Les voyages immobiles…

26 mars 2017

Surprise printanière

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , — Martine @ 8 h 54 min

Matin frileux-

Aux doigts roses de l’aube

Un cerisier en fleurs

.

La météo chaotique n’a pas freiné l’ardeur de la végétation. Les saisons s’entremêlent.  Narcisses, jacinthes, muscaris, iris, forsythias,  la première orchidée sauvage ( ophrys araignée)  côtoient les leucanthèmes ( marguerites des champs) , bleuets, coquelicots, en boutons…

.

.

Et puis… Vous souvenez-vous, il y a quinze jours,  une oie s’était posée près de mon jardin.  Nouveau cadeau du destin mercredi dernier. En ouvrant le châssis froid: un papillon machaon venait de naître. Bien que j’ai malheureusement raté l’éclosion, j’ai pu le photographier et l’admirer à loisir pendant qu’il se séchait. Quelle beauté!

MMR ( tous droits réservés)

 

 

12 mars 2017

Stupeur!

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , — Martine @ 9 h 04 min

Hier matin,  tandis que je travaillais à une nouvelle œuvre,  je réalisai soudain qu’il y avait un drôle de bruit.  Mis à part un colloque de pies un peu remuant, rien ne semblait anormal depuis la fenêtre. Je retournai donc à mes couleurs. Mais le bruit persistait et finissait par me gêner. Plus moyen de me concentrer. Je décidai donc d’aller voir dans le jardin. Rien. Puis, de nouveau ce son bizarre. Il me faisait penser au cri d’un paon. Enfin, très très vaguement. Cela venait de l’extérieur, au delà de ma haie. En m’avançant entre les iris et autres vivaces, par une trouée entre deux lauriers tin, j’aperçus l’auteur de ces cris. Un gros oiseau ressemblant à une oie. Stupeur!  D’habitude, elles volent tout là-haut, à peine reconnaissables par la forme de leur vol. Mais là, presque au seuil de la maison, je pouvais admirer sa beauté  à loisir. En fait, cela ne dura pas longtemps car l’arrivée d’un promeneur et de son chien en laisse l’ont effrayée. Dans un grand vacarme de cris et de froissement d’ailes elle a filé…

Pascale m’a gentiment renseignée hier soir . Il s’agit d’une oie cygnoïde, une jeune femelle. Sur le net j’ai trouvé quelques informations.  C’est un oiseau d’extrême orient, à l’origine de notre oie domestique  ou oie de Guinée.  Une espèce assez peu connue gravement menacée. C’était mon cadeau du jour.

.

Comme il faisait bon, j’ai profité de cette pause récréative pour prendre des nouvelles de mon petit monde. Les floraisons se multiplient. Les insectes sont à leur affaire.

.

Chaleur solaire

Chaleur dorée du forsythia

Chaleur d’amours lilliputiennes au cœur des fleurs…

.

MMR ( tous droits réservés)

Attention!  j’ai précisé que cette oie était à l’extérieur de mon jardin,    au delà de la haie. Et c’est par un  trou dans celle-ci que j’ai pu photographier sans être vue.

5 mars 2017

Au safrané d’un jour

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres...,Poèmes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 7 h 29 min

Au safrané d’un jour

Précieux et fragile

La mouche vagabonde

Se frotte les pattes.

.

Corsetée anthracite

Pattes gainées velours

La dame, après la pluie

Promène sa disette.

.

Mars en chaud et froid

Fait frisonner ses ailes

Creuse le gouffre noir

D’une faim insatiable.

.

Vrombissant sa recherche

De délices pollen

La Belle , de fleurs en fleurs

Lie leurs marivaudages.

.

MMR tous droits réservés

4 décembre 2016

Lumière dorée

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres...,Poèmes — Étiquettes : , , , , , , , , — Martine @ 7 h 01 min

Lumière doréeimg_5584_v1img_5587_v1

Automne insouciant d’ Hiver en approche.

Fébrilité feu et cendre

Œil de jais crépitant

Nerveux, sautillant sur l’instant volatil

Un rouge-gorge se pose à l’ombre cosmos.

Au jardin des délices

La Belle* aux bas soyeux

Chemine à pas comptésimg_5511_v1img_5547_v1

Oublieuse du danger qui rode

Du bec à l’affût de ses courbes girondes.

Abusée par les chaudes caresses solaires

Passiflore, infatigable séductrice

N’en finit pas de battre des cils.

Cotinus pourpre, dénudé

Dernière coquetterie

Enflamme la terre de ses oripeaux.

Incognito sous ce tapis rougeoyant

Quelques chapeaux charnus

Mêlent leurs feux au sien.img_5561_v1

A l’automne

Lumière dorée

D’un temps à prendre le Temps.

.

MMR ( tous droits réservés)

*la belle: il s’agit d’une larve de tenthrède. Une fausse chenille d’un hyménoptère dont la famille est extrêmement vaste. Cet insecte est surnommé mouche à scie. tenthrédo marginella. Ou bien abia serica?

Merci à Yoann et Jean-Louis pour leur aide. Leur site:  ICI

Quant au champignon, j’ignore ce que c’est.  Le dessous a des lamelles blanches.

Merci pour tous vos commentaires très très appréciés

😉

20 novembre 2016

L’automne

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , — Martine @ 6 h 26 min

L’automne, maquillé estivalimg_5501_v1img_5451_v1img_5507_v1

Ouvre grand sa corbeille

De sucre et de pollens.

.

 

Confit de bien-être

Un jeune gecko*

S’abandonne au soleil.

.

img_5529_v1

 

 

Après plusieurs jours de pluie, le jardin reprend de la vigueur. Tout pousse avec exubérance. Quelques fleurs sauvages refleurissent. Mais c’est surtout dans mes carrés potagers que vibrent de véritables bouquets naturels. Cosmos, zinnias, roses d’Inde, ainsi que les dernières tomates , attirent papillons, abeilles et syrphes*

.

Couleur feuille morteimg_5393_v1img_5438_v1img_5513_v1

Incognito tranquille

Criquet croque plantain

.

Vertige tournesol

Deux plumes  jouent du bec

Pour l’or de quelques graines.

.

Sur son chemin migratoire, un vulcain fait la pause près des arbousiers.  Discret, aussi léger que l’air, il ne trouble nullement l’activité industrieuse d’un gros bourdon.img_5516_v1

L’automne a un parfum de confiture sous ses  jupons tzigane.

MMR ( tous droits réservés)

*gecko: c’est un reptile se nourrissant d’araignées, moustiques, mouches, blattes, perce-oreilles, mille-pattes, papillons…. Il en existe trois sortes en France. C’est un animal protégé. Celui-ci se dorait le cuir collé à la façade, près de la porte-fenêtre, hier après-midi, le 19/11/2016 à 16h22.

*syrphe: il en existe beaucoup de différents. Une mouche très utile au jardinier.img_5497_v1

 

 

img_5462_v1

13 novembre 2016

Le cirse commun

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 4 h 21 min

Surprise de juilletimg_9757_v1img_9686_v1

Un cirse*

Mal inspiré

Pousse près du trottoir.

Ce choix

Mal avisé

Le destine au tranchoir.

Maisimg_2171_v1img_0806_v1img_0802_v2

Hésitation…

Car

L’abord revêche

Cache un cœur généreux.

Intriguée par ce nouveau venu, je suis, jour après jour, sa lente évolution. Agressif , le cirse hisse maintes épines  vers un ciel de faïence.  Puis, les premiers boutons apparaissent, protégés d’un réseau barbelé. L’humeur acerbe de cette plante est un vrai repoussoir. Et pourtant… Un matin, un soupçon rose tendre entrouvre  l’huis de la boule piquante. Il grandit, s’épanouit, étale sa dentelle légère, son plumetis soyeux. Puis, miracle, il attire, séduit, captive la vie autour de lui.  Les abeilles sauvages fouillent sans vergogne son tapis d’étamines.  C’est un défilé continu extrêmement varié. Mégachiles, anthidiums …  Mais pas seulement. Punaises, petits escargots, araignées crabes, araignées saltiques se pressent au rendez-vous de l’invite sucrée. Les unes font moisson de pollen et nectar, de jeunes feuilles encore molles. Les autres piègent les étourdies , les maladroites.  Je vois se dérouler sous mes yeux la chaîne alimentaire.  Une riche bio diversité. Je n’ai pas regretté d’avoir épargné ce pauvre cirse , dont le choix malheureux le destinait plutôt à la cisaille assassine.

.img_9754_v1img_9816_v2img_9834_v1

img_8847_v1

img_0953_v1

MMR ( tous droits réservés)

*le cirse: pour en savoir plus sur cette plante remarquable:

ICI

et

Merci pour les visites et vos commentaires qui font tant plaisir.

img_0247_v1

img_0875_v1

 

 

2 septembre 2016

Du jaune! Du noir!

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , , , , — Martine @ 2 h 53 min

Août en espadrillesIMG_2527_v1

Promène sa langueur

Sur mon jardin brûlé

.

Ah sacré soleil, appelé de tous mes vœux lorsque l’hiver froid et humide s’éternise. Ce cher Phébus est si généreux cette année qu’il arrose le jardin de toute sa chaleur du matin au soir. Pas une goutte d’eau en août et si peu en juillet. Et ailleurs , c’est tout le contraire. Trop d’abondance aqueuse. Là-haut, le Maître des pluies fait bien mal son travail! 🙁

Celui qui semble ne pas souffrir de cette météo aride , c’est mon gigantesque fenouil sauvage. Pour la satisfaction de toute une mini faune.

IMG_2109_v1IMG_2212_v1

Énorme pour la fleur, une scolie, peut-être hirta, arrive en vrombissant, effrayant un bref instant, de microscopiques abeilles. Tout près, un drôle d’hyménoptère frémit de son long, si long abdomen. Un gastéruption?

Des guêpes de toutes sortes IMG_2404_v1

se refilent le mot et affluent à la bonne adresse.  Ci-dessous une eumène de petite taille.

La plus commune des guêpesIMG_1915_v1

est largement représentée par Polistes dominulus. Mais, celle-ci a un abdomen  inhabituel. On croirait qu’un indiscret a soulevé sa jupe. Après recherche, j’ai trouvé l’explication et appris quelque chose d’étonnant. Le responsable est un parasite.  Cliquez  ICI   svp pour en savoir plus.

Une visite très surprenante et très bruyante. IMG_1896_v1Ma photo n’est pas terrible car la bébête n’a fait que passer.  Après recherche, je pense avoir trouvé qu’il s’agit de la plus grosse mouche d’Europe. La Tachina grossa: tête jaune soufre, corps énorme, noir, velu. Comparez avec la taille des ombelles du fenouil et des autres butineurs.

Puis, quel contraste,  IMG_2503_v1admirez le mignon petit syrphe, une mouche aussi, mais, contrairement à la précédente, si gracieuse, si délicate.. Et pour terminer,  une toute petite guêpe, ( ou une abeille sauvage? ) que je n’ai pas identifiée.

.IMG_2447_v1

Ombelles anisées

Affriolant comptoir

Où la fièvre gouverne

Une danse jaune et noire

.

MMR ( tous droits réservés)

Blog en roue libre. Merci pour vos visites et vos commentaires qui me font très plaisir

😉

7 août 2016

images d’août

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , — Martine @ 5 h 33 min

Quelques images de ce mois d’août, comme autant de cadeaux. IMG_0229_v1

Quelle ne fût pas ma surprise, juste après l’arrosage des carrés potagers, d’apercevoir, depuis ma porte-fenêtre, cet oiseau. S’agit-il d’une merlette? D’une grive? d’autre chose? Si quelqu’un peut éclairer ma lanterne, par avance merci.

IMG_0590_v1

 

 

 

 

Une heureuse initiative:

Lorsqu’il reste un dernier fruit  un peut trop mûr dans le compotier, en général, il va direct au composteur.

Mais cette fois là, contrairement à mes habitudes,  j’ai déposé cette pêche sur le toit de l’hôtel à insectes. Le lendemain, un papillon assez grand, s’est installé pour pomper le jus en fermentation. Peut-être un silène?

IMG_0441_v1

Pour la première fois au jardin, j’ai photographié cette grande libellule  près d’un carré potager. Elle s’envolait pour un petit tour, puis revenait se poster sur le même support. Elle chassait.  A moment donné elle a capturé une minuscule proie. Peut-être un moucheron. Cette beauté nous a fait la grâce de sa présence pendant un bon quart d’heure.

IMG_0357_v2

La grande sécheresse qui règne de par chez nous est cause de massifs fanés, brûlés. Ce qui survit  à l’agression combinée du soleil et du vent est sauvage: quelques scabieuses, petites composées jaunes ,  carottes… et autres indéterminées.  Cela fait le bonheur de cette abeille sauvage à la livrée mordorée. En examinant mes photos, j’ai même trouvé une autre abeille, de même couleur, mais encore plus petite. Voir ci-dessous.

J’ai lu quelque part, qu’il existe 831 espèces d’abeilles sauvages en France. Il me faudra faire le compte de celles photographiées sur mes 450 m2. C’est impressionnant.

MMR ( tous droits réservés)

Blog en roue libre jusqu’à la fin de l’été. Merci pour vos visites et commentaires qui font tant plaisir.

Merci à Cathline  ,  JCP  , Cephalentera  ,  Aloysia  ,   Bernard , Pascale pour avoir éclairé ma lanterne.

– L’oiseau est un merle juvénile

-le papillon est bien un silène

-la libellule est un orthétrum bleuissant mâle

-pas de réponse pour l’hyménoptère. je chercherai un autre cliché plus détaillé

 

IMG_0350_v1

12 juin 2016

Iris par tous les temps ( haïbun)

Pr-178_v1Ah! Mes chers iris!

En Avril, le premier à sourire est ce blanc blotti contre la douce écorce de l’arbre de Judée.

.

Iris dans le vent-

Captif de leurs falbalas

Reste de névé

.IMG_6027_v1

Vers la mi-avril, à deux sauts de puce, s’épanouit, timide, un lilliputien. Il n’a rien à envier à ses frères germanica .  Portant en lui la fraîcheur des glaciers ce Tom-pouce apprécie la chaleur du soleil.

.

Météo grognon-

Le bleu du ciel resplendit

Au cœur de l’iris

.

F3-2_v1Rose nonchalance pour cette superbe association. Profitant de la protection dorée du genêt, voici une fleur qui prend son temps.  Elle attend fin mai pour nous offrir son teint abricoté, ses reflets prune d’ Ente. L’éclat minium de la barbe séduit papillons et abeilles… Comment lui résister?

Ivresse –

Papillon immobile

L’iris s’offre au soleil

.

Mai

O joli Mai

IMG_7903_v1Selon les années, sourit ou pleure.

Un mois où Phébus joue à cloche-pied dans les nuages nacre et onyx.

.

Pluie en guet-apens-

Sa robe constellée d’eau

L’iris , tête basse

.

Juin voit le rideau retomber et mes iris s’endorment jusqu’au printemps prochain.

IMG_6211_v1.

MMR ( tous droits réservés)

Un billet, d’avant novembre, qui patientait dans mes brouillons. On peut cliquer sur les images pour les agrandir.

15 mai 2016

Entre sourires et grimaces

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Martine @ 7 h 36 min

Petite pause

 

 

IMG_5714_v1

Older Posts »

Powered by WordPress