1787_v1

Deux inconnus que je soumets à celles ou ceux qui savent. Un hyménoptère, guêpe ou abeille, mais l’autre, à droite ??? C’est la première fois que je le rencontre.

.

Midi au soleil-

Une énigme est posée

sur le fenouil

.

Nouvelle, pour moi en tout cas, cette mouche.IMG_2535_v1

Après recherche, il me semble que ce serait Gymnosoma rotundatum. A vérifier. N’est-elle pas amusante avec son gros popotin tout rond. On croirait qu’elle a abusé de jus d’orange.

Et pour terminer, tout le monde la connaît : la ravissante coccinelle.

Tout feu, tout flamme, pleine d’énergie, elle monte et descend le long des tiges et ombelles à la recherche de minuscules proies.

A l’image de la coccinelle, tous les insectes de cette page ( mis à part peut-être l’inconnu), sont des aides précieux pour le jardinier.

.

Fragrances fenouil-

L’été lumineux caresse

un insecte en chasse

.

MMR ( tous droits réservés)

Blog en roue libre. Merci pour tous vos commentaires que je découvre avec un immense plaisir

😉

IMG_2428_v1

26 juin 2016

C’est l’été ma belle!

Filed under: Méli-Mélo — Étiquettes : , , , — Martine @ 7 h 12 min

–  Debout!syrphe

-… zzzzzzz

–  DE-BOUT!

–  …..

–  Allons paresseuse, ouvre les yeux. je sais que tu fais semblant!

–  ∇∉φΨ   Ë  ≥∑∀Ψ◊

–  Non, il fait un beau soleil. Terminé l’hibernation! Debout j’ai dit!

–  æ∑℘Ψ ?

–  De l’or et encore l’or. C’est l’été ma belle! Tu n’entends pas l’appel du bourdon, de l’abeille ou du  syrphe ?

–  ¥ΩŠ∑ ?

–  Oh et puis cesse de parler en ∑µ∀∑  C’est agaçant à la fin!

–  Quelle rabat-joie! Si on  ne peut plus plaisanter maintenant, je retourne à ma sieste annuelle.

–  Non, non, ça va. Assez perdu de temps.  La faim me tiraille trop.

–  Une seconde. Laisse-moi le temps de défroisser mes ailes.   Voilàààà. Je te suis!

Eméraldine et Azurine, deux fées maquillées à l’indécelable, volent d’une fleur à l’autre, petites, si petites. Attention, lorsque vous désherbez, cueillez un bouquet de campanules agrémenté de plumes de fenouils ou d’asparagus, vous pourriez les emporter par inadvertance.  Ce qui leur serait fatal car elles ne supportent pas l’intérieur de nos maisons.

MMR ( tous droits réservés)

Merci pour tous vos commentaires qui font énormément plaisir. j’irai vous lire dès que possible

chèvre_feuille

 

8 mai 2016

Ondine

Filed under: Océan et Bassin d'Arcachon,Poèmes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 6 h 30 min

Autour de nous, tout n’est que vibrations. Le ciel, l’eau de la rivière, du lac, de l’étang, de l’océan…  Un sujet  qui m’inspire très très souvent…

Voici un poème figurant dans un de mes recueils:

ONDINE

Hâbleur mots incendie,

Véhémence soleil,

Transgression or fondu

Sur mon corps chamallow.

Prières au goût de miel,

Été tant désiré,

Volage papillon

Fuis tes baisers ardents.

Soif d’ombre sinople,

Mouvance écailles d’eau,

Ondine ondule

Au reflet chasse-truite.

.

MMR ( tous droits réservés)

 

IMG_3495_v1or

Older Posts »

Powered by WordPress