Les voyages immobiles…

12 mars 2017

Stupeur!

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , — Martine @ 9 h 04 min

Hier matin,  tandis que je travaillais à une nouvelle œuvre,  je réalisai soudain qu’il y avait un drôle de bruit.  Mis à part un colloque de pies un peu remuant, rien ne semblait anormal depuis la fenêtre. Je retournai donc à mes couleurs. Mais le bruit persistait et finissait par me gêner. Plus moyen de me concentrer. Je décidai donc d’aller voir dans le jardin. Rien. Puis, de nouveau ce son bizarre. Il me faisait penser au cri d’un paon. Enfin, très très vaguement. Cela venait de l’extérieur, au delà de ma haie. En m’avançant entre les iris et autres vivaces, par une trouée entre deux lauriers tin, j’aperçus l’auteur de ces cris. Un gros oiseau ressemblant à une oie. Stupeur!  D’habitude, elles volent tout là-haut, à peine reconnaissables par la forme de leur vol. Mais là, presque au seuil de la maison, je pouvais admirer sa beauté  à loisir. En fait, cela ne dura pas longtemps car l’arrivée d’un promeneur et de son chien en laisse l’ont effrayée. Dans un grand vacarme de cris et de froissement d’ailes elle a filé…

Pascale m’a gentiment renseignée hier soir . Il s’agit d’une oie cygnoïde, une jeune femelle. Sur le net j’ai trouvé quelques informations.  C’est un oiseau d’extrême orient, à l’origine de notre oie domestique  ou oie de Guinée.  Une espèce assez peu connue gravement menacée. C’était mon cadeau du jour.

.

Comme il faisait bon, j’ai profité de cette pause récréative pour prendre des nouvelles de mon petit monde. Les floraisons se multiplient. Les insectes sont à leur affaire.

.

Chaleur solaire

Chaleur dorée du forsythia

Chaleur d’amours lilliputiennes au cœur des fleurs…

.

MMR ( tous droits réservés)

Attention!  j’ai précisé que cette oie était à l’extérieur de mon jardin,    au delà de la haie. Et c’est par un  trou dans celle-ci que j’ai pu photographier sans être vue.

5 mars 2017

Au safrané d’un jour

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres...,Poèmes — Étiquettes : , , , , — Martine @ 7 h 29 min

Au safrané d’un jour

Précieux et fragile

La mouche vagabonde

Se frotte les pattes.

.

Corsetée anthracite

Pattes gainées velours

La dame, après la pluie

Promène sa disette.

.

Mars en chaud et froid

Fait frisonner ses ailes

Creuse le gouffre noir

D’une faim insatiable.

.

Vrombissant sa recherche

De délices pollen

La Belle , de fleurs en fleurs

Lie leurs marivaudages.

.

MMR tous droits réservés

13 novembre 2016

Le cirse commun

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 4 h 21 min

Surprise de juilletimg_9757_v1img_9686_v1

Un cirse*

Mal inspiré

Pousse près du trottoir.

Ce choix

Mal avisé

Le destine au tranchoir.

Maisimg_2171_v1img_0806_v1img_0802_v2

Hésitation…

Car

L’abord revêche

Cache un cœur généreux.

Intriguée par ce nouveau venu, je suis, jour après jour, sa lente évolution. Agressif , le cirse hisse maintes épines  vers un ciel de faïence.  Puis, les premiers boutons apparaissent, protégés d’un réseau barbelé. L’humeur acerbe de cette plante est un vrai repoussoir. Et pourtant… Un matin, un soupçon rose tendre entrouvre  l’huis de la boule piquante. Il grandit, s’épanouit, étale sa dentelle légère, son plumetis soyeux. Puis, miracle, il attire, séduit, captive la vie autour de lui.  Les abeilles sauvages fouillent sans vergogne son tapis d’étamines.  C’est un défilé continu extrêmement varié. Mégachiles, anthidiums …  Mais pas seulement. Punaises, petits escargots, araignées crabes, araignées saltiques se pressent au rendez-vous de l’invite sucrée. Les unes font moisson de pollen et nectar, de jeunes feuilles encore molles. Les autres piègent les étourdies , les maladroites.  Je vois se dérouler sous mes yeux la chaîne alimentaire.  Une riche bio diversité. Je n’ai pas regretté d’avoir épargné ce pauvre cirse , dont le choix malheureux le destinait plutôt à la cisaille assassine.

.img_9754_v1img_9816_v2img_9834_v1

img_8847_v1

img_0953_v1

MMR ( tous droits réservés)

*le cirse: pour en savoir plus sur cette plante remarquable:

ICI

et

Merci pour les visites et vos commentaires qui font tant plaisir.

img_0247_v1

img_0875_v1

 

 

9 novembre 2016

Vos cadeaux au fil des commentaires

Claudie ( sans blog)img_4145_v1

Mandarine et citron
en tranches napolitaines-
le levant se savoure

Toile d’automne-
tressage citron cuivré
pour un lever solaire

.

Ulysse

Dans l’œil du chat
la souris se mirait
Et elle n’aimait pas chat !

.

ABCimg_4151_v1

au soleil couchant
envol vers sa lune de miel
le ciel s’enflamme

.

MarineD

Trotte-menu rase-motte
La petite chatte grise
Pattes pompons blancs
Est passée dans la loggia
La nuit s’enfuit
Que vive l’aube…

.

Azalaïsimg_4145_v1

de parallèles en parallèles,

tous les mots se rencontrent

à l’horizon des lignes de fuite

.

Sylviane Blineau ( sans blog)

Mandarine et citron
Martine et papillons
Bel automne
Senteur de pomme
Un dimanche !

.

M’amzelle Jeanneimg_1089_v1

Instants de douceur
réalités souvenirs
se confondent
regardant les envols
dans le ciel embrasé

.

Evajoe

Cadeau Dominical

Du soleil matinal

ton regard Martine

goûte aux couleurs mandarines!img_8838_v1

léger comme un papillon

de ci de là un soupçon

de citron!

.

Rebecca Bourgeois

Partition du chant du soir
Zèbre le ciel fauve
Avant la nuit silencieuse

.

Yves ( sans blog)img_3877_v1

Dès les premiers beaux jours, chaque battement d’aile,
Peut-être en remontant d’Ariane le fil,
Ramène enfin chez nous, l’héroïque Hirondelle,
Dans un azur repeint aux couleurs de l’avril.

.

Rose 63

Les mots rebondissent sur chacune de tes photos
Tes photos pour nous le dire
Que c’est bon et beau
De flâner le nez au vent
Humant l’air ambiant
Et pour finir
@ moi de te dire
Merci pour ce p’tit moment douceur de vivre au fil de l’eau …

.img_3924_v1

JC Huyghe

Du grand canal
Au bleu des cieux
Garni de fleurs blanches
Plus bas, au cœur d’une fleur
Le coléoptère déguste
Pollen et sucre de la terre.

.

Josette

En rouge et noir
des gendarmes bien alignésIMG_2428_v1
sur le sentier

.

Claudie ( sans blog)

demoiselle fluette
cherche puceron
pour « déjeuner sur l’herbe »

en tutu rouge et noir
elle en pince pour une puce
– oh! la coccinelle!IMG_2404_v1

.

ABC

Fenouil à volonté
pour ailées gourmandes
self-service jaune

.

Claudie ( sans blog)

Pas folles les guêpes

le vert anis les subjugue

– parfum de fenouil

.

Claudie ( sans blog)imag0184 creat _v1

Saveur de l’aube-
une orange sanguine
me donne la pêche

.

ABC

Rouge-sang
pour ciel nocturne
orange pressée

.

AlcinaIMG_8209_v1

Échappée de ses voiles transparents
la nuit s’évade et se délite
en mousseline délicate
peut-être en gardant les secrets…étoilés

.

M’mamzelle Jeanne

Légère comme..

l’écume des jours –

sautant sur un pied

de vague en vagues..!

.

Yves ( sans blog)img_7926_v1

Comme un vieux loup de mer à la vague se livre,
De mes ‘blues’ passagers l’océan me délivre
Et mon âme s’enfuit par-delà l’horizon,
Dans l’écume brisant les murs de ma prison…

.

Marine D

Je n’oublie pas ton océan turquoise
Que tous les matins tu vois danser
Je l’admire de tout mon être
Il écrit ses vagues, ses remous, ses humeurs
Sur le sable qui l’accueille
Il y brode ses aventures, ses errances
Nous donnant envie d’en savoir davantage
Nous laissant rêver face à l’horizon
Proposant seulement son murmureimg_8223_v1
Dans la syncope de la vague

.

Alcina

Fugitivement , presque craintivement
dans le petit matin , elle s’est aventurée
sur la grève , les sandales à la main
elle s’enlise dans le sable , se laissant
vaguement engloutir dans les algues et
le friselis dévorant des rouleaux incessants .
Elle marque l’estran !

.

ABC

Priorité au pinceau, inspirant la plumeIMG_0531_v1
l’été sonne coloré au vent de l’occitan
regardant s’épanouir les beautés de l’été
l’artiste au chevalet tisse sa toile

.

Rose 63

Tout le monde en rêve
Toute l’année
Enfin il est arrivé
L’été
Ses doux messages fleuris
Ornent nos jardins
La douce fraîcheurIMG_6939_v1
Le matin
Caresse nos joues
Enfin l’été
Les petits mots s’envolent
Hélas, nombreux
Sont à sens unique
Mais l’été
c’est la frivolité
le papillon frétille

.

Claudie ( sans blog)IMG_7004_v2

Lavandin courtisan
le flambé enflammé
– l’été est roi

Les pinceaux s’échauffent
dans la torpeur de l’été-
Martine s’embrase

.

Alcina

Ciel bleu , les rideaux s’envolent dans les courants d’airIMG_9339_v1
comme les papillons tu as déployé tes ailes
et riche de couleurs , de nectar à butiner çà& là
tu vas engranger des trésors pour ta palette
des lignes,des courbes dans les petits riens de la vie
qui vont rejaillir sous ton pinceau , sous tes doigts experts !
Rêve , sieste avec les cigales sous le ☼ .

.

Ulysse

Oh ! cigale
Va donc chanter à coté
Chez la fourmi par exemple
Peut être te donnera-t-elle un souIMG_9354_v1
Pour te faire décamper !

.

Alcina

Si j’étais un bijou volant
j’irai me poser sur ton coeur

.

Rose 63

Doré le sable-là
Le chant de la mer
Mer mi sol ré
La sur le dos
Les yeux rivés
sur le toit du monde
Je médite sur
TA PHOTO MAGNIFIQUEIMG_7754_v1
La magie de la nature

.

ABC

Tapis de tendresse
lit de paresse
une tendre caresse
un rien de douceur
sans langueur

sable et eau
soleil chaud
sieste océane

.

JosetteIMG_4559_v1

là là dorer…

adorer l’ado,

l’ami Rémi,

Sido facile…

à chanter

.

Jeanne fadosiIMG_0677_v1

fa si la la
fa do la la
c’est le temps d’été
voir la mer danser

.

Claudie (sans blog)

« Do rée, là là et là »
Petite musique saline
Aux rimes si câlines
« En », « ule », « à »,  » i » , qui clapotent
Sont notes fa si la chanter
Sur le sable où l’on s’abandonne
Aux caresses de l’océanIMG_0460_v1
Tapis ou lavis des amants

.

Ulysse

Chez toi je suis venu
Et reparti
pensées noires évanouies !

.

Josette

lentement l’été se réveille

et le jardin se languit des abeilles… IMG_3851_v1

Debout les filles !

.

Azalaïs

Cœur des fleurs,

Sang doré de l’été,

Breuvage toujours renouvelé

Pour le chant des abeilles

.

Marine D

Le langage des fées est un bonheur chez toiIMG_3765_v1
On peut ainsi imaginer tant de mots
Susurrés au couvert des ombelles
Que le syrphe et l’abeille reprennent en choeur
Et jusqu’au coeur des fleurs
La chorale des cigales a enfin compris
Qu’il est temps de mettre dehors
Le bout de leurs antennes
Et de se joindre au chant
Que l’été réserve aux amoureux de la nature !!!

.

FlorenceIMG_0639_v1

Tes souvenirs sont aussi doux que les miens et m’enchantent autant !

Calme, paix et sérénité …

Le clapotis de l’onde, qui caresse la barque où je m’étais blottie,

Me berce ainsi que ta voix qui chante à mon oreille.

Mais je ne veux pas fermer les yeux,

Ton texte et ta photo sont bien trop agréables pour s’endormir !

.

Marine D

Au vent du soir
Le souvenir est comme la plume
Il flotte entre deux rayons
Entre deux eaux
Que le couchant doreIMG_1429_v1
Pour un regard caramel…

.

ABC

Juste une brise
un clin de soleil
une lueur de nuit
demain déjà
m’attend

.

 

9 octobre 2016

Au soleil d’avril

Au bord du Canal du Midiimg_3877_v1

Mes pas nonchalants se posent sur d’autres pas flâneurs

Parfois, une péniche vient troubler le miroir liquide où se mire un cumulus.

.

Au remous de l’eau

Il se brise en mille éclats

Le nuageimg_3888_v1

.

Les ondes sonores de ce trouble-fête

Peu à peu

Se dissolvent dans le passé proche.

Mon regard se perd

Juste un instant

Au reflet d’un souvenir.

Puis

Bon-enfant

Se laisse charmer

Capturer par la vie

Qui bourdonne

Bruisse

Zonzonne avec appétit.

Mouches et moucherons

Abeilles domestiques ou sauvages

Coléoptères

Papillons

Vaquent à leurs affaires

Ignorants ou indifférents

à mon ombre indiscrète.

.

Au soleil d’avril

Il se vautre dans le pollenimg_3924_v1

Chaparde tout l’or possible

Puis file impuni

L’insecte vorace

.

Je bois le vent

Ses paroles sucrées au parfum des fleurs

Les mots de l’eau chuchotant un secret

Confidence constellée de diamants éphémères

Aussitôt dérobée par un couple de canards kleptomanes.

.

MMR ( tous droits réservés)

Merci beaucoup pour vos visites et commentaires qui font vivre ce blog. Je vous répondrai dès que possible.

😉

img_3905_v1

16 août 2015

Aurore au teint fleuri

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , , , , , — Martine @ 5 h 17 min

IMG_6960_v1IMG_7537_v1Aurore au teint fleuri

Or bruni  ciselant le froufrou des cosmos

Tramontane, épuisée par sa nuit rafales et tonnerre

Mollit

Ronronne comme chaton chatouillé.

Le jardin, étonné,  s’ouvre tout doucement aux minutes solaires

Il fait doux!

Il fait bon s’abandonner

Au souffle indolentIMG_7812_v1IMG_8325_v1

A ce goût acidulé orange  confite.

Là-haut,

Vrilles et arabesques

Les martinets saluent l’aménité du  jour.

Tout en bas

Au secret du massif

Accroché  à sa lavande

Blotti sur un coussin valérianeIMG_7336_v1IMG_8103_v1

Bourdon et Coco fébrile

Stoïques sous le déluge nocturne

Sèchent leur fourrure alourdie de diamants.

Aurore se fond au sourire azur et tournesol

Abeille, industrieuse

Promène de fleur en fleur

Ses couffins à pollen…

MMR ( tous droits réservés)

Pour agrandir , cliquez sur les photos svp, merci

9 août 2015

Quelle histoire!

Filed under: animaux, insectes... — Étiquettes : , , , — Martine @ 6 h 56 min

Vous êtes certainement nombreux à pouvoir IMG_6333_v1IMG_6331_v1 fredonner ce refrain de la chanson de Georges Brassens « Une jolie fleur »

Un’ jolie fleur dans une peau d’vache,
Un’ jolie vach’ déguisée en fleur,
Qui fait la belle et qui vous attache,
Puis, qui vous mèn’ par le bout du cœur…

.

Cette magnifique touffe de fleurs ( dont j’ignore le nom)  était éblouissante en cette fin juin.   Chaque jour de nouveaux boutons  s’ouvraient à la vie bourdonnante et zonzonnante.

J’admirais la finesse des pétales, leur délicatesse, leur beauté si virginale.  Oui, mais voilà…

Un matin,  début juillet, je découvris un moro sphynx, IMG_6973_v1suspendu par la langue, inerte.   Tristesse.  Ce sont hélas des choses qui arrivent. Peut-être qu’une araignée crabe était là, embusquée?  Peut-être que ce papillon était tombé sur plus rapide que lui?  Depuis des années,  je les regarde voler de lavandes en sauges, de verveines en valérianes; et sur tant d’autres  fleurs. Leur vol stationnaire, à la manière des colibris, est si  facile à identifier. La vie au jardin est semée d’embûches… je passai mon chemin et oubliai le malchanceux…

Mi-juillet, de nouveau, même scène navrante. Par contre, cette fois l’insecte était vivant et se débattait comme un beau diable!

IMG_7157_v1IMG_7924_v1IMG_7923_v1

 

 

Ayant complètement oublié la mésaventure de juin,  je l’observai un moment. Est- ce que cela était normal? Y avait-il là une stratégie de la fleur pour mieux perpétuer ses gènes? La nature montre tant d’imagination de par le monde en ce domaine. On voit ici une abeille, là une mouche, retenues contre leur  gré pendant plusieurs heures, voire une nuit; puis libérées plus tard, sans aucun mal.  Je retournai à mes occupations me promettant de revenir plus tard.

IMG_7996_v1IMG_8040_v1IMG_8033_v1Mon repas étant sur les rails, le plat principal au four, je revins prendre des nouvelles du moro sphynx. Il était toujours là, bel et bien coincé.  Cette fois, à force de se débattre, il s’était entortillé autour de la fleur. Ce n’était pas possible de le laisser ainsi. Tant pis pour les lois de la nature. Je décidai d’y mettre mon grain de sel. Tout d’abord tenter de tirer sur les pétales pour desserrer l’étreinte. Pas facile avec mon  petit héros qui se démènait. J’avais peur de le blesser. De temps à autre, épuisé, il faisait une pause, A force de patience, j’arrivai à déchiqueter le long col de la fleur, à arracher trois des quatre pétales. Enfin, le prisonnier était libre. Pantelant,  il lui fallut quelques minutes pour retrouver ses esprits, réussir à rembobinner sa longue trompe.

En deux jours, j’ai sauvé trois moro sphynx ( je n’ose penser avoir eu affaire au même, par trois fois  ).

moro sphynx 2 _v1La plante continue à fleurir à petite vitesse. Mais plus de petits captifs . Les moro sphynx se tournent dorénavant vers les pérovkias, plus courtois.

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci.

14 juin 2015

Pour un peu d’or…

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 6 h 22 min

IMG_5254_v1Là-haut, là-haut

Les nuages folâtrent

Cavalent le dos rond

Jouent à saute-moutons

Sèment leur laine aux quatre vents.

Impérial

PhébusIMG_4846_v1 sourit de tout son or

Offre sa provende au jardin affamé.

Lumière!

Lumière!

Chaque fleur réclame en se haussant du col

Moi! Moi! Non, moi!

Allons, allonsIMG_4960_v1 mesdames!

Tout le monde aura sa part!

Hémérocalle  claironne

Tempête son inaudible à un massif  sourd à la discipline.

C’est la lutte en dentelles

En pétales flamboyants

Chacun, chacune, défroisse ses jupes

Ouvre grand son corsetIMG_5158_v1

Dévoile en ses atours  une manne gourmande.

Soleil de tous les délices

Helichryse  quête celui du ciel

Ce halo de torpeur

Où ondoie ses fragrances

Ce curry enivrant à nul autre pareil.IMG_5049_v1

Coréopsis, muet

Sait lui aussi parler, ne vous déplaise

Quelques mots silencieux

Poésie olfactive qu’écoutent  l’abeille  sauvage, la guêpe en maraude.

Thomise* connaît par coeur son dictionnaire de rimes

Maints verbiages sucrés  où tendre ses filetsIMG_4669_v1.

Pour un peu d’or

Tout le jardin s’emballe

Danse

Immobile

Son menuet enjôleur.

.

MMR ( tous droits réservés)

* Thomise: nommée également araignée crabe en raison de sa pose , pattes avant relevées , comme les crabes. Une redoutable  reine du mimétisme.

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

19 avril 2015

Rose… ici ou là…

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , — Martine @ 4 h 09 min

IMG_1792_v1Aurore

Belle aurore

Souriant à ce nouveau jour

Mine fraîche et lèvres roses

Rose

Ce mot est fragrances

Il scintille, nacrant l’air, l’eau, les fleurs… IMG_2094_v1

Rose

La clématite  blottie entre les bras protecteurs du laurier tin.

Gracile, délicate , légère comme un matin de Mai…

Rose

Rosa rosa rosam

Le mot fond sous la langueIMG_1937_v1

Sucre

Se gélifie

Couleur ondulant au soyeux d’une tulipe mimant la reine des fleurs

Rose

Rosae rosae rosa

IMG_1909_v1 Musique

Poète du nord  chantant  ta gloire du soleil plein la voix.

Rose vitrail

Lumière dénichant  au secret lavande le charme émouvant d’une botanique

Rose

Rosae rosae rosas

Qu’importe l’alphabetIMG_2157_v1

La conjugaison

La versification

Rose

Mot sucre d’orge

Miel de prairie

Tu es ambroisie pour le syrphe assoiffé

L’errance papillon

RoseIMG_1815_v1

Ballet immobile

Quelques pomponnettes

Oscillent du tutu au rythme zéphyr

Tanguent

Se tendent vers l’écho infime

Fusionnant au carillon  des jacinthes des bois…

Rose

Rosarum rosis rosis

Douceur ensorcelante

Au goût d’enfance heureuse…

.

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci

3 août 2014

D’or et de soleil

Filed under: au Jardin: fleurs, arbres... — Étiquettes : , , , , , , — Martine @ 6 h 35 min

Lumière enchanteresse IMG_6144_v1 bourdonnant de  vie

Chatoiement vaporeux au revers de mes rêves

L’été  pare les heures d’ondes séraphiques…

Voltes et virevoltes

Escadrilles volubiles

Maints martinets poinçonnent le ciel de IMG_6444_v1

leurs aigus…

Soleil brique brûlée laqué or ruisselant

Fragrances chocolatées  affriolant l’abeille

Les tournesols

Lentes girouettes

Entre deux tramontanes*

Bronzent languissamment.

Au pied de ces géantsIMG_6435_v1

Passive chorégraphie

Le quadrille tagètes, enrubanné Espagne

Danse « la Girandole »**

En haussant collerettes…

Phébus!

O Phébus

Dieu de vie et de mortIMG_6204_v1

Ton aura ensorcelle

Embobine et endort

L’avette*** besogneuse

L’offre sans état d’âme

Aux crocs araignée-crabe.

Né sous une bonne étoile

Hyménoptère chanceuxIMG_6171_v1

Osmie cornue ¤  butine

Sirote,vendange

Le nectar d’un trèfle

Ou celui d’un poireau…

Le monde du jardin  brode et surbrode , à chaque minute, chaque seconde, une tapisserie, un conte noir et feu que j’ai capté pour vous en ce beau dimanche.

MMR ( tous droits réservés)

Cliquez sur les photos pour agrandir svp, merci.

* tramontane: en Languedoc, vent du nord, nord-ouest.

** la Girandole: Ah çà! C’est une danse que seules les fleurs connaissent. 🙂

*** avette: nom régional pour l’abeille. Giono l’a employé dans « Colline »

¤ osmie cornue: abeille sauvage, très utile comme toutes ses cousines

Blog en semi-pause

Older Posts »

Powered by WordPress